News  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Partagez | 
 

 [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MARMOTTE
Modératrice & Traductrice
avatar

Féminin
Messages : 12465
Points : 18469
Date d'inscription : 30/07/2007

Âge : 38
Localisation : côte d'azur près des avions...

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 21 Déc 2010 - 0:12

si tu veux te régaler Emilie36963 en a écrit des pas mal...
"sur les routes avec Tokio Hotel"
enjoy ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nétoiile

avatar

Féminin
Messages : 21563
Points : 26000
Date d'inscription : 10/04/2010

Âge : 23
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 21 Déc 2010 - 12:22

Merci Marmotte je vais aller y jeter un coup d'œil de ce pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mer 22 Déc 2010 - 12:41

MARMOTTE a écrit:
pareil, Emi t'en es où ?
Je suis là, je suis là !! :fier: Mais j'arrive les mains vides, je n'ai pas encore pondu la suite... bientôt, bientôt <img src=)):" longdesc="4" />

Nétoiile a écrit:
Je suis tombé ici par hasard et enfin j'ai plutôt cliqué par hasard et c'est bien la première fois
que je te lis et... OH MON DIEU ! *O* ! Tu te rend compte de ce que tu as écrit ??
Non mais c'est... c'est juste.. attend y a pas de mots ! Mamamiia ! Ton style d'écriture est juste Wow ! Tu manque pas de vocabulaire :oui: et elle est très facile à lire et c'est justement ça que j'aime ♥ . C'est officiel tu as une nouvelle fan et lectrice Very Happy. Et bien sur, j'attends déjà avec beaucoup d'impatiente la suite Razz. Merci pour ce début magique :coeur:
Merci pour ces encouragements et compliments :hap: Ca me fait super plaisir.

N'hésite pas à poster des commentaires sur les topics de mes autres fanfics aussi, j'adore les flatteries :fier:
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
Nétoiile

avatar

Féminin
Messages : 21563
Points : 26000
Date d'inscription : 10/04/2010

Âge : 23
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Dim 26 Déc 2010 - 12:26

Je les ai lu et je t'ai envoyé un MP pour éviter du H-S :=):
Revenir en haut Aller en bas
Hannah

avatar

Féminin
Messages : 947
Points : 1414
Date d'inscription : 06/12/2010

Âge : 30
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Dim 13 Fév 2011 - 22:22

J'adore!!! J'aime beaucoup ta façon d'écrire et je vais directement aller lire tes autres fanfics. J'ai hate de lire la suite ...
Revenir en haut Aller en bas
PouttePoutte
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Messages : 6542
Points : 8275
Date d'inscription : 20/09/2009

Âge : 24
Localisation : Au beau milieu de la vie, cherchant la route la plus belle vers la fin

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 22 Fév 2011 - 14:23

Je n'ai lu que la moitité de la première partie, mais le reste suivra certainement. :=):

J'ai adoré la façon dont tu utilise les adjectifs, on ressent le texte comme une véritable image, il nous frappe comme une main réelle. Il a de la poigne comme un homme et de la douceur comme une femme.

La phrase en elle seule peut paraitre bizzare, mais ton texte est bi! La vulgarité presque crue des mots accordée à des sentiment forts et profonds rend la lecture presque vivante.

j'adore. J'adore. J'adore.

J'ai lu beaucoup de fic, dont certaines ne valaient même pas que je les commentes (banales, pleines de fautes d'ortographes, noyées dans l'eau de rose à rabais.. :nah: )
Mais celle-lè, CELLE-LÀ, c'est un bijoux. :bave:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Ellie-n-Edwidge.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 22 Fév 2011 - 15:59

Oui, c'est une oeuvre d'art dont j'attends encore patiemment la suite. :bave:
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 24 Fév 2011 - 11:19

Merci pour vos comm' :coeur: Mais je ne sais pas si j'écrirais la suite, je suis en pleine rupture amoureuse, donc il va me falloir du temps pour m'en remettre et pouvoir me consacrer à ce type d'écriture à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
Hannah

avatar

Féminin
Messages : 947
Points : 1414
Date d'inscription : 06/12/2010

Âge : 30
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 24 Fév 2011 - 13:07

Dommage Snif 2 j'adorerai savoir la suite mais bon... courage!
Revenir en haut Aller en bas
PouttePoutte
Modératrice des fics
avatar

Féminin
Messages : 6542
Points : 8275
Date d'inscription : 20/09/2009

Âge : 24
Localisation : Au beau milieu de la vie, cherchant la route la plus belle vers la fin

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 1 Mar 2011 - 18:02

Ohhhhh ma emi d'amour!! Je suis tellement désolée pour toi!!!

Sinon, je viens de terminer et je suis..... :bave: :bave: :bravo: :ok: :bave:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Ellie-n-Edwidge.skyrock.com
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 16 Aoû 2011 - 20:45

Voici enfin la suite de la fanfic "Comme une douce brûlure", dont j'ai également changé le titre.

Un grand merci à Axia qui m'a aidée à la corriger, et donnée de judicieux conseils :fier:

Une troisième partie reste à venir.


2ème partie

Le véhicule s'immobilisa juste devant l'entrée. Molly observa avec admiration la devanture luxueuse de l'hôtel, à travers la vitre teintée. Le chauffeur sortit de la voiture et tendit les clés au voiturier, avant de faire le tour et d'ouvrir la portière à la jeune fille. Celle-ci accepta volontiers la main qu'il lui proposa pour descendre du haut châssis jusqu'au sol en contrebas. Le froid glacial d'un hiver tardif vint lui brûler le visage et les jambes, et elle resserra un peu plus sa veste autour d'elle-même. Ses talons hauts claquaient sur les marches qu'elle remontait vers l'entrée de l'établissement, le chauffeur toujours à ses côtés. Un valet lui ouvrit la porte vitrée en la saluant, et elle s'engouffra dans le hall. Une décoration et un éclairage chaleureux l'accueillirent, ainsi que des visages souriants. Le chauffeur la laissa s'acclimater une seconde, avant de prendre la parole :

- Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire à la chambre, lui proposa-t-il sur un ton respectueux. Les ascenseurs sont sur la droite.

- Merci, je vous suis.

Quelques instants plus tard, ils arrivèrent jusqu'à la chambre de Tom. Le chauffeur - qui était aussi garde du corps et assistant à ses heures - frappa deux coups secs.

- C'est Jack ! dit-il contre la porte.

Celle-ci s'ouvrit et un sourire charmant se présenta devant eux. Tom se décala un peu, et invita Molly à entrer, ce qu'elle s'empressa de faire.

- Bonne soirée, ajouta-Jack en s'adressant à Tom, avec un clin d'œil complice qui échappa à Molly.

- T'inquiète ! Et merci pour le petit service, poursuivit Tom.

- Pas de problème. On quitte l'hôtel à 10 heures 30 demain, essaie d'être prêt, s'il te plait.

- Promis.

- A demain.

Sur ce, le chauffeur s'éloigna et Tom referma la porte, reportant à présent toute son attention sur la jolie jeune fille, qui était maintenant toute à lui.

Elle était restée figée au milieu de la pièce, à observer la décoration soignée de la chambre. Il y faisait sombre, et ce n'était pas seulement par manque d'éclairage. Les murs étaient d'une teinte gris sombre qui absorbait toute luminosité, le sol d'un blanc nacré qui ajoutait une note sobre et originale à l'ensemble de la pièce. La chambre était spacieuse et luxueuse selon les critères de Molly, mais plus que raisonnable pour ceux de Tom.

- Tu peux poser tes affaires sur la chaise, lui proposa-t-il en désignant un fauteuil ancien près de la porte.

- Merci, répondit-elle en se débarrassant de son lourd manteau, le posant avec soin sur le meuble.

Tom traversa la pièce pour s'asseoir sur le lit qui était accolé au mur opposé à l'entrée. Le couvre-lit d'un rouge vif et soyeux contrastait avec les dégradés de gris de tout le reste de la pièce, qui était presque entièrement en nuances de noir et de blanc. Il la regarda retirer ses gants un à un, et son épaisse écharpe. Elle portait des bottes chaudes et fourrées qui remontaient jusqu'en dessous de ses genoux. Sa robe en laine dotée de longues manches, s'arrêtait en haut de ses cuisses, moulant joliment son postérieur, et une ceinture marquait sa taille fine. Des collants épais et sombres protégeaient ses jambes de la morsure du froid de cette période de l'année. Elle savait être élégante et sexy dans des vêtements pourtant simples.

Elle posa son sac sur sa veste en le calant correctement pour qu'il ne tombe pas, et en sortit la lettre qu'elle avait écrite pour Tom. Elle se redressa avec le document à la main et se tourna vers lui, en cherchant comment se lancer, comment lui expliquer qu'elle n'était pas là pour coucher avec lui, mais parce qu'elle voulait qu'il aille voir sa petite soeur à l'hôpital. Elle décida d'être le plus direct possible.

- Je ne vais pas pouvoir honorer notre accord, commença-t-elle.

Le sourire de Tom s'effaça, et il réfléchit un instant. Ce n'était pas la première fois qu'une des professionnelles qu'il amenait dans sa chambre commençait ainsi, et toutes les autres fois, c'était uniquement par excès de cupidité - suscité par l'étalage de luxe de l'hôtel et le fait qu'elles savaient que Tom avait de l'argent, beaucoup d'argent - qu'elles voulaient soudainement renégocier leurs tarifs à la hausse. Il était déçu et légèrement attristé que cela commence ainsi avec sa nouvelle recrue, mais il ne comptait pas laisser tomber pour autant, il était hors de question qu'il passe la nuit - la dernière - tout seul.

- Ok, dis-moi combien tu veux ? Je ne tiens pas à passer des heures à négocier, alors donne-moi tes nouveaux tarifs, qu'on en finisse. Mais si c'est une grosse somme, tu resteras toute la nuit, ou aussi longtemps que je te le demande, pas juste une heure ou deux.

- Non, ça n'a rien à voir avec les tarifs, rétorqua Molly. Je ne suis pas venue ici pour ça, ajouta-t-elle avec une certaine gêne. Ma petite sœur est fan de votre groupe de musique, et elle est très malade.

- Mon groupe ? l'interrompit-il, avec étonnement. Je ne comprends pas pourquoi tu me parles de ça, là, maintenant. Ce soir, je ne fais pas partie de Tokio Hotel, je ne suis pas en train de bosser !

- C'est très important que tu m'écoutes. Ma sœur va bientôt mourir de son cancer, et elle aimerait te voir. C'est son plus grand souhait, ça fait des années qu'elle attend. Elle ne peut pas quitter l'hôpital...

- Attends, arrête ! Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? s'exclama-t-il, alors qu'il commençait à craindre pour sa nuit torride, sentant la situation prendre une tournure fort désagréable.

- C'est mon histoire, et la raison pour laquelle je suis là !

- Qu'est-ce que c'est que ce mauvais plan ? marmonna-t-il comme à lui-même.

Il réfléchit et analysa brièvement la situation qui devenait de plus en plus claire.

- Tu m'as piégé ? l'accusa-t-il sèchement.

Molly se mordilla nerveusement la lèvre inférieure, n'osant pas répondre. Tom était toujours assis sur le lit, mais penché en avant, les mains jointes devant lui, un air pensif marquant les traits de son visage, partagé entre la déception et l'énervement. Ne pouvait-il pas - juste pour une soirée - être lui-même ? Ne pas être Tom de Tokio Hotel, ne pas être ce que l'on attendait de lui ? Combien de fois lui avait-on déjà fait le coup ? Entre les fans qui étaient toujours plus intrusives dans sa vie personnelle, les personnes lambda qui l'accostaient constamment par simple opportunisme et qui exigeaient une dédicace ou une photo avec lui, et tous ceux qui détestaient son groupe, à les menacer ou les insulter. Pour lui, ces trois attitudes étaient du même registre : un manque de respect envers sa personne, une dénégation d'un des droits les plus fondamentaux de tout individu : la liberté. La liberté de répondre "non" quand on vous demande quelque chose. La liberté d'exister et d'évoluer sans être constamment assimilé à une image médiatique qui ne vous représente pas, ou pas entièrement. La liberté d'aller et venir, de marcher dans la rue, de fréquenter qui l'on souhaite, de dire ce que l'on veut...

- Oui, oui c'est vrai, avoua Molly, en essayant de relancer le dialogue, parce qu'elle n'était pas venue jusqu'ici pour laisser tomber si facilement. Je n'ai peut-être pas été honnête avec toi, mais qu'est-ce que tu ferais si c'était ton frère qui était sur ce lit d'hôpital, et qu'il te demandait une dernière faveur ?

Elle marqua une pause, puis continua :

- Ce n'est qu'une petite fille, Tom. Elle ne pourra jamais grandir, elle n'aura jamais d'enfant, elle n'ira jamais à l'université... ce n'est pas juste, et elle ne demande qu'une seule chose, une toute petite chose : que tu ailles la voir.

Les mots de Molly l’avaient touché, évidement. Mais il ne pouvait s'empêcher de rester aigri par cette situation. Il s'était trop souvent retrouvé dans des postures semblables - certes pour des causes moins nobles - et ça avait fini par user ses nerfs et le rendre moins charitable. Il n'était pas vraiment en colère qu'elle lui ait menti, juste profondément déçu, et un peu fatigué de tout ça.

- Pour ce genre de demande, il faut s'adresser au management du groupe. C'est lui qui détermine quelles œuvres de charité on va effectuer ou promouvoir, l'informa-t-il calmement mais sans montrer la moindre émotion face à son plaidoyer.

- Je l'ai déjà fait ! Ils ne veulent rien savoir, ils disent que ce n'est pas possible, que vous n'avez pas le temps.

- Dans ce cas, tu as ta réponse, dit-il simplement et un peu trop froidement.

- Mais c'est faux ! rétorqua-t-elle. Vous serez à Oberhausen vendredi, c'est à moins de dix minutes du centre hospitalier d'Essen où se trouve ma sœur. Tu pourrais y passer rapidement, juste quelques minutes, je suis sûre qu'à un moment donné ou à un autre, vous aurez un trou dans votre planning.

Ils avaient bien quelques plages horaires de liberté chaque jour, mais ils devaient informer leur équipe bien à l'avance de tous les lieux où ils souhaitaient se rendre, pour que des mesures de sécurité soient prises et que tout soit contrôlé dans les moindres détails. Il n'y avait pas de place à la spontanéité dans leurs vies, et si le management avait refusé que le groupe se rende au chevet de cette petite fille, c'est que la question avait déjà été délibérée et que la décision était négative, point final. Que ce soit lui ou une association qui le demande, ça ne changeait pas grand-chose. Toutefois, s'il insistait vraiment, s'il leur imposait sa volonté, ils ne pouvaient pas refuser de le laisser y aller, il aurait le dernier mot.

- C'est vrai, admit-il.

Et il put voir l'expression de Molly se remplir d'espoir.

- Je te propose un marché, continua-t-il alors qu'une idée venait de germer dans son esprit. Je te donne ce que tu veux, et tu me donnes ce que je veux, et tout le monde est content.

Devant l'air interrogatif de la jeune fille, qui se tenait toujours debout devant lui, sa lettre à la main, il précisa :

- J'irai voir ta petite sœur - Molly se retint de sauter de joie à cette nouvelle - si tu honores ta partie du contrat. Si tu couches avec moi, si tu fais tout ce que je veux, tout ce que je te demande cette nuit.

La facilité avec laquelle il venait de lui imposer ses conditions la déconcerta au plus haut point. Le regard sérieux et calme de Tom qui croisa celui légèrement choqué de Molly, lui confirma qu'il ne plaisantait pas. Elle se mit à réfléchir, très vite, pour trouver une parade, une échappatoire.

- Ok, je comprends, commença-t-elle en se ressaisissant. Je peux appeler mon amie au club, elle va te trouver une fille. Je la payerai pour toi si tu veux, ce n'est pas un problème, et elle fera tout ce que tu veux...

- Non, non, ça ne m'intéresse pas. C'est avec toi que je veux passer la nuit, c'était notre deal de départ.

- Ces filles sont des pro...

- ... et c'est pour ça qu'elles ne m'intéressent pas, l'interrompit-il.

- Mais moi, je ne fais pas ce genre de choses ! ajouta-t-elle en perdant un peu d'assurance dans sa voix.

- Et moi, je ne fais pas de visite dans les hôpitaux ! répondit-il au tac au tac.

Molly se sentit comme prise dans un étau, piégée à son tour, mais elle resta calme et réfléchie. C'était Tom de Tokio Hotel qu'elle avait face à elle, l'idole de toute une génération.

- Je ne comprends pas pourquoi tu me demandes ça. Je veux dire que dans ta position, ça ne doit pas être difficile de trouver une fille. Tiens, parmi tes fans, il doit bien y en avoir qui aimeraient passer un moment intime avec toi.

Il pouffa légèrement de rire à l'écoute de cette phrase, tellement elle était loin de la réalité.

- Elles aimeraient toutes, absolument toutes. Jamais aucune ne m'a dit non ! Il y en a même qui payeraient pour coucher avec moi, ou qui seraient prêtes à coucher avec mon garde du corps, mon chauffeur, mon assistant... pour pouvoir m'approcher.

Il secoua la tête de façon négative, tout ça était d'un pathétique. Avant qu'il ne devienne célèbre, personne ne s'intéressait à lui, les filles le trouvaient un peu trop timide et pas vraiment à leur goût. Et maintenant, elles se battaient pour ne serait-ce qu'avoir un regard de sa part. Il aurait dû être content, mais ce n'était pas le cas. Tout le charme et l'excitation d'une nouvelle rencontre reposent principalement sur le challenge de réussir - par sa personnalité et son sex-appeal - à se faire apprécier, à séduire, à gagner la confiance de son interlocuteur. C'est comme un jeu - le jeu de la séduction - et si c'est gagné d'avance, ce n'est même plus un plaisir de jouer en premier lieu, et encore moins de gagner.

Voilà pourquoi il voulait Molly : parce qu'elle n'était pas gagnée d'avance. Évidemment, il trichait un peu dans l'immédiat : ce n'était pas son charme qu'il utilisait pour la convaincre, mais un marchandage presque mesquin. Il la mettait au pied du mur, obligée de choisir entre sa petite sœur et sa dignité. Mais il savait que si elle acceptait, si elle restait avec lui cette nuit, il aurait une chance de se faire apprécier d'elle et ça ne serait pas facile en vue du contexte.

- Ca ne m'amuse plus, renchérît-il à nouveau sérieux, de me taper des groupies. Alors je te fais cette proposition, et elle n'est pas négociable.

Molly ne réfléchit pas une seconde de plus, ce n'était pas la peine. Elle aurait de toute façon tout fait pour sa sœur, c'était sa raison de vivre.

- Ok, murmura-t-elle de façon à peine audible.

Elle avait capitulé, mais il se doutait que ce n'était pas gagné pour autant. Elle avança vers lui, son visage vide de toute expression, et elle déposa sa lettre sur la petite table basse de la chambre, en la caressant du bout des doigts, d'un air pensif.

- Dans cette enveloppe, tu trouveras mes coordonnées et toutes les infos dont tu pourrais avoir besoin pour te rendre à l'hôpital. Je te la laisse là.

Elle se demanda quelle garantie elle avait qu'il respecte leur contrat. Aucune à vrai dire, mais elle allait devoir s'en contenter.

- Donne-moi ta parole que tu iras la voir, exigea-t-elle.

- Je te le promets, répondit-il.

- Et qu'il n'y aura pas d'imprévu de dernière minute, de changement de plan... Ca ne peut pas être remis à plus tard, il faut que ça se fasse ce vendredi ou ce samedi.

- Promis, répéta-t-il.

- Parfait, conclut-elle.

Voilà, elle en avait fini avec l'aspect technique, tout ce qui allait se passer à présent était d'un autre registre. A cette constatation, elle resta pétrifiée au milieu de la pièce, son regard toujours ancré dans celui de Tom, qui pour sa part se sentait bien plus détendu maintenant qu'ils allaient enfin s'amuser.

- Viens, lui dit-il simplement. Approche.

Elle avança vers lui, lentement. L'inquiétude marquait son doux visage. Elle était jeune, constata Tom, plus que lui. Elle s'arrêta à un mètre du lit sur lequel il était toujours assis.

Elle se demanda si elle pouvait s'en sortir en se contentant de faire ce qu'il lui demandait, sans s'impliquer d'une quelconque façon : n'être qu'un corps sans âme, tel un objet en quelque sorte. Parce que c'était bien ce dont il était question, lui semblait-il. Elle lui avait loué son corps pour la nuit, rien de plus.

Tom réfléchissait à comment il pourrait s'y prendre, il savait que ça n'allait pas être facile. Elle soutenait toujours son regard, mais semblait si fermée et presque détachée de la réalité. Il décida d'essayer de rouvrir le dialogue à son tour, pour détendre l'atmosphère.

- Est-ce que c'était la première fois que tu mettais les pieds dans un club de ce genre ? l'interrogea-t-il, à présent parfaitement conscient du stratagème qu'elle avait dû mettre en place pour l'approcher.

- Oui, répondit-elle d'une petite voix étouffée.

- Pourtant, tu te débrouillais comme une pro avec ta chorégraphie, la complimenta-t-il avec un sourire qui se voulait rassurant et amical.

- Merci, j'aime la danse, avoua-t-elle à demi-mot.

- Est-ce que tu pourrais encore danser pour moi ?

- Maintenant ? Ici ?

- Oui, j'aimerais ça, te regarder encore, admit-il.

Elle acquiesça d'un air pensif.

- Mais il n'y a pas de musique.

- Ce n'est pas grave, tu n'as qu'à faire "comme si".

- Ok, si tu veux, concéda-t-elle.

Elle essaya de se rappeler du morceau qui passait dans le club, et de se détendre un peu. La mélodie lui revenait par bribe, et elle ferma les yeux en commençant à bouger ses hanches doucement, puis son buste, suivant le rythme dans sa tête. Laisser son corps se mouvoir à son gré, se perdre dans le mouvement, c'est ce qu'elle préférait. Elle se sentait vivante quand elle dansait. Elle se sentait libre et légère. La musique prenait vie en elle, et s'exprimait à travers chacun de ses gestes. Les soucis, les angoisses et sa tristesse perdaient de leur emprise sur elle, ils s'évaporaient et la laissaient redevenir la Molly d'avant, juste un instant.

Les yeux fermés, elle ressentait mieux ses appuis et ses mouvements, et elle pouvait se perdre entièrement. Elle en oublia même où elle se trouvait et avec qui, jusqu'à ce qu'elle sente des mains glisser autour de sa taille, et la chaleur d'un corps à proximité du sien. Elle rouvrit les yeux vivement, ses pupilles s'ajustant en un instant au faible éclairage. Elle les plongea dans le regard ténébreux de Tom qui était venu contre elle. Il était plus grand qu'elle d'une dizaine de centimètres, et ses bras forts encerclaient fermement les hanches fines de celle-ci. Sa proximité la mettait mal à l'aise, et il la déstabilisait entièrement de par son charisme naturel mélangé à une certaine douceur qu'elle décelait dans les traits de son visage. Elle détourna le regard pour le laisser se perdre au loin, dans un coin de la pièce, sans vraiment fixer un point précis, mais uniquement pour ne plus avoir à soutenir le regard de Tom un instant de plus. Il baissa son visage au creux de cou de Molly dans l'idée d'y déposer un baiser pour la goûter enfin, mais il s'arrêta en chemin, lorsqu'il constata qu'elle ne bougeait pas, ne le regardait pas, et ne respirait plus.

Il retira ses mains et recula, perturbé par l'attitude de dégoût qu'elle exprimait à son égard.

- Si tu ne veux pas faire ça avec moi, rien ne t'y oblige, commença-t-il. Je n'ai jamais forcé personne.

Elle le fixa à nouveau du regard. Il voyait bien qu'elle luttait pour ne pas lui dire sa façon de penser, mais elle n'arriva pas à se contenir plus longtemps.

- Evidement, que j'y suis obligée. Mais ce n'est pas grave, je t'ai donné mon accord tacite, alors tu peux y aller. Je ne vais pas te repousser, ou quoi que ce soit, je ferai ce que tu me demandes, ce que tu veux !

- Ce que je veux ? répéta-t-il.

Elle hocha la tête lentement de haut en bas, incapable de prononcer un mot de plus, tant sa gorge était serrée.

- Je veux... que tu me regardes, que tes pensées soient focalisées sur moi, et que tu agisses aussi. Je veux que tu sois présente, toute entière, comme dans le club, quand tu dansais pour moi.

Il marqua un temps d'arrêt, et recula de quelques pas tout en frottant de sa main son cuir chevelu, machinalement. Puis il lui demanda calmement en relevant les yeux vers elle :

- Est-ce que tu peux faire ça ?

Molly déglutit difficilement. Il lui demandait exactement ce qu'elle craignait le plus. Elle n'entrevoyait plus aucune échappatoire cette fois. Il avait été suffisamment précis dans sa requête, et pour sa petite sœur, elle ne pouvait qu'accepter. Elle inspira profondément avant de lui répondre :

- D'accord.

Tom avança vers elle à nouveau, et elle se rendit compte que c'était trop soudain, qu'elle avait besoin d'un peu de temps et d'intimité pour se préparer à ce qui allait suivre. Elle eut une idée pour repousser l'inévitable :

- Est-ce que tu me permets de prendre une douche avant ? Je n'en ai pas eu le temps en quittant le club.

Il réfléchit à sa demande une seconde, puis décida de la lui accorder :

- Ok, mais ne sois pas trop longue.

- Merci.

Elle fila dans la salle de bain, et verrouilla la porte derrière elle. Elle prit une grande bouffée d'oxygène en collant son dos de tout son poids contre la porte pour s'y appuyer afin de ne pas défaillir. Ce n'est qu'en étant seule qu'elle pût enfin réfléchir à la situation, faire le point et tout mettre à plat dans son esprit. Se rappelant que son temps ici était compté, elle se libéra rapidement de ses vêtements pour s'engouffrer dans la cabine de douche.

Le large jet vint immédiatement envelopper Molly d'une chaleur intense et réconfortante, presque maternelle. Son organisme appréciait de ne plus devoir combattre le froid de saison, et de pouvoir se revigorer. La jeune fille saisit l'un des gels douche à l'effigie de l'hôtel, et en versa une quantité raisonnable au creux de sa main, puis elle commença à la faire glisser sur sa peau pour obtenir une mousse onctueuse, d'un doux parfum qui ravissait ses narines. Elle caressa son corps, et son intimité, avec application et prévenance, comme pour se les réapproprier, et aussi pour s'excuser du tort qu'elle risquait de leur faire en les laissant à la merci d'un inconnu.

Bientôt, les vitres de la douche furent recouvertes d'une épaisse buée, et il n'y eut plus que de l'eau claire s'écoulant du corps rougi de la jeune fille, qui lui indiqua qu'elle n'avait plus de raison de rester dans ce cocon protecteur, et que son hôte risquait de s'impatienter. Elle se fit violence pour sortir de la cabine, s'essuyer et rouvrir la porte de cette pièce qui lui avait servi de havre de paix.

Elle pénétra dans la chambre à pas feutrés, comme un chat inspectant un environnement encore inconnu pour lui. Toutes les lampes avaient été éteintes, la seule source de lumière provenait de la vitre accolée au lit, qui laissait traverser des rayons de lumière bleutée se déposant sur tous les éléments de la chambre, y compris une silhouette masculine qui était à demi-couverte par le drap soyeux, des écouteurs vissés sur les oreilles, les yeux fermés, le torse imberbe parfaitement exposé qui oscillait au rythme de sa respiration. La neige tombait abondamment et s'accumulait devant la fenêtre. Le visage du jeune homme était vide de toute expression, mais Molly savait qu'il ne dormait pas. Comme s'il avait senti sa présence, il ouvrit les yeux et se tourna vers elle.

Elle avait enroulé une serviette épaisse autour de son corps. Ses longs cheveux mouillés retombaient sur ses épaules. Elle s'approcha du lit dans lequel il se trouvait, et vint s'y glisser tout en retirant la serviette de façon à ce que Tom ne puisse rien voir de son anatomie. Il fut une fois de plus surpris par sa pudeur, mais la trouva toujours aussi délicieuse. Elle agrippa le drap et le réunit par paquets devant sa poitrine, tout en lançant un regard - mélange de peur et de fierté blessée - à Tom, qui était allongé à quelques centimètres d'elle.

Il tourna tout son corps vers elle, pour se tenir sur son flanc, un air malicieux marquant son expression. Il posa sa tête sur son avant-bras, et inspecta tranquillement la jeune fille qui l'avait rejoint. Dans le mouvement, le drap qui le recouvrait glissa de biais, laissant entrevoir une partie de son torse et sa hanche. Le regard de Molly ne put s'empêcher de se hasarder sur la parcelle de peau qui s'exposait à présent. Elle constata d'abord qu'il devait être entièrement nu, tout comme elle. Et ensuite lorsque son regard s'attarda, elle se dit une fois encore qu'il était outrageusement séduisant. Ses muscles parfaitement dessinés, sa silhouette élancée, sa peau qu'elle percevait légèrement halée malgré la pénombre, jusqu'à ce parfum qui avait flatté ses narines le premier instant où elle l'avait approché. En même temps que toutes les expressions de virilité qui émanaient de sa personne, elle percevait toujours ce subtile mélange de douceur et presque de timidité, caché derrière une image trop lissée.

Elle détacha ses yeux du jeune homme, légèrement embarrassée de l'avoir fixé ainsi, et remonta son regard. Un petit sourire aux coins des lèvres du guitariste trahissait sa satisfaction et son excitation à l'expectative de ce qui allait suivre. Tout le temps qu'elle avait passé sous la douche, il l'avait utilisé pour réfléchir à un moyen d'arriver à ses fins, et il avait eu une idée.

C'est sur un ton calme et posé qu'il lui donna ses premières instructions :

- Retourne-toi, allonge-toi sur le ventre.

Le regard de Molly se fit fuyant à la seconde où elle entendit ses paroles, mais elle s'exécuta. Elle se retourna, sa poitrine s'écrasant contre le matelas, son dos et son postérieur se retrouvant exposés mais occultés par le drap qu'elle avait remonté jusqu'à sa nuque.

- Installe-toi confortablement, ajouta-t-il.

Elle replia ses bras sur son oreiller, sous son visage qu'elle tourna vers Tom. Elle le fixa d'un regard sombre, comme pour le tenir virtuellement à distance.

- Ferme les yeux.

Elle hésita une seconde, sachant qu'elle ne pourrait plus voir ce qu'il comptait faire, mais finit par obéir.

Elle se sentait plus vulnérable que jamais à cet instant, dans cette posture. Elle savait qu'elle n'avait pas le droit de bouger, ni de refuser ce qui risquait de suivre, alors elle ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre.

Tom observait le visage de la jeune fille, crispé par un stress apparent, confirmé par sa respiration rapide et ses doigts qui agrippaient nerveusement la taie d'oreiller. Il saisit le haut du drap, effleurant la nuque de Molly, et se mit à descendre celui-ci lentement, pour découvrir graduellement celle qui s'offrait à lui. Il sentait son excitation monter, mais avait appris depuis bien longtemps à la contenir.

La jeune fille sentait le drap glisser et caresser sa peau hyper-réactive, comme une brûlure lancinante. Tom descendit le tissu jusqu'au bas de son dos et le relâcha, prenant soin de garder l'intimité de Molly hors de sa vue, toujours couverte par le drap. Il se doutait qu'elle aurait été plus qu'incommodée s'il était allé droit au but. Mais ce qu'il voulait, c'était l'avoir toute entière, et il savait qu'il ne fallait pas sauter les étapes.

Il observa quelques instants la vision qui se présentait à lui : une silhouette féminine, douce et harmonieuse, délicate et fragile, complètement en attente et à sa disposition.

Il commença par saisir gentiment et avec précaution les cheveux humides de Molly, et les mit sur le côté, pour dégager son visage et sa nuque. Il se redressa et s'agenouilla à côté d'elle. Il effleura du bout des doigts - et de façon symétrique - le haut de ses épaules, puis ses omoplates, en descendant doucement sur sa peau satinée.

Molly s'efforçait de le laisser faire, mais plus elle le sentait se diriger vers le bas, plus elle se crispait à l'idée de ce qu'il risquait de faire. Elle était entièrement à sa merci, et n'avait-il pas été assez clair tout au long de la soirée sur ce qu'il attendait d'elle ? Mais après avoir dépassé la courbe de ses reins, et s'être hasardé quelques instants à la lisière des deux monts que formaient le postérieur galbé de la demoiselle, il fit demi-tour et remonta doucement, la laissant absolument perplexe. Elle se posa mille questions à cet instant, ne comprenant pas ce qu'il pouvait bien faire.

Il parcourut sa peau en appliquant une pression plus marquée. Il revint à la hauteur de ses épaules, et glissa ses mains autour de la nuque gracile de la jeune fille, avec douceur, avant d'effectuer quelques mouvements réguliers et plus appuyés qui n'avaient qu'un seul but : libérer la tension qui s'était installée là, détendre les muscles hyper-contractés de sa partenaire.

Si pendant les premières secondes elle resta de marbre, bientôt elle se sentit soulagée et apaisée, presque malgré elle. Après quelques minutes, elle se surprit elle-même à apprécier chaque pression qu'il effectuait, chaque nerf qu'il détendait. Tom constatait avec satisfaction les bienfaits de sa technique, tout en appréciant de pouvoir enfin toucher celle qui l'avait mis au défi de le faire.

Il continua plusieurs minutes encore ses caresses et massages, et remarqua que la respiration de Molly avait ralenti et que tout son corps exprimait à présent la sérénité qu'elle avait acquise. Soudainement, il arrêta tout, et se rallongea sur son coté du lit, en fixant le plafond du regard, sans un mot.

Molly resta d'abord inerte, trop confortablement installée pour vouloir bouger, mais comme elle ne le sentit plus se mouvoir à côté d'elle, elle rouvrit les yeux par curiosité et se releva sur ses avant-bras. Tom plongea son regard dans le sien, en lui souriant légèrement. Si les lèvres de la jeune fille ne purent pas encore mimer un sourire, il sembla déceler en elle quelque chose de nouveau.

Comme il ne disait pas un mot, c'est elle qui prit la parole, sur un ton amical et détendu :

- Qu'est-ce que tu fais ?

- J'attends, répondit-il simplement.

Devant l'air perplexe qu'elle afficha, il compléta sa phrase :

- Je t'ai fait une faveur, j'attends que tu me rendes la pareil.

Elle n'était pas certaine d'avoir bien compris, mais il ferma les yeux et n'ajouta pas un mot. Il était allongé sur le dos, les bras croisés derrière sa tête, le drap recouvrant sa taille et dénudant son torse. Aucune expression ne marquait son visage, si ce n'est le sourire de contentement qu'il affichait depuis qu'elle l'avait rejoint dans ce lit.

Molly se demanda ce qu'elle devait bien faire à présent. Et bien vite, face au fait qu'il ne semblait la forcer à rien, elle ne se demandait plus ce qu'elle devait faire, mais ce qu'elle avait envie de faire. Il était presque dans la même posture qu'elle tout à l'heure, c'est-à-dire en attente et acceptant ce qui lui serait donné.

En entrant dans ce lit, elle avait eu la certitude qu'il allait simplement abuser d'elle, la prendre de force jusqu'à ce qu'il ait fini son affaire, laissant en elle une blessure durable. Mais il avait entrepris une démarche toute autre, alors que rien ne l'y obligeait. Elle en était terriblement troublée et touchée, et d'une certaine façon, il avait réussi à créer une proximité avec elle, à éveiller sa sympathie, en lui laissant de l'espace et une certaine liberté.

Depuis qu'elle l'observait, elle savait ce qu'elle avait envie de faire.

Elle se rapprocha de lui, posa timidement sa main sur son torse en se positionnant partiellement sur lui, tout en protégeant pudiquement sa poitrine et le reste avec le drap qu'elle avait entouré autour d'elle-même. Elle approcha son visage de celui du jeune homme jusqu'à ce que leurs nez ne soient plus qu'à quelques millimètres. Ses longs cheveux entouraient son visage et celui du guitariste, les isolant du reste du monde. Il avait bien dû la sentir, mais il ne tricha pas, il n'ouvrit pas les yeux, et la laissa prendre les initiatives, venir à lui. Elle orienta son visage de quelques degrés sur la droite, hésitante, se rapprocha encore, ferma les yeux et vint doucement caresser le bout de ses lèvres contre celles de Tom. Celui-ci eut un léger mouvement de recul sous l'effet de surprise, mais presque aussitôt il se laissa faire en se retenant autant que faire se peut pour ne pas l'embrasser franchement en retour.

Elle effleurait ses lèvres, pour laisser le plaisir monter et s'habituer à cette nouvelle proximité avec lui.

Puis elle intensifia doucement le contact, tout en prenant son temps, en y allant à la vitesse qui lui convenait à elle. Tom lui fit sentir qu'il en voulait plus, mais en se retenant par peur de la faire fuir, et de devoir recommencer une nouvelle approche. Il décroisa ses bras de derrière sa tête, et les glissa autour de la jeune fille pour l'étreindre. Il la serra contre lui comme si elle lui appartenait.

Le cœur de Molly battait à tout rompre. Cela faisait une éternité qu'elle avait mis de coté sa vie personnelle, ses désirs, ses besoins, pour ne s'axer que sur sa sœur. Elle s'était interdite de ressentir quoi que ce soit, ou de s'attacher à quiconque. Et à présent, c'est tout son corps qui réclamait son dû, qui lui faisait comprendre qu'elle avait besoin de lâcher prise, et de se faire du bien.

Elle décolla sa bouche de celle de Tom, puis revint laper cette dernière plusieurs fois, et à chaque fois qu'elle prenait de la distance, il suivait son mouvement pour garder le contact le plus longtemps possible, jusqu'à ce que leurs langues se rencontrent pour de bon. Leurs respirations s'accélérèrent simultanément. Leurs bouches se scellèrent l'une à l'autre. Leurs essences mutuelles se mélangèrent.

Ils se découvraient enfin, se goûtaient, se délectaient de chaque parcelle de l'autre, jusqu'à s'y perdre.

La façon dont la langue du jeune musicien caressait celle de Molly, la façon dont il dégustait sa bouche, étaient juste délicieuses. Elle serait bien restée dans cette posture des heures durant, mais Tom et son érection - qu'il avait négligée depuis bien trop longtemps - ne partageaient pas cet avis. Il resserra son étreinte autour de la taille de la jeune fille, et les fit subtilement rouler tous les deux sur le côté - sans rompre un seul instant le contact entre leurs bouches qui se nourrissaient toujours l'une de l'autre avec avidité - jusqu'à ce qu'il se retrouve sur elle.

Tout en l'embrassant pour la tenir occupée, il tira doucement sur le drap qu'elle avait entouré autour d'elle-même pour la découvrir progressivement, jusqu'à l'enlever entièrement. Avant que Molly n'ait pu exprimer la moindre opposition, leurs deux corps ardents se retrouvèrent nus l'un contre l'autre, et Tom avait tout naturellement pris place entre ses cuisses, ne laissant plus aucun obstacle entre leurs intimités respectives. Il sentit immédiatement un changement dans la façon dont elle répondait à ses baisers, et se douta de ce qui devait la préoccuper dans leur position actuelle : en un mouvement de hanche un peu trop insistant, il aurait probablement pu la pénétrer, et elle n'en était sûrement pas encore à ce stade-là dans leurs ébats, contrairement à lui.

Il brisa le contact entre leurs bouches qui avaient appris à se connaître, et déposa un baiser dans le cou de la jeune fille, avant de remonter vers son oreille et de lui chuchoter :

- T'inquiète pas, je ne vais pas te faire mal.

En une seule phrase, il avait fait savoir à Molly qu'il avait compris sa peur, et même si elle ne se sentait pas entièrement rassurée, elle s'était au moins sentie écoutée, sans même avoir prononcé un seul mot.

Tom continua à embrasser son cou, le frôlant de ses lèvres, l'attisant du bout de sa langue. Molly laissa échapper un gémissement, et posa sa main dans la nuque de son amant pour l'encourager à continuer, pour lui signifier qu'elle n'avait pas fui dans ses pensées, qu'elle ressentait chaque frôlement de peau, chaque souffle sur elle, comme une délicieuse brûlure.

Il descendit doucement jusqu'à la poitrine voluptueuse de sa partenaire, objet de sa convoitise, jouissant presque d'avoir réussi le challenge d'en être arrivé là, de la sentir trembler sous ses caresses, et d'avoir son aval pour aller plus loin.

De quelques mouvements circulaires du bout de sa langue, il lui vola un autre gémissement. Tout le corps de la jeune fille répondait à ses attentions, et il savait qu'elle ne trichait pas. De sa bouche chaude et de la dextérité de sa langue, il lui faisait perdre pied petit à petit. Du bout des doigts, il vint sillonner l'intérieur de sa cuisse, partant de son genou, et glissant lentement entre ses jambes.

Molly se décomposait doucement dans ce lit, et n'avait plus qu'une seule envie : qu'il continue.

Tom remonta sa main jusqu'à la partie la plus sensible de la jeune fille, et réveilla une zone dont elle avait presque oubliée l'existence, mais qui se rappela vite à elle. Elle se mordit la lèvre jusqu'à se faire mal, et Tom sentit la respiration de sa partenaire se troubler.

C'est là qu'il s'arrêta, laissant Molly pantelante. Il revint sur elle, jusqu'à lui faire face. Ils étaient tous deux à bout de souffle, excités comme jamais, et presque intimidés par la décharge de plaisir qu'ils venaient déjà de prendre. Le regard de biche de Molly n'exprimait à présent plus qu'un désir non dissimulé, presque brut, et Tom se dit qu'il avait réussi à pervertir la petite fille sage. Il lui vola un baiser, auquel elle répondit avec une passion nouvelle, puis il se décolla d'elle pour attraper le petit carré d'aluminium plastifié qu'il avait déposé non loin. Il en sortit le contenu et l'enfila d'une seule main, avec facilité. Il se repositionna sur elle, et il n'y avait à présent plus aucun doute sur ses intentions. Molly se rappela qu'il lui avait promis de ne pas lui faire mal, et vu l'état dans lequel il l'avait mise, elle savait qu'il allait tenir sa promesse.

Il se présenta devant le passage qu'il convoitait tant, saisit Molly par la taille et la pénétra lentement, de toute sa longueur, retenant son souffle. Elle le sentit la remplir graduellement, et laissa échapper un soupir en se cambrant presque machinalement. Puis elle replongea son regard dans celui concentré de Tom, alors qu'il commençait un lent mouvement de va et vient.

Elle avait presque oublié cette sensation si particulière d'être délicieusement envahie par la partie la plus sensible de son partenaire.

Tom la pénétrait doucement, et cela semblait lui demander un effort intense, étant donné son degré d'excitation actuel. La concentration qui marquait son si doux visage le rendait plus magnifique encore, et pas seulement en apparence.

Molly ne put s'empêcher de fermer les yeux, pour mieux centrer son attention sur cette sensation qui attisait son bas-ventre.

Tom augmenta la cadence, puis ralentit à nouveau, plusieurs fois. Il appréciait de jouer avec le plaisir qui montait, montait, puis de le retenir, et de recommencer encore. Il regardait Molly, la sueur qui perlait sur son front, l'expression marquée de son visage, sa bouche entre-ouverte qui cherchait de l'air. Elle était belle, elle était vraie, elle était entière. Elle semblait perdue dans son plaisir, et il voulait la retrouver. Il rapprocha sa bouche de son oreille et lui murmura :

- Regarde-moi.

Elle répondit à sa demande en rouvrant les yeux, et leurs regards se connectèrent alors que Tom s'enfonçait en elle avec plus de vigueur, faisant osciller le lit dans son mouvement. Puis il vint s'allonger sur elle, collant son torse brûlant et humide contre la poitrine raidie de la jeune fille, et l'embrassa avec fougue, pénétrant la bouche de celle-ci avec sa langue, mélangeant leurs corps jusqu'à ce qu'ils soient indissociables.

Il possédait son corps et enflammait son âme. Molly ne pensait plus à rien. Toute son attention n'était plus focalisée que sur le frôlement de Tom contre sa chaire enflée, qu'il attisait un peu plus à chaque passage.

Tom s'approchait dangereusement de l'apogée de son plaisir, mais il attendait Molly, il attendait qu'elle le rejoigne, là-haut, au sommet. Et bientôt, dans un gémissement plus intense et retenu que tous les autres, il la sentit vibrer contre lui, se contracter autour de lui et il lâcha prise à son tour, se laissant engloutir par une jouissance intense, presque douloureuse, l'envoyant loin dans la stratosphère, sentant le temps s'arrêter, le monde se figer, et Molly à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
Nétoiile

avatar

Féminin
Messages : 21563
Points : 26000
Date d'inscription : 10/04/2010

Âge : 23
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mar 16 Aoû 2011 - 23:35

Emilie ... :hap: !

Oh p*tain, qu'est-ce que c'était bon ! Tom vient de me faire de l'effet ! :bave:

On découvre un peu les envies de Tom, comment il voit les choses maintenant, avec sa popularité et ses expériences avec les femmes ! Je pensais qu'il allait la virée, bon ok, peut-être pas à ce point mais il a réagi d'une façon brutale et douce à la fois, enfin c'est dur à expliquer. :hap:

Tu décris tellement bien Molly, la femme qu'elle est. Et ça donne envie, tout donne envie, Tom et même Molly ! Et le faite qu'elle est prête à tout faire pour sa soeur me touche encore plus et me donne aussi envie(mais pas l'envie de Tom :rire2:, va savoir la quelle alors ^^')

Et puis, cette façon de décrire leur relation intime. Je me suis sentie aussi crisper et terrifié, j'avais peur pour Molly. Mais plus je lisais tout ça et plus je prenais aussi du plaisir à lire et je voyais que Tom n'était pas là pour "baiser'' mais c'était plus fort, peut-être pas de l'amour, c'est encore tôt ^^' . Puis ce qui était beau, c'était l'impatiente et la patiente de Tom ** (Enfin, je ne sais pas si tu vois x) et ressentir Molly qui se laissait -enfin- aller... Pouaaa, j'en suis toute retourner ! :hap:

Sincèrement Emi, tu viens de me touché comme pas possible. Je me demande si Tom tiendra sa promesse, surement, si il veut revoir Molly (qui sait :=):)

Merci Emilie ! :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Hannah

avatar

Féminin
Messages : 947
Points : 1414
Date d'inscription : 06/12/2010

Âge : 30
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mer 17 Aoû 2011 - 0:18

Mon dieu que c'est bon! Merci :coeur:

Suite Suite Suite
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mer 17 Aoû 2011 - 11:25

De rien :ange: et merci pour vos commentaires.

Nétoiile : je suis contente que tu aies autant réussi à t'immerger dans l'histoire, et à ressentir les mêmes émotions que moi en l'écrivant :oui:

Nétoiile a écrit:
On découvre un peu les envies de Tom, comment il voit les choses maintenant, avec sa popularité et ses expériences avec les femmes ! Je pensais qu'il allait la virée, bon ok, peut-être pas à ce point mais il a réagi d'une façon brutale et douce à la fois, enfin c'est dur à expliquer. :hap:
C'est exactement ce que j'essayai de faire passer.

Nétoiile a écrit:
Puis ce qui était beau, c'était l'impatiente et la patiente de Tom ** (Enfin, je ne sais pas si tu vois x)
Oui, c'est tout à fait ça.

Nétoiile a écrit:
Sincèrement Emi, tu viens de me touché comme pas possible.
D'habitude, c'est moi qui suis super touchée par ce que je lis, alors c'est cool si j'arrive à rendre un peu de tout ce que je reçois des autres fans :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
axia

avatar

Féminin
Messages : 12119
Points : 20585
Date d'inscription : 11/02/2010

Âge : 37
Localisation : en haut à droite; près de leur pays ou bien à Perversland

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Mer 17 Aoû 2011 - 11:39

hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Suite Suite
comme Sara, j'aime bcp la façon dont tu décris tes perso parce qu'ils font "vrais" . Tom a des envies de "mec", il ne veut pas la brusquer et essaye de se retenir mais sans perdre de vue son objectif. pas la peine de lutter, c'était perdu d'avance Razz mais c justement cette bataille contre lui-mm et surtout contre molly qui est interessante :ok:
en + il exige le corps ET le coeur de molly, c trop chou :hap: bon, c pas dit comme ça et comme dit Sara, c trop tôt pour que ce soit de l'amour mais il veut que ce soit qqch de "partagé". c troooop romantique :coeur: (et très féminin :rire2:)
le fait que molly ait besoin de se préparer mentalement dans la salle de bain fait naturel aussi.

c vraiment un pur plaisir de te lire :content:
Revenir en haut Aller en bas
MARMOTTE
Modératrice & Traductrice
avatar

Féminin
Messages : 12465
Points : 18469
Date d'inscription : 30/07/2007

Âge : 38
Localisation : côte d'azur près des avions...

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 18 Aoû 2011 - 2:45

et voilà comment en un chapitre, tu nous mets en transe...

wahou, tu sais déjà ce que je pense de tes écrits, mais celui ci est vraiment parfait ^^ tout en douceur, comme une douce brûlure



bravo Emi



suite !
Revenir en haut Aller en bas
Yuki

avatar

Féminin
Messages : 37
Points : 76
Date d'inscription : 29/05/2010

Âge : 22

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 18 Aoû 2011 - 15:44

J'adoooore !! Toutes les émotions que tu fais passé c'est incroyable !!
Suite ! Suite ! Suite !
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 18 Aoû 2011 - 18:31

Merci Axia, Nelly et Yuki :-)

Axia : je ne pensais pas que t'avais aimé ce chapitre en fait, puisque tu ne m'avais pas donné d'appréciation après l'avoir lu par MP. C'était une bonne surprise, je suis contente Razz

axia a écrit:
en + il exige le corps ET le coeur de molly, c trop chou :hap: bon, c pas dit comme ça et comme dit Sara, c trop tôt pour que ce soit de l'amour mais il veut que ce soit qqch de "partagé". c troooop romantique :coeur: (et très féminin :rire2:)
...et assez mature, je crois qu'avec l'âge et les expériences, les hommes finissent par comprendre que c'est bien meilleur quand on partage quelque chose, qu'il y a une connexion.

Bon, je crois qu'il ne me reste qu'à écrire la suite :oui:
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
axia

avatar

Féminin
Messages : 12119
Points : 20585
Date d'inscription : 11/02/2010

Âge : 37
Localisation : en haut à droite; près de leur pays ou bien à Perversland

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 18 Aoû 2011 - 18:51

emilie36963 a écrit:
Merci Axia, Nelly et Yuki :-)

Axia : je ne pensais pas que t'avais aimé ce chapitre en fait, puisque tu ne m'avais pas donné d'appréciation après l'avoir lu par MP. C'était une bonne surprise, je suis contente Razz

je suis incapable de faire les 2 en mm temps, dsl

emilie36963 a écrit:

axia a écrit:
en + il exige le corps ET le coeur de molly, c trop chou :hap: bon, c pas dit comme ça et comme dit Sara, c trop tôt pour que ce soit de l'amour mais il veut que ce soit qqch de "partagé". c troooop romantique :coeur: (et très féminin :rire2:)
...et assez mature, je crois qu'avec l'âge et les expériences, les hommes finissent par comprendre que c'est bien meilleur quand on partage quelque chose, qu'il y a une connexion.

ouais, ben pas tous hein :hum: mais y en a qui comprennent vite. maintenant pour Tom, je l'en pense capable :fier:

next chapter please :ok:
tu écris très bien Emi, n'en doute jamais :=):
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 18 Aoû 2011 - 22:10

axia a écrit:
ouais, ben pas tous hein :hum: mais y en a qui comprennent vite. maintenant pour Tom, je l'en pense capable :fier:
:oui: Absolument d'accord.

axia a écrit:
tu écris très bien Emi, n'en doute jamais :=):
Je crois que je douterai toujours, ou encore très longtemps. Mais j'essaie d'accepter les compliments et de vous croire.
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
Nétoiile

avatar

Féminin
Messages : 21563
Points : 26000
Date d'inscription : 10/04/2010

Âge : 23
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Jeu 18 Aoû 2011 - 22:21

emilie36963 a écrit:

axia a écrit:
tu écris très bien Emi, n'en doute jamais :=):
Je crois que je douterai toujours, ou encore très longtemps. Mais j'essaie d'accepter les compliments et de vous croire.

Non mais ça va pas Emilie ! Tu as interêt de nous croire ! Et surtout moi ! Parce que quand je complimente, c'est vrai et sincère !
Sinon, je ne serai pas à te lire et à te commenter ^^
Tu écris plus que bien ! :oui: Et c'est sincère. :hap:

Et maintenant, écris nous une suite qui va tout déchirer ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kumiku

avatar

Féminin
Messages : 2021
Points : 2448
Date d'inscription : 09/09/2011

Localisation : Sous le lit de Bill

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Ven 16 Sep 2011 - 1:41

y a pas de suite ?! une suiiiiiiiiteuuuuuuh s'il te plait ! :ange:
Revenir en haut Aller en bas
Hannah

avatar

Féminin
Messages : 947
Points : 1414
Date d'inscription : 06/12/2010

Âge : 30
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Ven 16 Sep 2011 - 10:52

Ho oui!!!!!!! Une suite Une suite Une suite Une suite Une suite bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Ven 16 Sep 2011 - 14:56

La suite est dans ma tête pour l'instant. En fait, j'hésite entre deux suites possibles : celle que j'ai envie d'écrire, et celle que je devrais écrire. Je laisse encore l'inspiration monter, et ensuite je me lance. Mais c'est pour bientôt, promis Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
MARMOTTE
Modératrice & Traductrice
avatar

Féminin
Messages : 12465
Points : 18469
Date d'inscription : 30/07/2007

Âge : 38
Localisation : côte d'azur près des avions...

MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   Ven 16 Sep 2011 - 15:04

lol Emi indécise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Fanfic en cours ] Inertia Creeps
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Fanfic en cours ] Inertia Creeps
» [Fanfic en cours] Nach Berlin
» [Fanfic en cours] G0ssipGirl.de
» [FanFic en cours] Tu crois qu'il me pardonnera?
» [Fanfic en cours] This story is about love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TokioHotel-Live.com :: Tokio Hotel | Les fans :: FanFictions-
Sauter vers: