News  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Partagez
 

 [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...

Aller en bas 
AuteurMessage
Lieblings0109



Messages : 2
Points : 0
Date d'inscription : 04/03/2008


[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyMar 4 Mar 2008 - 19:14

PROLOGUE : Warum...?


Sans doute qu'à ce moment là...Toute sa vie défila devant lui.



Il avait beau pleurer, ça ne changerait rien. Mais il pleurait. Il avait besoin de pleurer. Il avait pas le droit de partir, et pourtant à chaques secondes qui passait il le sentait s'éloigner un peu plus de lui.

Un peu plus loin à chaques secondes...

Pourquoi, pourquoi?! Son sang coulait, il maculait le sol de la scène de sa couleure rouge, opaque. De sa couleure horrible...
Le pantalon de Bill en était recouvert. Qu'importe. C'était son sang quelque part. Et c'est bien ça qui faisait le plus mal. Il avait beau lui dire de tenir, lui dire que les ambulances allaient arriver, qu'il fallait qu'il s'accroche, il n'y croyait plus lui même. Et il voyait bien que son double n'y croyait pas non plus. Il souriait. Parce que la derniere image qu'on a d'une personne est très importante. Alors il souriait. Il ne voulait surtout pas que la dernière image que Bill ait de lui soit son visage, tordu par la douleure irradiant de sa poitrine.

Ca lui faisait pourtant si mal...

Bill pleurait d'autantplus que ça aurait dut être lui, allongé au sol, à l'article de la mort.

Mais Tom s'était interposé...Tom l'avait protégé...Tom allait mourir...Par sa faute...

Puisque cette balle lui était déstinée, il aurait préféré remonter le temps, et se la prendre en pleine poitrine, mourir presque sur le coup. Mais qu'il vive...Pourquoi m*rde,Pourquoi?! Il devenait de plus en plus pâle, son beau visage devenait livide, la vie le quittait peu à peu. Et Bill le sentait très bien. Il le serrait dans ses bras, il éssayait de le retenir, de l'empécher de partir. Il pouvait pas vivre sans lui, il pouvait pas...Pourquoi...Pourquoi...Tom...
Revenir en haut Aller en bas
bubulle91

bubulle91

Féminin
Messages : 276
Points : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

Âge : 27
Localisation : chez moi!

[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyMer 5 Mar 2008 - 13:57

suite!!
voilà 1 incipit interessante!
Revenir en haut Aller en bas
bambi8716

bambi8716

Féminin
Messages : 91
Points : 0
Date d'inscription : 03/10/2007

Âge : 30

[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyMer 5 Mar 2008 - 16:58

le debut de ta fiction m'interesse beaucoup
pourrait on avoir une suite stp????
Revenir en haut Aller en bas
Lieblings0109



Messages : 2
Points : 0
Date d'inscription : 04/03/2008


[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Chapitre 1 : You don't know how you destroy me   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyMer 5 Mar 2008 - 17:25

Il suffit de demander!^^
-------------------------------------------------------------------------------------


CHAPITRE 1 : You don't know how you destroy me...[/color


[color=red]
Sans doute qu'à ce moment là, il ne voyait plus la réalité...


-Bill...

Le jeune homme ne préta pas attention à la personne qui l'appelait. Il s'en foutait, en fait. Il fixait la chaise, en face de lui. Il avait mis une assiète en trop...Quel con...Peut-être qu'intimement il éspérait qu'il ouvre la porte, qu'il lui balance son manteau dessus et qu'il lui dise, "Qu'est ce tu m'as manqué Billou..."...Il dirait ça en riant. Parce qu'il aimait le voir rire. Et maintenant il se rendait compte qu'il ne l'avait pas entendu assez...On ne se rend compte de ce que l'on aime vraiment que quand on l'a perdu.

Quel truc à la con.

-Bill, arrète de fixer cette chaise! s'écria Simone, la gorge sérrée. Tu te fais du mal!

L'adolescent se retourna vers sa mère, et baissa les yeux. Ca servait plus à rien de pleurer...Et puis pas sûr qu'il lui reste assez d'eau dans son corps pour verser la moindre larme. Il l'avait trop fait pendant ces derniers mois...Tom aimerait pas ça...
Il aimerait sans doute pas que Tokio Hotel soit fini non plus. Mais prendre un autre guitariste, Bill préférait mourir que de le faire. Il remplacerait jamais Tom, personne le remplacerait jamais.

Jamais...

Enfin, la vie de Bill avait été teriblement bouleversée. Il avait perdu un frère, un jumeau, sa moitié...Et son groupe, sa vie d'avant toute entière. Et il allait devoir retourner au Lycée. Lui qui voulait juste mourir... Mais il n'avait pas le droit. Il le lui avait fait promettre. La dernière promesse faite à être disparu, c'est plus que sacré. Il devait vivre.

Non, il devait survivre. Tenter de rester en vie. Alors il le ferait.

-Bill, tu vas être en retard...Dit gentiment Simone en rangeant lentement les vestiges du petit-déjeuner de son fils.

Enfin, petit-dejeuner... Il avait presque rien mangé, mais bon. Il avait pas franchement faim. Il se leva, saisit son sac en bandoulière sur son épaule, et sortit, sans un mot. Son Lycée était à deux minute de marche de là, il irait à pied. Ca lui changerait peut-être les idées...
Il faisait relativement chaud pour un début d'été, mais Bill avait quand même mis sa veste.

Parce qu'intérieurement, il était encore à moitié gelé.

Le ciel, integralement bleu, prométait une journée exemptée de pluie. Et puis il aurait plus manqué que ça, qu'il pleuve...Le brun ne releva la tête qu'une fois devant son lycée. Enfin son, le lycée qui l'accueillait. Ca n'avait pas été trop dur de les convaincre, même si il arrivait après la rentrée, et que jusque là il avait surtout suivi des cours par corréspondance. La seule chose qui avait semblée les inquiéter, c'était qu'il avait été célèbre. D'un côté évidemment c'était positif pour leur bâtiment, mais d'un autre côté, ça entrainait souvent des problèmes. Mais Bill avait, "l'air d'un garçon serieux", et il "saurait sans doute s'adapter sans poser d'ennuis". Tu parles, le jour où ils avaient eu l'entretien, le dit garçon serieux n'avait pas détaché son regard du sol, et il devait plutôt avoir l'air de quelqu'un qui s'en fou totalement qu'autre chose. Il avait du mettre ça sur le compte du "choc psychologique". Il aurait bien aimé le lui faire manger, son choc psychologique...
De loin, il avait l'air sombre. De près, il avait l'air juste d'un lycée comme les autres. Il s'attendait à quoi? Il ne le savait pas lui même...Pas à ça, sans doute. En effet, il était en retard. Quand il pénétra dans la coure, la sonnerie retentit. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas entendu ce bruit. D'ailleurs il s'en passait très bien.

Ce n'était pas le cas de tout...

Il resta un moment debout, comme un idiot, devant les autres. Eux étaient assis à leur place. Evidemment. Mais ce prof de malheur semblait décider à le laisser poirauter encore un moment comme ça... Quand enfin il se rendit compte que son élève aimerait tout simplement s'asseoir au lieu de l'écouter discourir sur sa personne, il le dirigea vers son bureau. Son bureau...Hun, un bureau comme les autres, tout bêtement. Ce n'était pas son bureau, pour lui c'était "le bureau qu'on lui avait attribué". Il se trouvait juste à côté d'un garçon, cheveux mi-longs blonds qui lui arrivaient à mi-nuque, de grands yeux verts, un visage fin. Il portait un T-Shirt entièrement noir, un jean classique, et des mitaines. Il en avait une noire montante, une rouge courte. Tout un style. Le seul bijou qu'il semblait porter était un petit anneau dans l'oreille gauche. Bill n'aurait sut dire si il en portait une de l'autre côté, et il ne comptait pas le lui demander. Il n'allait pas non plus se pencher pour voir.

Et puis, qu'est-ce que ça pouvait lui faire?


*
*

*



A la fin des cours, Bill n'avait rien appris de nouveau. A part peut-être que l'école, c'était chiant. Il avait été tranquille durant les cours, mais il redoutait la sortie... Et en effet, dès qu'il fut sorti il se fit aborder par plusieurs jeunes filles. Et il ne se demanda même pas pourquoi tellement c'était évident...

-Bill, dis, c'est vrai que t'as arrété de chanter? J'adorais ce que tu faisais, pourtant... déclara une blonde, en s'aggripant à son bras.

Chanter...Il chantait, quand il avait été pris pour cible par ce malade...Il chantait, quand Tom...Quand Tom est...Quand il est...

Tom...

Il se dégagea fermement de son emprise, et ne repondit rien. Il ne voulait pas en entendre parler, pourquoi elle lui en parlait...
Loin de se décourager, elle se réaccrocha à lui, encouragée moralement par ses amies, réstées non loin de là.

-C'est parce que Tom est mort, c'est ça? Oh, je suis vraiment désolée, tu as du beaucoup souffrir...geignit-elle, tentant de prendre un air compatissant.

Bill se raidit, et refoula les larmes qui remontaient violemment vers ses yeux. Désolée, elle pouvait l'être, il s'en moquait à présent...
Et il n'avait pas souffert, il souffrait. Il souffrait toujours horriblement. Cette sensation de vide, cette sensation horrible qu'il ressentait...Comme si, comme si il avait perdu quelque chose qui lui était vital...Il avait mal, il avait si mal...

Tellement mal...

Il ne réagit pas quand il la sentit le lâcher, et il ne réagit pas plus quand il sentit qu'on l'entrainait quelque part. Il s'en fichaitt, il voulait juste voir Tom...

-Ca va? Hey...Bill?

Le brun finit par lever les yeux, pour voir le visage de celui qui l'avait soustrait à la blonde. C'était son voisin,Nikholla. Du moins il lui ressemblait, dans son ésprit. Mais c'était flou. Il avait du mal à se concentrer, l'image de son frère le hantait...

-Je suis désolé, elle aurait pas dut t'embêter, mais elle est comme ça, eu fond elle est pas méchante...Dit-il, un sourire triste accroché au visage. Si elle t'as bléssé...

Bill se redréssa completement, et se dégagea violemment de l'étreinte de Nikholla, les larmes aux yeux. Il avait dégagé son bras avec une violence telle que le jeune homme en face de lui se cogna contre le mur, derière lui.

-Mais vous voyez pas à quel point vous me détruisez?! S'écria t'il, à présent totalement en larmes.

Il s'enfuit en courant, en oubliant son sac près de Nikholla qui le regardait, interdit, une main sur son bras qui avait violemment heurté le mur.
Revenir en haut Aller en bas
bubulle91

bubulle91

Féminin
Messages : 276
Points : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

Âge : 27
Localisation : chez moi!

[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyJeu 6 Mar 2008 - 7:32

bien bien, j'avais pas capté que Tom était réellement mort!
je ne suis pas tres doué!
en tout cas, j'aime bien ce que tu fais!
tu fais une souite???? :-D:
Revenir en haut Aller en bas
bambi8716

bambi8716

Féminin
Messages : 91
Points : 0
Date d'inscription : 03/10/2007

Âge : 30

[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyJeu 6 Mar 2008 - 17:45

pauvre bill c'est tellement dure de perdre son frere et en plus de devoir retourné a l'ecole
suite stp j aime bien le debut de ta fiction
Revenir en haut Aller en bas
exia

exia

Féminin
Messages : 160
Points : 0
Date d'inscription : 15/12/2007


[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... EmptyJeu 6 Mar 2008 - 19:21

J'aime beaucoup ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...   [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fanfiction] Und Nichts Wirst Uns Trennen...
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)
» [Fanfiction] Don't Jump
» [fanfiction] La vie est imprévisible ....
» [Fanfiction] C'est ça la vie....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TokioHotel-Live.com :: Archives :: Archives :: Archives des Fanfictions :: FanFictions 2006>2008-
Sauter vers: