News  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Partagez
 

 [Fanfic en cours] This story is about love.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 21:00

Bon.. je n'ai pas pu résister à la tentation de réécrire une fiction :gni:
J'espère que ce début vous rendra enthousiaste!


Omniscient

Nous sommes dans des toilettes pour homme, une simple pièce qui sert pour vous comme pour moi à se soulager. Mais aujourd’hui le destin à fait que dans ce lieu si… propice deux personnes se rencontrent.

Jill Holz est assise sur la cuvette du WC, elle sait qu’elle se trouve dans les toilettes des hommes et elle sait qu’elle n’y a pas sa place. C’est pourtant ici qu’elle est venue se réfugier suite à une dispute avec Elias, son fiancé. Peut-être s’est elle dit qu’on ne la chercherai pas ici, ici où les femmes ne sont pas les bienvenues. Elle était là depuis maintenant une vingtaine de minute et elle ne voulait pas bouger.
Bill Kaulitz pousse violemment la porte des toilettes pour homme et s’engouffre dans la pièce. Il regarde furtivement si quelqu’un est là, personne. C’est son jour de chance. Il ferme le verrou de la porte et se retourne vers les lavabos, d’une main tremblante il tourne le robinet laissant un filet d’eau s’en échapper, ses mains se mettent automatiquement en dessous. Il porte l’eau dans ses mains jusqu’à son visage et se met une claque mentalement.

-Ressaisis toi, m*rde! Il faut que je le fasse… Je dois le faire. Ne te dégonfle pas, Bill!

Jill Holz qui n’as pas bouger d’un centimètre écoute attentivement les gestes et paroles de ce dénommé Bill. Elle se sent piégé, si elle sort elle sera face à une gêne terrible, si elle reste, c’est comme violé sa vie privée. Elle respire lentement de peur qu’il ne l’entende et se dit qu’elle n’a cas attendre qu’il parte.
Bill Kaulitz, lui, fait les cents pas, ne se doutant pas qu’une jeune femme attend patiemment qu’il s’en aille. Il prends sa tête dans ses mains et soupire.

-Fais chier. Bon, allez.

Il se met face au miroir et respire un bon coup avant de commencer son monologue.

-Bonjour, avant que toutes questions ne soit poser j’aimerais faire une annonce. Je n’arrive plus à assumer mon rôle de chanteur dans ce groupe, je n’arrive plus à faire bonne figure. Et p*tain j’arrive plus a faire des sourires à la con!

Il donne un coup de pied dans le vide et soupire à nouveau. Il relève tout de suite la tête en entendant un verrou s’ouvrir. Il voit une femme d’a peu près 25 ans sortir de l’une cabine gêner. Il ouvre la bouche ne s’attendant pas à ce qu’une femme sorte de nulle part.

-Je… Vous savez que c’est les toilettes des hommes?

Elle le regarde dans les yeux pour la première fois depuis qu’elle est sortie et sourie gêner.

-Oui, je suis au courant. J’évite quelqu’un.

Il la regarde subjuguer, il se dit que cette femme à un je ne sais quoi qui n’est pas déplaisant. De long cheveux onduler blond, un robe noir bustier et des jambes à n’en plus finir. Il lui sourit, elle regarde ailleurs et reprend bien vite la parole.

-Je m’excuse, j’aurai dû vous dire que j’étais là, mais je trouvais ça un peu bizarre, même si là ça l’est encore plus…

Bill Kaulitz ne fait rien pour retenir son rire cristallin et la regarde conquit.

-Comment vous appelait vous?

Elle le fixa suspicieuse avant de reprendre la parole.

-Vous êtes ce type dans ce groupe super connu, non?
-Oui, je suis ce type.
-Vous en avez marre de chanter?

La gêne qu’il avait pu clairement apercevoir il y a quelques minute s’est bel et bien envolé. Il la regarde amusé et secoue légèrement la tête de gauche à droite.

-J’en ai marre de tous ces superflus.
-Comment ça?
-Ce serai trop long à expliquer. Qui évitait vous?
-Elias, mon fiancé. Il me prend la tête, c’est à peine si je peux respirer. D’ailleurs si il vous voyait me regarder avec ses yeux là il vous tuerai sur place.


Bill se surprit à rigoler plutôt que d’éprouver une certaine gêne.

-Et vous êtes là pour assister à nôtre conférence de presse?
-Oui.
-Vous êtes journaliste?
-Grand dieu, non! Elias l’est, il m’entraine dans toute les conférence de presse.
-Je vois.

Jill voit le regard joueur de Bill et pose ses talons qu’elle tenait dans sa main depuis tout à l’heure sur l’évier.

-Vous devriez ne pas vous en faire, ce n’est pas si grave.
-Oui… Sûrement.

Jill s’approche de Bill et lui souris d’un sourire qui se veut sincère.

-Je suis sûr que tout ce passera bien.

Elle dépose doucement ses lèvres au coin des siennes et sursaute en entendant les tambourinement à la porte verrouillé.

-Bill, t’es là? La conférence va commencer.

Il sourit et ne quitte pas les yeux de cette inconnu dont il ne connais toujours pas le prénom.

-Oui, j’arrive tout de suite.

Il allait parler mais l’index de Jill qui s’est placé sur la bouche de Bill l’en dissuada.

-Je dois y aller aussi.

Elle déverrouille le verrou sans se retourner vers lui et quitte la pièce sans faire attention au regard choqué de son manager.


Dernière édition par April TH le Ven 30 Sep 2011 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannah

Hannah

Féminin
Messages : 947
Points : 1414
Date d'inscription : 06/12/2010

Âge : 31
Localisation : Bordeaux

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyJeu 18 Aoû 2011 - 21:35

:gni: Jill Bill sa pertube un peu mais c'est drole. Dés que j'ai du temps je t'envoie un MP.
Suite
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 22 Aoû 2011 - 16:04

Chapitre 2

-C’était qui ça?

Le regard de Bill se pose sur son manager et il ne put retenir un rire. Il n’en revient absolument pas, incroyable tout simplement incroyable.

-Je n’en ai aucune idée.

Il se passe les mains sur son visage et se surprends à sourire comme un idiot.

-Bill! Dépêche toi, tout le monde t’attends.
-Oui, oui. Bien sur!

Il accoure pour retrouver son groupe et ne ressens plus le moindre stress. On dirai qu’elle à était envoyé rien que pour soulager Monsieur. Mais maintenant, il était temps de penser à son discours, il était temps de se concentrer sur sa démission. Il lance un regard qui se veut rassurant à son frère, respire un bon coup et pénètre dans la salle où tous les journalistes les attendaient. Il balaye la salle du regard et voit que cette inconnue n’est pas présente, il ressent un pincement au cœur et s’assoit sur la chaise centrale.

-1 an plus tard-

Jill était depuis maintenant 3 bonnes heures dans cette salle de danse qu’elle ne connaissait que trop bien. Elle était assise par terre voyant sa silhouette refléter dans l’immense miroir en face d’elle. Elle se relève prise d’une poussé de courage et soupire, elle se positionne et tente une nouvelle fois de perfectionner sa pirouette fouetté. Elle tourne, et tourne encore et encore, elle ne s’arrête pas. Elle veut être parfaite, elle veut éblouir quiconque qui pose les yeux sur elle. Elle garde la tête haute, ses pieds lui font souffrir, ses jambes tiennent debout par je ne sais quel miracle et son courage reste inébranlable. Jill n’est pas une mauviette.
Une démangeaison au pied empêche Bill de poursuivre son repas correctement. Il râle, et d’un geste las gratte le dessous de son pied. Il a bientôt 26 ans et il vit seul avec son frère jumeau. Il soupire et se déteste de regretter le temps où lui et son groupe était au sommet de leurs carrières. C’est vrai qu’il avait murement réfléchis avant de prendre cette décision, tout le monde était d’accord après en avoir parler de longues heures. Leurs vie était maintenant plus… Normal, banal. Bill n’a jamais voulu être normal, depuis sa plus tendre enfance l’idée de la normalité l’horripilait. Son job l’en a écarter, ce job qu’il à tant chérie, ce job qu’il à abandonné. C’est vrai qu’il adore se balader dans la rue, prendre l’air, faire du shopping, aller boire un café, il adore faire tout ça sans avoir à se déguisé, il adore par-dessus tout avoir le temps. Il à enfin le temps de faire ce qu’il veut, et ça c’est la chose qui lui avait le plus manqué. Il est évident que les fans ont très mal réagis, elles voulaient comprendre, elles voulaient savoir pourquoi leurs quatre idole abandonné leurs rêve. Elles le voulaient, et elles ont eu cette réponse. Cette réponse qui au final ne les convient absolument pas. Heureusement rien de grave s’est passé, bien sur il y a eu quelque petite pétitions, quelques petite rebellions et tout ce qui s’en suit, mais rien d’assez fort pour que ça leurs fassent changer d’avis. Non, rien. Au final quand il repense à tout ça, il ne peut être que nostalgique. Nostalgique, oui, mais il n’as certainement pas de regret ni de remord. Depuis ce jour décisif, ce jour où ils ont annoncés à tout le monde leurs démission, il se sent libre. Bien sur il n’arrête pas de chanter, ça non. Dans leurs maison, un petit studio y est installé et il y passe au moins une heure par jour, il adore ça et il aimera toujours chanter, mais ce qu’il trouve formidable c’est qu’il s’est trouver d’autre centre d’intérêt. Il a pu regarder plus loin que les strass et les paillettes pour voir un monde simple et beau. Parce que finalement être chanteur était son rêve d’enfance. L’enfant à grandit.
Sans savoir pourquoi, il repense à cette soirée de démission, à cette jeune femme qu’il à eu le plaisir de rencontrer dans ces toilettes, le plaisir de la regarder, le plaisir de l’écouter. Il regrette seulement de ne pas l’avoir retenu, il aurai au moins eu son prénom. Là, il n’a rien, aucune information sur elle. Il connait simplement le nom de son fiancé à l’époque. Oui, à l’époque parce que au fond de lui-même il espère sincèrement qu’elle ne l’est plus. Il soupire et empoigne le journal qui reposait sur le bar. Il l’ouvre sans grande conviction et une expression de stupéfaction s’affiche sur ce visage si parfait. Un rire s’échappe doucement de ses lèvres. Il n’en revient pas. En première page, une affiche, une affiche pour un spectacle de dance. En aucun cas, Bill se serait arrêter dessus si la danseuse n’y était pas. C’était elle, l’inconnue. Il regarde un peu plus bas et y découvre son nom. Jill Holz, son sourire s’élargie et sans plus attendre regarde la date du spectacle. Ce soir, le même soir où Tom devait se produire dans un petit pub.

-m*rde!


Le spectacle était à vingt heure, la prestation de Tom à vingt heure trente. Il se mords un peu trop fort la lèvre inférieur et regarde l’heure. Dix-neuf heure, il saute de son tabouret et s’arrête encore quelques secondes devant la photographie de Jill parfaitement maquiller.

-Dix neuf heure trente, Staatsoper unter den linden, Berlin-

Jill venait de terminée de s’échauffer, elle traverse le grand couloir principale pour tenter de regagner sa loge. Certains danseur s’arrêtaient devant elle pour lui chanter ses louanges et lui dire bonne chance, d’autres la regarder envieux. Elle, elle n’avait qu’une envie, s’asseoir et se concentrer. Le danseur qui l’accompagnait accoure vers elle en la prenant dans ses bras. Jill rigole et referme son étreinte.

-Tu va être merveilleuse, ma petite Jill!
-Pas autant que toi.

Il se met face à elle et lève les yeux au ciel.

-Moi, je ne suis que ton assistant. C’est toi, la star de la soirée, Jill.

Elle rougie et hausse les épaules.

-Je dois aller me préparer. A toute à l’heure.

Elle s’éloigne et entends la voix de Benjamin au loin.

-Tu va tous nous éblouir.

Elle s’arrête quelques seconde en plein milieux du couloir bondé de danseur, chorégraphe, maquilleur, costumier etc… Elle ferme les yeux et sourie. Les éblouir tous…
Bill était arriver devant la salle avec trente minutes d’avance. Il s’avance dans ce grand hall luxueux et vide vers le guichet et toque en espérant voir quelqu’un arriver. Un vieille dame apparaît et lui sourit, ses lunettes à la monture d’écaille n’arrêtait pas de glisser vers le bout de son nez ce qui l’obligea à les remonter souvent.

-Bonjour. Que puis-je pour vous?
-Bonjour, je voudrais une place pour le spectacle de ce soir.
-Bien sur, à quel nom?
-Bill Kaulitz.
-Bien, ça fera quatre-vingt-cinq euros s’il vous plaît.

Bill sort son porte feuille et donne la somme demandé. La vieille dame allé disparaître à nouveau quand Bill protesta.

-Attendez! Désolé, je voulais savoir si je pouvais allez voir une danseuse dans sa loge?
-Les visiteurs ne sont pas accepté dans les loges avant le spectacle. Désolé Monsieur.
-Vous êtes sur qu’il n’y a aucun moyen?
-Désolé.

Il soupire et part s’asseoir sur une chaise attendant de pouvoir enfin la revoir. Il ne supporte pas de savoir qu’elle est dans le même bâtiment que lui et de ne pouvoir aller vers elle.
Trente minutes, ça faisait trente minute que Bill Kaulitz, faisait les cent pas dans ce grand hall. Il était maintenant plein à craquer. On dirait que toute la haute société s’est donné rendez vous à cette soirée. Il se sentait minable vêtu comme il l’était, ça ne lui arrivait jamais avant. De n’être pas habiller en fonction de la soirée, non il à beau réfléchir il ne trouve vraiment pas. Il sourit pensant que finalement ça aussi c’était un point positif. Il s’habiller comme il le voulait, et si il avait envie de mettre un tee-shirt taché et un jean en daim, cela le regardait lui et personne d’autre. Pas vrai? Les portes s’ouvrent, il tourne brusquement la tête et se précipite dans la salle où il pourra enfin revoir Jill. Toute les personnes présente posa leurs verres et avança tout comme Bill vers la même direction. Il s’assoie là où il devait s’asseoir et voit les rideaux d’un rouge flamboyant se soulever. Son cœur ratte un battement et toutes les lumières qu’il restaient dans cette salle de danse furent coupées.


Voila :=): !
Aimer vous ce commencement?
Les personnalités de nos deux héros?
La tournure des évènements?


Dernière édition par April TH le Lun 22 Aoû 2011 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nonobzh56

nonobzh56

Féminin
Messages : 572
Points : 656
Date d'inscription : 05/07/2011

Âge : 24
Localisation : bretagne

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 22 Aoû 2011 - 16:17

ouah j'aime
!!!!!!!
:ange:
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 22 Aoû 2011 - 17:42

Contente que ça te plaise :-D:
Revenir en haut Aller en bas
JumbiChou

JumbiChou

Féminin
Messages : 819
Points : 1014
Date d'inscription : 14/07/2011

Localisation : Corse

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 23 Aoû 2011 - 10:39

Honte à moi!! J'avais pas vu ta nouvelle fiction Fouet J'aime j'aime j'aime!! Suite
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 23 Aoû 2011 - 17:58

ahhahh, du moment que tu l'a vois mtn ! :gni:
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 16:35

Chapitre 3

Yumeji’s theme, in the mood for love
( https://www.youtube.com/watch?v=23oBMOvt85o&feature=related )

Une douce mélodie commence, un mélange d’instrument à cordes. Cet air lui donne des frissons, il lui donne presque les larmes aux yeux tellement il est beau, une lumière bleu éclaire la scène et des dizaines de danseurs sortent de tous les coins pour se retrouver au milieu. Bill ne connaissait strictement rien à la danse, il doit l’avouer, il n’as jamais regarder de ballet, de spectacle ou n’importe quoi. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas, c’est qu’il ne s’y intéressait pas. Mais ce qu’il voyait ce soir le fascinait, tous ces corps dansant sur le rythme de cette musique, ces personnes si talentueuses, avec des jeux de lumière, des costumes somptueux, des maquillages à couper le souffle. Tout ça réunis à un seul endroit, c’est juste magnifique. D’un seul coup les lumières se coupent, tout redeviens noir, Bill regarde autour de lui paniqué et voit une seconde fois cette lumière éclairer la scène mais cette fois, elle était rouge, son regard se repose sur la scène maintenant vide. Une silhouette arrive délicatement sur la scène, ses pas de dance fait avec perfection, son expression si fermé, son air intouchable, ses traits de visage parfait, ses cheveux d’un blond vénitien, ses courbes tellement appétissante. Tous les hommes présent dans cette salle la désiraient, ils l’a voulaient pour eux et pour personne d’autres, ce que les hommes peuvent être égoïste. C’est une étoile, un ange pensa Bill, et il avait peut-être raison. Il n’arrête pas de la regarder complètement subjuguer. Les deux fois où il l’a vu elle avait réussi consciemment ou non à lui faire oublier ou il était, qui il était et ses problèmes. Cette femme est intrigante, elle n’est pas juste belle, tout son être dégage une sorte d’aura bienveillante et tellement mystérieuse. Bill n’avait jamais vu ça et il était bien déterminé à la revoir encore et encore. Son regard émerveiller ne quitte pas cette femme, cette inconnue qui lui a redonner confiance avec simplement quelques mots bien placé, cette inconnue qui l’a obsédé pendant ces un an. Cette Jill qu’il revoit sous un autre visage. Que les choses sont bien faites pensa Bill, que le destin fait bien les choses. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que le destin est joueur et ça il ne l’apprendra que dans quelques temps. Pour l’instant il est simplement heureux, bien. Il n’échangerai cette place pour rien au monde. Il ne l’a connait pas et une partie de lui voudrait conserver cette part de mystère, même si l’autre voudrait savoir tout sur elle. Il ressent une sorte de sentiment contradictoire qui lui procure une sensation de bien-être qu’il n’avait jamais eu l’occasion de ressentir par le passé, du moins pas de cette manière. Tout le monde pouvaient voir ses dents blanches, il souriait tellement qu’on en voyait presque ses gencives. Les yeux de Jill étaient fermés, elle savourait son moment de gloire. Si elle daignait ouvrir ne serais-ce qu’un œil elle pourrait apercevoir Bill, Bill qui la fixait comme si Jill était l’anneau et lui Gollum. Il l’a convoitait, il ne ressentait par contre pas le sentiment d’amour. Il ressentait un besoin ardent de l’avoir pour lui, de lui parler, de la regarder sans s’arrêter. Ce sentiment lui faisait peur, il doit l’avouer, mais il aimait le danger, oh oui, il aimait terriblement ça.

Jill était sereine, la dance c’est sa vie, sa passion. Contrairement à Bill qui à lâchement abandonné sa passion, elle ne pourra jamais faire autre chose que ça. Elle est nait pour être danseuse et elle mourra en étant danseuse. Elle exécute ses pas de dance apprit à la perfection, elle bouge gracieusement comme on le lui à apprit. Jill est l’enfant prodige en quelques sorte. Elle aime travailler ardemment, elle est très déterminée, elle arrive toujours à ses fins, elle a beaucoup de qualités, mais ses défauts prennent parfois un peu trop le dessus, quand Jill est en dehors de sa salle de danse, c’est une personne très timide, un peu réserver. La seule fois où elle ne s’est absolument pas reconnue c’est quand elle à rencontré ce chanteur très connu qui ne l’est plus désormais… Elle ne put retenir un sourire et ses pas s’enchaine d’un naturel troublant. Son autre défaut c’est de vouloir tout contrôler, elle se laisse rarement aller, et ça, elle aimerait le changer, et son plus gros défauts, c’est cette peur de s’engager, la seule relation vraiment importante était avec Elias. Avec qui elle à rompu il y a peu, ce n’est pas qu’elle ne l’aimait pas, c’est qu’elle à peur de tout ça, de tout ces engagement, elle n’arrivait pas à rire avec lui, elle n’arrivait pas à avoir ce besoin d’être avec lui, elle en a limite peur. C’est pour ça que la danse est le moyen de s’échapper de toutes ces craintes, si elle ne pratiquerait pas ce sport, Dieu sait où elle serait à l’heure où je vous parle.

Clint Mansell - Death is the road to awe
( https://www.youtube.com/watch?v=ihF_aXi-Huk )

Jill finit ses derniers pas sur la musique précédente et la lumière change totalement, la musique qui était douce et faite que de violon, change un peu en se faisant plus pesante. Les instruments à cordes restent présent mais le piano s’y ajoute, un mélange qui ne laisse pas indifférent. Le coéquipier de Jill arrive dans un pas de danse travailler et leurs duo commence. Durant ce temps Jill ne réfléchis plus, elle se concentre, elle veut faire ça bien, elle veut éblouir. Toutes les paires d’yeux sont rivés sur elle, sur elle et sa beauté qui commence à faire peur. Elle à les yeux ouvert cette fois, elle veut profiter à fond de ce moment, elle veut voir tout ce qui se passe, voir Benjamin, ce jeune homme qui fait un peu trop d’avance à Jill. Il ne s’arrête plus, le rythme de la musique change, il devient un peu plus rapide, leurs pas également. Ils vivent leurs passion à deux, en même temps, ils ne se quittent pas des yeux rendant cette danse passionnel. Leurs deux corps se collent, se frôlent, se cherchent, se trouvent, s’enlacent. Ils ont envie de rire à n’en plus finir tellement ce moment est pur joie, la danse est leurs drogue, leurs dose d’héro, leurs cacher d’exta, leurs raille de coque. Prenez toutes les images que vous voudrait, leurs addictions à la danse n’est finalement pas descriptible. Jill s’éloigne de Benjamin comme avec de la crainte dans les yeux, il faut savoir que pour faire de la dance il faut savoir faire du théâtre, il faut savoir faire communiquer nos ressentis, savoir toucher les gens. Si tu ne sais pas faire ça, tu as beau maitriser toute les techniques les plus complexes, tu ne sais pas danser. Benjamin s’éloigne d’elle gardant leurs deux mains liées, Jill enlève sa main interdite et dévie le regard, lui la regarde une dernière fois avant de partir avec grâce et résigné. Jill se tourne vers le publique et perçois quelques visage inconnu, elle ne fait pas attention et essaye de les toucher un maximum. Elle se place et fait sa pirouette fouetté de la manière la plus belle que l’on puisse le faire. Elle se stop et arque son corps vers l’arrière pour montrer la fin. La musique s’arrête et le publique se lève automatiquement claquant des mains. Ils étaient tous abasourdis, ils ont bien évidemment tous adorés la performance de cette jeune et talentueuse danseuse. Les rideaux rouge vif s’abaisse doucement et Jill à le temps de contempler tout en saluant le publique. Ses yeux s’arrêtent surpris sur un homme qu’elle croit connaître, il l’a fixe souriant tout en applaudissant. Sa contemplation dut s’arrêter quand le rideau toucha par terre. Ce n’était pas possible se dit-elle, lui ici? J’ai du rêver, oui, c’est ça, j’ai rêvée se dit-elle. Elle nu pas le temps de se retourner qu’une tornade de danseurs en tout genre se précipitent vers elle la félicitant. Elle les remercie vaguement retournant au plus vite dans sa loge.
Elle claque la porte derrière elle et retourne en face de son miroir, en s’assoit sur sa chaise et prends les lingettes démaquillante pour enlever tout le maquillage qui tartinait son visage. Elle lâche ses cheveux et se change rapidement. Elle empoigne son sac et sors de sa loge direction le grand hall, un paquet de personne l’attendait pour la féliciter et lui parler affaire.
Elle ouvre les portes battantes et arrive dans le grand hall. Les différents regards se posent sur elle, Benjamin qui l’a vu arriver claque ses mains entre elles, tous présent dans cette salle souriaient et firent comme Benjamin. Jill les regardait extrêmement gênée, elle ne savait pas où se mettre. Erwan, son chorégraphe et un salaud fini la prend dans ses bras la félicitant.

-Tu ira loin ma petite Jill.

Il ébouriffe ses cheveux et se retourne vers les autres les bras grand ouvert, son verre de champagne dans une main, et sa cigarette dans l’autre.

-Que la fête commence mes amies.

Un buffet était installé pour l’occasion, tout le monde se dispersa dans la salle et presque la totalité des personnes présente vinrent présenter leurs félicitation à cette jeune femme. Un ou deux agent vinrent la voir pour la prendre sous leurs ailes. Jill n’avait pas refuser, elle avait pris leurs cartes, se disant qu’elle verrait plus tard si elle les appelleraient ou non. Elle cherche d’un rapide coup d’œil celui qu’elle à cru apercevoir, mais soupire bien vite voyant qu’elle à simplement halluciné. Elle s’excuse auprès des personnes qui lui parlaient de danse certainement, à vrai dire elle ne savait pas trop, elle n’écoutait plus et se retire vers l’immense parc derrière la salle. Rien qu’en respirant l’air frais elle se sentait mieux, moins oppressée par tous ces gens hypocrites. Elle enlève ses talons et s’allonge dans l’herbe. Elle sort une cigarette de son sac et fume sans retenue, elle en avait rêvée de cette cigarette, depuis qu’elle est monté sur scène à vrai dire. Elle ferme les yeux et une voix masculine l’a fit sursauté et pousser un crie aigu.

-Vous savez que c’est les toilettes des hommes?

Jill se redresse brusquement et mets sa main sur son cœur comme pour voir s’il bat encore, si la peur qui lui à faite ne l’a pas tuée.

-Oh, désolé je ne voulais pas vous faire peur!
-Ce n’est rien.


Elle se relève refusant la main que Bill lui tendait pour l’aider.

-Que faite vous ici?
-Je suis venu vous voir.
-Pardon?


Elle le regarde méfiante et hausse un sourcil attendant une réponse.

-Je vous ai vu dans le journal, je voulais vous revoir alors je suis venu.

Elle n’en croit pas ses oreilles, elle reste bouche bée devant Bill alors que lui devient de plus en plus gêné par ce silence.

-Je suis désolé, je n’aurais peut-être pas du venir…

Il se retourne et fait quelques pas hésitant.

-Attendez!

Il tourne son visage sur le côté de façon à ce qu’elle voit son profil.

-Vous avez changé de style.

Il sourit et se met en face d’elle.

-Je peux vous inviter à diner?




Comment trouvez vous ce chapitre?
Ce que Bill fait pour retrouver Jill?
Jill et la dance?
Le spectacle?
Les musiques associés?
Leurs retrouvailles ? :=):
Revenir en haut Aller en bas
nonobzh56

nonobzh56

Féminin
Messages : 572
Points : 656
Date d'inscription : 05/07/2011

Âge : 24
Localisation : bretagne

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyJeu 25 Aoû 2011 - 18:55

ouah !!!
Suite
Revenir en haut Aller en bas
JumbiChou

JumbiChou

Féminin
Messages : 819
Points : 1014
Date d'inscription : 14/07/2011

Localisation : Corse

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyVen 26 Aoû 2011 - 4:04

Magnifique trop bien détaillé le spectacle.
Allé ma sadique, la suite!! :ok:
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyDim 28 Aoû 2011 - 17:44

Chapitre 4


-Vingt-deux heures, Traube, Mitte, Berlin-

https://www.youtube.com/watch?v=8IJzYAda1wA


Deux jeunes personnes venaient de s’attabler dans ce restaurant chic, Jill n’avait pas l’habitude de ce genre d’endroit et contempler chaque parcelle de cet endroit. Bill l’a regardait amusé et séduit. Elle délaisse l’environnement des yeux pour regarder Bill.

-Vous êtes très belle.

Ses joues se colorent tout de suite dans une teinte rosé qui ne fait qu’accentué sa beauté, du moins du point de vue de Bill.

-Merci, c’est gentil.
-Qu’avez-vous envie de manger?
-Peu importe, je ne connais pas trop les plats de ce genre de restaurant. Je préfère d’habitude les fast-food ou les trucs du genre…

Il l’a regarde surpris et laisse échapper un rire. Le serveur arrive et leurs demande ce qu’ils désirent. Bill regarde Jill et souris.

-On va s’en aller, désolé.

C’est à Jill maintenant de le regarder surpris. Il prends sa main et pars d’une allure très assuré. Elle, elle suit le mouvement, elle regarde la nuque de Bill avec un sourire naïve. Elle se reprends vite et fait disparaitre ce sourire. Il appelle un taxi et main dans la main ils s’engouffrent dedans.

-Où on va?

Le regarde de Bill se pose dans les yeux de Jill, il sourit et répond avec malice.

-C’est une surprise.

Sans vraiment s’en rendent compte leurs mains était toujours liés, Bill caressait de son pouce la peau douce et blanche de Jill et elle malgré ses efforts son sourire était revenue. La sonnerie d’un téléphone les font sursauter tous les deux et leurs mains se détachent instinctivement pour fouiller dans leurs sac respectif. Jill et Bill sortent leurs téléphone et Jill souris en voyant que c’est le sien et que Bill regarde son téléphone comme s’il s’était fait avoir.

-Sois pas déçu superstar.

Elle lui souris de toute ses dents et remet en place une mèche de cheveux rebelle avant de décrocher et de prendre sa plus belle voix.

-Jill à l’appareil.
-C’est Erwan!
-Oh, salut! Comment tu va?
-Pas très bien je dirai même furieux! Je peux savoir c’est quoi ce vieux plan que tu m’as fait là? Tu danse comme une déesse, c’est vrai, mais il faut assumer derrière! Tout le monde voulait te voir, te parler. Tu est rester cinq petite minute, Jill, tu te rend compte? Cinq minutes! Tu me fais passer pour qui, bordel?
-Je suis désolé. Mais maintenant le mal est fait… Alors bonne soirée.
-Non, non, non. Tu reviens immédiatement.
-Il y a encore des gens?
-Oui, tout le monde.

Jill regarde Bill désolé et décide de parler français avec son chorégraphe qui est lui aussi français.

-Erwan, s’il te plait, fais ça pour moi. Laisse moi ma soirée, j’ai rencontrer quelqu’un et j’aimerai passer le reste de la soirée avec lui plutôt qu’avec des hypocrites.

Jill se surpris elle-même, elle n’en revenait pas d’avoir oser lui parler comme ça.

-Pourquoi tu parles français?
-Parce que.
-Jill, tu reviens.
-Erwan! T’es toujours là? Erwan!

Il avait raccrocher, elle range rageusement son téléphone et jure en français. Elle en avait presque oublié Bill qui lui la regarder interdit.

-Qu’es qu’il ce passe?

Elle soupire et ferme les yeux quelques instant. Elle ouvre et lui souris.

-Je suis désolé superstar, le devoir m’appelle.
-Oh, où devez vous aller?
-Là où vous m’avez trouvé.
-On remet ça donc?
-Désolé.

Il lui sourit et informe le chauffeur que la destination à changé. Il été déçue, ça oui, il l’été, mais elle n’y été pour rien. Elle a abandonné tout le monde pour le suivre alors c’était en quelques sorte sa faute. Le trajet se fait en silence, Jill se mords la lèvre inférieur et soupire de temps à autre tandis que Bill regarde par-dessus la vitre la ville de Berlin. Il sent la main de Jill se poser sur la sienne, il tourne brusquement la tête surpris par ce geste.

-Désolé, Bill.

Il ne pouvait pas lui en vouloir, surtout avec ce petit accent français qui faisait une grande partie de son charme.

-J’adore quand vous dites ça.
-De quoi, Bill?
-Oui.
-Bill, Bill, Bill, Bill. Heureux?
-Comblé.
-J’en suis heureuse.

Le taximen arrête le véhicule et se retourne pour les prévenir qu’ils sont arrivé à destination.

-Je pourrais venir avec vous?
-J’aimerais, mais Erwan ne va pas être d’accord...
-Votre chorégraphe c’est ça?
-Oui.
-Et qu’en est-il de votre fiancé?

Elle le regarde surpris et tente tant bien que mal de caché son trouble.

-Mon fiancé? Elias?
-Oui, c’est ça Elias.
-Je ne suis plus fiancé et là je dois y aller.

Elle s’approche de lui et l’embrasse sur la joue.

-Au revoir superstar.
-A bientôt.

Elle sort du véhicule avec un sourire et s’avance vers l’entrée du bâtiment.
Bill, lui demande au taximen de l’emmener chez lui. Superstar, il adoré la façons qu’avait Jill de s’exprimait. C’était un bonheur pour ses oreilles, aucune musique, aucun air, aucune mélodie ne pourrait l’égaler. Après avoir fait dix minutes de trajet il plaque sa main sur son front et échappe un hoquet de surprise.

-m*rde! Son numéro!

Il demande au taximen qui commençait franchement à regretter d’avoir croiser leurs chemins de retourner au Staatsoper unter den linden. Il soupire et fait demi tour sous le regard insistant de son client.
Il arrive dix minute plus tard et manque de tomber à plusieurs reprise tellement il courrait maladroitement. Le grand hall était vide, ses sourcils se froncent automatiquement. Se serait-elle foutu de lui? Aurait-elle fait exprès de simuler un coup de téléphone pour partir? Aurait-elle fait exprès de partir sans lui donner son numéro de téléphone. Sa main vient frotter son crâne dans l’espoir que ça lui donne toute les réponses à ses questions. Il allait partir quand le son de sa voix le fit espérer. Il se dirige vers les voix, il pousse une petite porte et longe le grand couloir. Il se trouve devant la loge de Jill et la voix tremblante de celle-ci qu’il pouvait entendre de là où il était le laissait perplexe.
Il se demande si il a le droit ou non de rentré comme ça dans son intimité après l’avoir vu seulement deux fois.
Il soupire finalement et pousse timidement la porte.


Dernière édition par April TH le Dim 28 Aoû 2011 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nonobzh56

nonobzh56

Féminin
Messages : 572
Points : 656
Date d'inscription : 05/07/2011

Âge : 24
Localisation : bretagne

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyDim 28 Aoû 2011 - 19:49

ah ya trop de suspens !!!! :diable:

j'adore !!! :gni:

Suite
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyDim 28 Aoû 2011 - 20:04

ahah, c'est ça qui est bon, le suspens :p !
Revenir en haut Aller en bas
JumbiChou

JumbiChou

Féminin
Messages : 819
Points : 1014
Date d'inscription : 14/07/2011

Localisation : Corse

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 29 Aoû 2011 - 3:47

rah!!!! Suite Suite Suite Suite Suite Suite Suite Suite Suite Suite
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMer 31 Aoû 2011 - 15:02

Chapitre 5
Elle est dos à lui, elle est au téléphone, elle est furieuse, elle parle français, il ne comprends strictement rien, il n’as qu’une envie rentrer dans son regard, écouter sa voix, goutter ses lèvres. La porte derrière lui se referme dans un bruit sourd, Jill se retourne et étouffe un crie d’horreur. Elle fronce les sourcils et n’en croit pas ses yeux. Décidemment ce jeune homme n’a pas fini de l’impressionner.

-Bill?

Il l’a regarde cherchant des explications, il ne compte pas sourire face à son air si enfantin, il veut simplement comprendre ce qu’il se passe. D’un autre côté, il est rentré dans sa vie sans crier gare, mais après tout, elle aussi. C’est elle qui était dans ces toilettes, c’est elle qui lui a parler, c’est elle qui l’a embrasser, c’est aussi elle qui s’est enfuie… Il ne comprends plus rien, il ne sais plus trop où il en est. Il veut simplement mettre les choses au clair, ne plus tourner autour du pot, il veut savoir ce qu’elle attends de lui. Elle quitte ses yeux chocolat et dit quelque chose en français avant de raccrocher.

-Qu’est-ce que vous faite ici?
-Il n’y a personne ici…

Elle le regarde sans comprendre ses dernière paroles. Que voulait-il dire par là? Voyant qu’elle ne saisis pas le sens de sa phrase il soupire.

-Pourquoi vous deviez revenir ici si il n’y a personne?
-Oh oui, je suis désolé. C’est Erwan et ses blagues.
-Je comprends pas.
-Comment dire… Erwan est… très possessif.
-Vous êtes ensemble?
-Mon dieu, non! Il voudrait bien du moins, c’est le genre d’homme qui couche de gauche à droite. Et quand il s’en ai prit à moi, je l’ai repousser. Et ça ne lui plait pas, donc il essaye de me pourrir la vie, sentimentalement parlant du moins. Désolé, je ne voulais pas vous mêlez à ça.
-Je me suis rendu compte que je n’avais pas votre numéro.
-Oui… Pourquoi ne pas continuer cette soirée chez moi?

Bill retrouve son sourire et acquiesce, il tend son bras proposant sa main à Jill. Elle lui rend son sourire et enlace sa main avec la sienne.

-Deux heures du matin, appartement Jill, Berlin-


Jill est assise sur son canapé en compagnie de Bill, ça fait presque trente minutes qu’ils sont là à parler de tout et de rien.

-Bill, je peux vous poser une question?
-Bien sur.
-Pourquoi autant de changement en un an?
-Toujours mon physique?
-Oui, ça me perturbe.
-Le maquillage, les tenus extravagante, les coiffures de fou et tout ce qui s’en suit j’adoré ça étant plus jeune. Je voulais qu’on me remarque et qu’on parle de moi, que ce soit en négatif ou en positif je voulais que tout le monde aient le regard braqués sur moi. Alors j’ai commencé à emprunter ce style, sauf qu’en grandissant bien évidemment votre style évolue, vos envies tout comme vos besoins. Sauf que la production n’était pas d’accord avec ça. Il voulait que je porte un style encore plus… bizarre, qui avait évolué certes, mais pas comme moi, pas comme je le voulais. Je n’aimais pas porter tout ces artifices, je n’étais pas moi-même, beaucoup diront que ce n’est qu’une façons de s’habiller, mais le problème ce qu’il n’y a pas que ça, toute nos paroles devaient être réfléchis, nos faits et gestes étaient calculé à l’avance, rien que nos mimiques avec nos visages devaient être sexy pour rendre folles toutes les nanas qui nous regardaient. N’est-ce pas pathétique? Savez-vous ce que c’est de ne pas avoir le droit d’expression? Non… Bien sur que non… Le pire c’est que ça à marché. Elles sont toute tombé du chanteur de Tokio Hotel, comme du guitariste, du batteur et du bassiste. Elles prétendent nous connaître grâce aux interviews, aux magasines et j’en passe, mais non. En réalité personne ne nous connaissait, mis à part nos parents, personne ne savait réellement qui nous étions. Et je pense que c’est ça qui m’a poussé à bout, je pense que c’est ça qui m’a fait réagir, c’était invivable. Ce qu’ils nous demandaient était tout bonnement invivable, les strass, les paillettes, l’argent, le sourire qu’on vous colle sur les lèvres, tout ça n’est que folie, derrière tout ces faux semblants, le monde du show bizz est sadique et barbare.

Il finit sa tasse de café et s’allume une cigarette.

-Mais maintenant tout va bien, j’ai récupérer ma vie. Je l’ai et je compte bien la garder.
-Je crois qu’il va nous falloir quelque chose de plus fort.

Bill sourit et l’observe se lever pour disparaitre derrière une porte. Elle revient quelques seconde plus tard avec une bouteille de téquila, des citrons et du sel à la main. Elle s’assoit par terre autour de la table basse et dépose le nécessaire, Bill l’a rejoint. Elle sert deux shooter, coupe les citrons et mets le sel sur leurs mains. Elle lève son verre.

-A la tienne superstar.

Ils lèchent tous les deux le sel, boivent la téquila et mordent le citron.

-Une heure plus tard, appartement Jill, Berlin-
Jill était debout sur la table basse, Bill la regardait mort de rire. « La vie en rose » passait, et Jill mimait tous les mots que Edith Piaf chantait. Bill ne comprenait rien et c’est ça qui les faisait rire.

-Mais, je comprends QUE DAL!
-Quand il me prends dans ses bras, il me parle tout bas, je vois la vie en ROSEEEEEUH, il me dit des mots d’amour, des mots de tous les jours, et ça me fait quelques choses. Il est entré dans mon cœur, une part de bonheur, dont je connais la cause.

Bill explose de rire et prends la main de Jill pour la faire descendre de cette table basse. Ils s’affalent tous les deux dans le canapé. Ils se regardent, la musique en fond donne un air de romantisme qu’ils ont du mal à tolérer.

-Jill, j’ai une confession à vous faire…
-Oui.

Il approche son visage de son oreille et chuchote.

-Vous chantait extrêmement mal.

Elle recule son visage et explose de rire.

-Je suis sur de te battre à Singstar.
-Aucune chance.

Elle sourit et lui montre son majeur. Le refrain retentit à nouveau et Jill s’enfonce dans le canapé.

-Mon dieu, que j’adore cette musique.
-J’aime beaucoup aussi, même si je ne comprends pas un mot.
-C’est une de ces chansons où quand tu l’écoute tu te sens bien.
-Traduit moi.
-Tu ne connais pas la version de Louis Armstrong?
-Non, je ne pense pas.
-Mon dieu, Bill, tu doit être la honte de ta famille.
-Oh, oui, je suis la risée de tous!

Elle sourit pour la phrase qu’il vient de dire. Il sourit parce qu’ils se tutoient.

-Parle moi de toi, Jill.
-Parler de moi? Franchement je ne suis pas certaine d’y arriver…

Bill rigole devant son air ironique.

-Non, je plaisante. Bon alors, parler de moi… Ca va pas être très long, je suis française, j’ai vécu la bas toute mon enfance, et j’ai du quitter la France parce que j’étais trafiquante d’arme, et je m’étais fais repéré. Alors je suis venue ici avec mes quatre-vingt trois maris et on a vécu une vie merveilleuse sur le sol Allemand.
-J’adore ta vie.

Elle explose de rire et le pousse légèrement au niveau de l’épaule.

-Tu peux, une vie merveilleuse! Enfin jusqu’à ce que je les tues un par un.
-Alors je peux m’estimer heureux de ne pas avoir à affronter tes quatre-vingt trois maris!
-Pourquoi devrais-tu les affronter?

Les yeux de Bill ne pouvait regarder autre chose que Jill, sa légèreté, sa faciliter à faire oublier toutes les personnes autour d’elle, son regard si perçant tue Bill à petit feu. Il pose sa main sur sa joue et la caresse. Elle sourie.

-Ton sourire va m’achever.
Revenir en haut Aller en bas
JumbiChou

JumbiChou

Féminin
Messages : 819
Points : 1014
Date d'inscription : 14/07/2011

Localisation : Corse

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMer 31 Aoû 2011 - 16:08

Je veux le bisoooooooooooooou! Suite
Revenir en haut Aller en bas
nonobzh56

nonobzh56

Féminin
Messages : 572
Points : 656
Date d'inscription : 05/07/2011

Âge : 24
Localisation : bretagne

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMer 31 Aoû 2011 - 19:30

d'accord avec jumbichou Suite Suite Suite
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 19 Sep 2011 - 12:54

Je suis désolééééééééééééééééé! Mon seigneur, j'en reviens pas du temps que j'ai mis pour posté la suite! Je voulais profiter de la fin des vacances pour sortir comme une malade et quand ça à été la rentrée j'ai été tout de suite noyé sous le travail et la fatigue! Je suis vraiment désolé!
A partir de maintenant je posterai chaque semaine ou peut-être parfois 2 fois par semaine mais pas plus...

Voilà la suite.



-Ton sourire va m’achever.

Chapitre 6

-C’est comme ça qu’ils sont tous morts.
-J’ai intérêt à faire gaffe alors.
-Ca c’est toi qui voit superstar.

Bill approche son visage suffisamment près pour que leurs deux soufflent soient mélangé. Le regard de Jill est provocateur et celui de Bill est désireux. Il pose doucement ses lèvres sur celle de Jill. Elle sourit et lui mords avec le plus de douceur possible sa lèvre inférieur. Il a un mouvement de recul et grimace sous l’effet des picotements, il porte ses doigts à sa lèvre et hausse un sourcil en direction de Jill qui rigole.

-Tu crois quoi superstar? Il faut me mériter.

Elle lui embrasse la joue, ébouriffe ses cheveux et se lève. Elle se pose devant lui les deux bras appuyé sur ses hanches.

-Un petit film?

Bill était fasciné, il avait rencontrer la seule fille un peu candide qu’il restait sur cette terre.

-J’adorerais.

Bill remarque la teinte rosé qui apparait sur les joues de Jill, ce qui le fait sourire.

-Bon, horreur, dramatique, quoi?
-Horreur, c’est pas mon trip!
-Les hommes sont tous des bébés.

Jill lève les yeux au ciel et finit par faire la moue.

-Allez un petit film d’horreur. Je te protégerais si les vilain monstres viennent t’attaquer.

Bill prends le bras de Jill dans sa main et rigole.

-Avec ta carrure? T’ira pas loin.
-Amusant!

Elle lui montre son majeur et retourne à la contemplation de ses dvd.

-Alors… The strangers, c’est soft.
-Ok, pourquoi pas.

Elle mets le dvd s’installe dans le canapé et fut vite rejoins par Bill.
Au bout d’un demi heure de film, Jill regarde Bill amusée de voir qu’il est a fond dedans. Il se laisse prendre par le suspens et malgré les efforts que fournis Bill, elle remarque les petits sursautements qu’il fait de temps à autres. Jill approche ses mains doucement de Bill et sans qu’il ne le voit, elle se précipite sur lui en criant le plus fort qu’elle pouvait. Bill sursaute et pousse un léger crie.

-T’es malade!
-m*rde, j’aurai voulu te faire plus peur que ça…
-Ah ouais?

Il s’approche d’elle et commence à la chatouiller un peu partout avant que Jill explose de rire.

-Ah….!!! Non, Bill! Non, arrête ça! BILL!!!!!!

Des larmes restaient bloqués au coin de ses yeux et elle ne pouvait plus s’empêcher de rire, il enlève ses mains de ses hanches et rigole d’un rire cristallin.

-Ca s’appelle la Vendetta, ma belle.

Elle le regarde et sourit, comment un seul homme peut faire ressentir une multitude de chose à une seule femme? Pourquoi les sentiments sont-ils aussi fort? Jill ressent quelque chose d’inexplicable, quelque chose qu’elle n’avait jusque là jamais ressentie, elle s’était contenté d’être une femme à la tête bien faite, qui vit sa passion de plus en plus et ça lui suffisait, oui, ça lui suffisait parce qu’elle n’avait jamais ressenti ce sentiment, elle pensait que ça n’existait que dans les films. Mais en sentant son cœur s’emballer lui faisant autant de bien que de mal, son ventre se tordre dans tous les sens elle ne peut que s’en vouloir de ne pas avoir ressentit ça plus tôt, de ne pas avoir chercher à ressentir ça.

-Dis moi, Bill, est-ce que tu ressens la même chose que moi?

Bill l’a regarde surpris et sourit comme un enfant.

-Oui, je pense bien.

Elle sourit et sans savoir pourquoi, verse quelques larmes. Il se précipite vers elle et efface ses larmes de ses doigts fin. Elle prends sa main et la porte à ses lèvres. Elle déteste les clichés, elle déteste la routine, elle déteste ressembler à tout le monde. Depuis qu’elle à l’age d’être autonome, Jill se bat pour ne pas ressembler aux reste du monde, pour être unique. Et elle se rendra compte plus tard que tout ça n’est qu’illusion et qu’en se laissant aller avec Bill, la première chose qu’elle fait c’est rentrer dans la routine petit à petit.

-Cinq heure du matin, Appartement Jill, Berlin-
Jill dormait déjà depuis trente minutes dans les bras de Bill, ils ne s’étaient pas embrasser et avait encore moins eu de rapport sexuel. Ils étaient restait là a parler, à se regarder à apprendre a se connaitre, a s’aimer au fin fond d’eux même. Bill contemple Jill de ses yeux marron, il l’observe et se dit que cette femme est sans doute la meilleur chose qui est pu lui arriver depuis bien longtemps. Elle est belle quand elle dort, elle est belle tout court. Il ne peut plus bouger faute de la réveiller, il commence à sentir son bras où la tête de Jill repose s’engourdir et un désire hardent de s’étirer, mais il ne fait rien, il reste là à la regarder dormir et à la désirer elle.

-Dix heure du matin, Appartement Jill, Berlin-

Ils sont tous les deux endormis l’un contre l’autre le sourire aux lèvres. La lumière forte du jour fait picoter les yeux de Bill, il grogne quelque chose d’incompréhensible et se lève délicatement pour ne pas réveiller sa belle. Il s’étire et une envie de rigoler, de sourire à la vie et de lui dire merci lui prends tout à coup. Bill se baisse et embrasse la joue de Jill, il part dans la cuisine et lance un café, tout va bien dans le meilleur des mondes se dit-il. C’est sans penser à son frère jumeau qui lui depuis hier soir stress comme un malade quand il tombe sans cesse sur le répondeur de Bill.
De son côté Tom s’est endormi sur le fauteuil en cuir de leurs appartement, le téléphone en main, il a passer toute la nuit à appeler Bill qui avait éteint son téléphone. Ils devaient se retrouver hier soir dans ce pub berlinois dont il a déjà oublier le nom, Bill n’était pas venu. Son jumeau ne s’était pas inquiété tout de suite, a vrai dire, il doit avouer qu’il a bien profiter de sa soirée. C’est quand il est rentrée de sa soirée vers les coups de minuit et qu’il a trouver l’appartement vide, qu’il a commencé a paniquer. Il avait hésiter à appeler les flics, il s’inquiéter énormément c’est vrai, mais il n’a pas l’impression qu’il s’est passé quelque chose de grave, au contraire, derrière sa panique une certaine plénitude avec un mélange de ravissement et d’euphorie prenais possession de Tom. Il se douter que son frère vivait quelque chose de fort, mais il ne savait pas où, avec qui, pourquoi il ne l’a pas prévenue, et surtout il ne sait pas si ce sentiment est vrai ou si ce n’est qu’un sentiment fabriqué pour se voilé la face, pour ne pas croire au pire. Il ne sait pas et ça le rend fou, enfin pour l’instant ça hante ses rêves.
Bill est revenue dans le salon depuis quelques minutes et bois son café observant une masse de cheveux impressionnante ressortir de sous la couette. Il prends son téléphone portable qui gisait au sol et l’allume, il s’isole sur le balcon pour fumer une cigarette et histoire d’appeler son frère. C’est quand il voit une trentaine d’appels en absence et au moins une vingtaine de message texte qu’il perds son beau sourire angélique. Il se dit que Tom doit s’inquiéter, et qu’il doit imaginer le pire. Il jette d’un coup sa cigarette et rentre dans le salon voyant toujours Jill qui dort, Bill ne veut pas la réveiller, elle est tellement belle. Il prends un papier et un crayon qui trainer non loin et écrit un mot. Il prends sa veste et quitte cette odeur sucrée pour retourner à la réalité. Il hale un taxi et par chance réussi à en trouver un libre assez facilement, par ce froid il ne voulait vraiment pas marcher, il s’assoit et frotte énergiquement ses mains entre elles. Il dit l’adresse de son logement au taximen avec un air détaché, une partie de lui est resté la bas, avec elle, avec son sourire, ses formes, ses cheveux, ses mains. Il ferme les yeux et essaye de l’imaginer sans trop de difficulté, un sourire réapparue mais s’en va aussi tôt quand le taximen coupa le moteur.

-Vous êtes arriver, Monsieur Kaulitz.

Bill le regarde bizarre oubliant presque qu’il a été dans une autre vie peut-être une superstar. Ce mot lui rappela encore Jill, il regarde à nouveau le conducteur et lui sourit gêné. Il avait perdu toute notion de corrompre, il ne pouvait plus sourire quand il n’en avait pas envie, il ne pouvais plus taper la pose tout court, il ne pouvait plus manger qu’un yaourt par jour pour garder une taille de guêpe, ce tout qui le détruisait petit à petit. Il est lui-même à présent, il à été tellement longtemps quelqu’un d’autre qu’il a envie de crier haut et fort son sentiment de liberté. Il tend un billet à l’homme qui l’a reconnu et sort du véhicule. Le froid gifle ses joues rosie et il grogne avant de courir vers la porte d’entrée de son immeuble. Il tape le code et s’engouffre dans le hall luxueux, il appelle l’ascenseur et voit Millie, sa voisine de pallier, une jeune fille qui est tomber éperdument amoureuse de Bill, il lève les yeux au ciel et prie pour que l’ascenseur vienne avant qu’elle est le temps de le voir.

-Oh, Bill!

Trop tard… Il soupire, se retourne et la regarde sans expression. Elle vient vers lui toute sourire et lui fait la bise. Millie était tomber amoureuse de Bill, quand il lui était venu en aide pour porter ses courses, lui ne voyait qu’un geste de voisinage normal, elle beaucoup plus. Elle est très sensible, et ça Bill le sait, il sait parce qu’une fois que les sentiments de Millie ont sauté à la figure de Bill comme une évidence, il en avait profiter. Il était mal à ce moment, regrettant beaucoup de chose, ne sachant plus dans quel direction aller, son frère lui en voulait quelque peu pour le groupe et il n’avait pratiquement aucun contact avec le monde extérieur. Gustav était reparti à Magdebourg et Georg à Halle. Les fans lui en voulait également et sa tête était sur toute les chaines. Il était mal en point et il a profiter des sentiments de Millie pour aller plus loin avec elle. C’est vrai qu’il ne ressentait rien, et qu’il ne ressent toujours rien pour elle, mais après quelques relation sexuel par ci par là, elle s’est réellement attaché à lui, et lui ne voyait qu’en Millie une fille amoureuse et collante. C’est triste, mais c’est comme ça.

-Millie!
-Salut, comment tu va depuis le temps?
-Ca va bien, merci.
-Tu es occupé là? Tu ne veux pas aller boire un verre?
-Euh… Oui, là je suis occupé, désolé.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrent et Bill hausse les épaules comme pour montrer un acte avec ses paroles. Il monte dedans et sourit gêné a Millie qui lui fait des signes de mains.

-La prochaine fois alors.

C’est horrible cette torture qu‘il lui fait, ces faux espoirs qui lui donne… Mais il ne sait vraiment pas comment faire pour lui faire comprendre que non, il ne l’aime pas et que jamais plus rien ne ce passera entre eux, plus maintenant, plus depuis qu’il y a Jill. Il tourne la clefs dans la serrure et trouve son frère endormi sur le fauteuil, un filet de bave coulant le long de sa joue. Il sourit attendri et s’assoit sur le fauteuil à côté de celui de Tom et le regarde pensant à lui et Tom et tout ce qu’ils ont traversés jusque là. Il est fier de son frère.

Jill ouvre difficilement les yeux et s’étire de tout son long, elle se redresse et ne voit pas Bill.

-Bill? Tu es là?

Elle se lève et voit un petit mot posé sur la table basse.

« Tu es tellement belle quand tu dors… Je n’ai pas voulu te réveiller.
06******** »
Revenir en haut Aller en bas
axia

axia

Féminin
Messages : 12119
Points : 20585
Date d'inscription : 11/02/2010

Âge : 38
Localisation : en haut à droite; près de leur pays ou bien à Perversland

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 19 Sep 2011 - 16:51

ah cool!! g manqué 2-3 chap, faut que je m'y remette :p):
Revenir en haut Aller en bas
JumbiChou

JumbiChou

Féminin
Messages : 819
Points : 1014
Date d'inscription : 14/07/2011

Localisation : Corse

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyLun 19 Sep 2011 - 17:04

Oh wii! Suite
Revenir en haut Aller en bas
Mona

Mona

Féminin
Messages : 205
Points : 250
Date d'inscription : 16/09/2011

Âge : 25

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 20 Sep 2011 - 11:50

Ouah j'aime tout et plus si affinité.XD je suis somplètement dépaysée...la danseuse et un Bill ex-superstar?...j'adore. J'aime les parallèles entre les pensées des deux personnages..^^
Je dis suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://robiestories.over-blog.com
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 20 Sep 2011 - 17:22

JumbiChou> Oui, j'ai été longue désolé.. :p
Axia>D'accord, tiens moi au courant :=):
Mona>Yeah, une nouvelle lectrice :=):
Je suis contente que tu aime en tout cas !

Je suis en forme en ce moment, je poste déjà la suite ! :p (bon c'est un peu pour me rattraper aussi)




« Tu es tellement belle quand tu dors… Je n’ai pas voulu te réveiller.
06******** »

Chapitre 7

Elle sourit, se mords la lèvre inférieur et pousse un crie de joie, un crie de liberté, elle sent le poids qui l’a pesé de plus en plus depuis toutes ces années, ce poids qui été devenue presque un ami, comme une présence, elle le sentait partir, s’envolait comme si il n’avait jamais été là, comme si toutes ces années en compagnie de ce poids avait été en vain. Comme si tout ça n’était qu’un rêve et que la réalité commence à présent, avec Bill, sa superstar. Elle prends son téléphone, enregistre son numéro et en dansant gracieusement se dirige vers la salle de bain.
Elle se tient devant le miroir et se trouve jolie, elle se trouve rayonnante. Elle n’a jamais eu cette euphorie qu’elle a quand elle est avec lui. Elle se souvient bien de ce jour dans les toilettes, elle se souvient lui avoir parler, et elle se souvient que ce jour l’a marqué. Elle se souvient avoir changé, elle est devenue plus sûr d’elle, elle a prit des initiatives. Mais la question qu’elle se pose c’est comment quelqu’un qu’on ne connait presque pas nous fait changer à ce point? Comment est-ce possible que Bill qu’elle ne connait pas vraiment, il faut l’avouer, ai réussi à lui faire aimer à ce point la vie. Depuis l’arriver de Bill beaucoup d’interrogations sur elle-même disparurent en même temps que ce poids, mais beaucoup d’autres arrivèrent sur lui, sur la vie. Elle n’est peut-être plus tout à fait seule, mais ces questions vont finir par la nuire. Certainement bientôt, il faut être patient, vous verrez.
Jill allume sa chaine hifi et mets Nirvana a fond.

https://www.youtube.com/watch?v=hTWKbfoikeg&ob=av2e

Elle balance ses hanches de droite à gauche, empoigne sa brosse à cheveux et chante en playback, elle s’y croit, elle à l’impression d’être une star, que tout le monde l’aime, que tout le monde l’admire, elle à l’impression d’être le centre du monde. Elle ne s’arrête plus, elle saute dans tous les sens, ses cheveux quelques peu noué a cause de sa nuit se transforment tout à coup en une masse indescriptible. Son rire remplit bien vite la salle d’eau, elle se déchaine, extériorise cette joie qu’elle à du mal à contrôler. Elle ne fait plus de playback, elle chante, elle hurle même, elle remet un place ses cheveux et tape la pose devant son miroir.

-Hi everybody! My name is Jill and I am the best!

Elle rigole et envoie un baiser à son reflet. Elle allait reprendre sa dance qui n’a ni queue ni tête mais son téléphone la fait sursauté. Retour à la réalité. Elle est quelque peu perdue, elle se précipite sur la chaine hifi pour arrêter la musique. Chose faite, elle soupire et empoigne son téléphone tout en jurant contre celui qui la dérange. Elias, manquait plus que lui pense t’elle.

« -Elias, que me vaut cet honneur?
-Tu viens quand chercher Sacha?
-Oh, oui… J’arrive bientôt.
-Tu avais oublié ou je rêve?
-Non, je n’avais pas oublié! Je me lave et j’arrive. »

Jill raccroche énervé et cours sous la douche.


Bill sort de la douche et retrouve son frère un air grave inscrit sur le visage assis autour du bar un café dans les mains.

-Où tu étais hier?

Bill ne peut s’empêcher de retenir un petit rire moqueur.

-Quoi je te fais rire?
-Tu te verrais Tom, cet air de psy mélangé à celui d’un père ne te va absolument pas.
-Ce n’est vraiment pas drôle Bill! J’ai essayé de t’appeler toute la nuit, j’ai imaginer le pire!
-Oh, je suis désolé fréro, mais j’ai rencontré la perfection incarné.
-C’est pas vrai, Bill Kaulitz ex chanteur d’un groupe mondialement connu est tombé amoureux de la perfection? Il y a forcément anguille sous roche.
-Te fou pas de ma gueule. Elle est parfaite je te dis.
-La perfection n’existe pas, surtout chez les femmes.
-Je te dis que si!
-Ok, ok! Et elle s’appelle comment cette perfection?
-Jill…
-Oh c’est mignon, vos prénoms sont presque identique.

Bill soupire, se lève et fais mine de partir vexé.

-De toute façons t’y connais rien.
-Oh, je rigole petit frère! Tu l’a rencontrer où? Je t’ai attendu moi hier au pub, t’abuse, pour une nana.
-C’est pas qu’une simple nana!
-Oui, je sais, je sais, c’est la perfection.
-Merci.
-Et Millie? Tu va lui dire ou tu va continuer à la faire espérer?

Tom ricane et Bill lui montre son majeur.

-Voila ce que je lui dis à cette Millie.
-Ouh, mais c’est qu’il devient vulgaire le Billou. T’es sur que cette Jill te dévergonde pas trop?
-Tu me soule.
-Je t’aime.

Bill part et balaye ses paroles avec un revers de main. Bill ayant complètement disparue, Tom se permis de rire.

-Mon seigneur, c’est pas possible.

Il balance sa tête de gauche à droite et bois son café avec le sourire aux lèvres, quand il voit la bouille de Bill dépassé de l’encadrure de la porte.

-Moi, je te hais.

Tom rigole et imite le mouvement de main que Bill avait fait quelques secondes plus tôt comme pour dire que ses paroles ne l’atteint pas.


Jill se gare devant la maison d’Elias, elle sort de sa voiture et sonne à la porte de l’imposante maison. Une jeune femme brune, ouvre la porte et sourit à Jill.

-Salut, Carrie, tu va bien?
-Ca va très bien et toi?
-Ca va merci. Où est Sacha?
-Elle est devant les dessins animés. On est allé au parc hier.
-Ah, c’est bien! Elle s’est bien amusé?
-Oui, c’était bien.

Jill traverse le hall d’entrée et arrive rapidement dans le salon. Elle voit sa petite Sacha assise dos à elle regardant avec grand intérêt les dessins animés. Jill avance sans faire de bruit et saute sur Sacha en la chatouillant sur tout son petit corps. Le petit bout de chou regarde sa mère avec des yeux rond avant d’exploser de rire et de chatouiller ce qu’elle peut atteindre du corps de sa mère.

-Ca va poupette?
-Viooooui! Tu m’as manqué quand même tu sais mamoune!
-Toi aussi poupette. Aller on rentre à la maison.


Revenir en haut Aller en bas
axia

axia

Féminin
Messages : 12119
Points : 20585
Date d'inscription : 11/02/2010

Âge : 38
Localisation : en haut à droite; près de leur pays ou bien à Perversland

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 20 Sep 2011 - 17:35

hiiiii. les péripéties s'annoncent :ok:
Revenir en haut Aller en bas
April TH

April TH

Féminin
Messages : 93
Points : 107
Date d'inscription : 14/07/2011

Âge : 25
Localisation : Lille

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 20 Sep 2011 - 17:46

yees! ça commençait à devenir vraiment trop plat, et à sentir trop le bonheur :p
Revenir en haut Aller en bas
nonobzh56

nonobzh56

Féminin
Messages : 572
Points : 656
Date d'inscription : 05/07/2011

Âge : 24
Localisation : bretagne

[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. EmptyMar 20 Sep 2011 - 20:35

oh le suspense j'adore !!!!!

:ok: :coeur: Suite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Fanfic en cours] This story is about love. Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic en cours] This story is about love.   [Fanfic en cours] This story is about love. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic en cours] This story is about love.
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FanFic en cours] Stich ins Glück...
» Secret Story 4
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)
» Crusaders of Love - 26 février - le Buzz
» Love me nots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TokioHotel-Live.com :: Tokio Hotel | Les fans :: FanFictions :: Fanfictions abandonnées - plus de nouvelles-
Sauter vers: