News  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Partagez
 

 [OS] Yaoi, lemon à quatre

Aller en bas 
AuteurMessage
missmuse

missmuse

Féminin
Messages : 59
Points : 0
Date d'inscription : 22/08/2007

Âge : 25
Localisation : Au fin fond de la brousse Alsacienne

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyMar 19 Fév 2008 - 16:52

Ahem Ahem. Cet OS n'est pas de moi. c'est http://bountyaoi.skyrock.com qui l'a écrit, et mis sur le forum de nokaia.

Alors MERCi BABANYAOi <3

Il est minuit passé. Quatre adolescents, pris d'un ennui incommensurable, se lancent dans un jeu pour le moins débile et sans intêret, destiné a pigmenter leur soirée. Un garçon aux longues dreads se lève promptement du sofa dans lequel il était affalé depuis maintenant plus d'une heure, attrape la bouteille de coca posée sur la table basse du petit salon de la suite et la vide en deux gorgées.
Il se retourne vers ses trois amis, un sourire satisfait sur le visage, et déclare :

<< - Le jeu peut maintenant commencer...>>

Gustav et Georg, les deux plus structurés du groupe se lèvent aussi à leur tour et déplacent les meubles de la pièce, pour dégager un maximum d'espace. Bill, le plus jeune d'entre eux les invitent d'un signe de tête à s'asseoir par terre, en formant un cercle. Puis Tom, le dreadé et jumeau de Bill place la bouteille au centre et regarde les autres avec un air de défi. Lequel osera faire tourner la bouteille en premier ?

Georg sourit, bien décidé à s'amuser un peu et fixe malicieusement Gustav, visiblement le plus gêné par la situation.

<< - Vas y Gus. À toi l'honneur. >>

Le jeune batteur lance un regarde légèrement affolé à son ami puis d'une main tremblante il se résoud à faire tourner l'objet en verre. De toute façon il y passera. La bouteille pivote quelques instants sur elle-même puis se stoppe finalement sur le grand brun. Gustav relève les yeux vers celui-ci, observant une quelconque réaction négative de sa part, mais rien ne vient. Bill se contente de lui sourire et l'intime à le rejoindre d'un geste de l'index. Le batteur s'approche finalement, après une petite seconde d'hésitation et se pose à genoux face à son ami. Voyant que le blond ne se lancera pas par lui-même, le chanteur prend le visage de son ami entre ses mains délicates et effleure légèrement les lèvres de son vis-à-vis à l'aide des siennes. Gustav reste stoïque, quasi-paralysé, alors Bill fait une légère pression sur sa bouche, se collant un peu plus à lui. Enfin il se détache et le batteur se depêche de retourner à sa place, se sentant plus mal que jamais. Il est rouge et ça tout le monde la bien remarqué mais par respect pour leur ami, qu'ils savent très coincé, aucun ne le mentionne. À son tour Tom s'empresse de faire tournoyer la fameuse bouteille. Il l'observe avec une impatience palbable, prêt à prouver à n'importe lequel d'entre eux que sa réputation n'est pas qu'une simple rumeur. Cette fois-ci l'objet s'immobilise sur Gustav. Le pauvre...il n'a vraiment pas de chance. C'était le seul à être réticent et voilà que cette malheureuse bouteille s'acharne sur lui et lui donne le rôle principal, alors que tout ce qu'il voulait c'était se faire le plus discret et petit possible. Avant même qu'il n'aie le temps de protester et de demander la permission de quitter le jeu, qu'il juge un peu trop osé, Tom se jette sur lui, l'obligeant à s'allonger sur le sol. Le dreadé s'installe confortablement à califourchon sur le bassin de son ami et le regarde perversement alors que celui-ci le fixe avec de grands yeux paniqués. Tom glisse alors ses mains dans celles du batteur, voyant qu'il est légèrement stressé et se penche en avant pour lui souffler ces quelques mots :

<< - T'inquiètes pas Gustav, c'est qu'un jeu. Détends-toi un peu et profite. >>

Le blond essait de suivre le conseil de son ami et expire calmement tandis que Tom plaque gentiment leurs mains au-dessus de la tête de Gustav et commence à lui mordiller la peau du cou. Le guitariste joint sa langue à ses lèvres et suçote cette chaire qui lui est offerte. Contre toute attente, il sent une réaction se former au niveau du bas ventre du batteur. Satisfait, mais pas pleinement, Tom accentue l'effet de succion dans le cou de son ami tout en commençant à gesticuler au dessus du corps du blond. La réaction attendue par le dreadé est quasi-immédiate: un soupire s'échappe des lèvres du jeune homme couché sous lui. Tom se redresse légèrement, observe la jolie tâche violacée qu'il lui a laissé et dépose un baiser sur les lèvres de Gustav, avant de lui lancer un clin d'oeil amical et de retourner s'asseoir à sa place. Les deux autres le regardent avec des yeux ébahis.

<< - Et bien dis donc Tom, je ne te savais pas de ce côté là..., rigole le bassite. Et Gustav non plus. >>

Les joues de celui-ci se foncent un peu plus et il essaye tant bien que mal de cacher son érection avec ses jambes. Le guitariste sourit, fier de ce qu'il venait d'accomplir et indique d'un geste pressé à Georg que c'est à lui de jouer. Le chatain perd son sourire moqueur, s'avance et fait rapidement pivoter la bouteille sur elle même, tâchant de prouver que lui non plus n'est pas gêné par la situation. Il ferme les yeux un court instant, espérant simplement ne pas tomber sur Tom, au cas où il en ferait à son tour les frais. Gustav lui aussi ferme ses yeux, priant, invoquant le Dieu de la bouteille de l'épargner cette fois-ci. Seul les jumeaux fixent attentivement l'objet, avides de connaître la suite des évènements. Malheureusement, la bouteille s'arrête entre Bill et Gustav et alors que le brun allait demander au bassiste de rejouer, son frère lui indique de se taire en plaçant sa main sur sa bouche. Le chanteur la lui léchouille du bout de la langue, provocant de violents frissons chez Tom, dont le sourire en coin s'élargit. Il lui lance un clin d'oeil complice et retire sa main pour replacer la bouteille en direction de Gustav.

<< - Ben mon Gusti, on dirait que c'est encore toi qui t'y colle. >>

<< - Ah non hein >< J'en ai marre, j'arrête de jouer. C'est vraiment plus drôle. >>

<< - Oh allez, boude pas Gus'. Et puis autant te finir maintenant que t'es excité, ce serait dommage de te laisser dans un tel état. Et je suis sûr que Georg a très envie de t'aider. >>

Le bassiste qui voulait riposter, se rétracte à la dernière minute, ne voulant pas laisser croire au guitariste qu'il n'était pas capable de faire ce qu'on lui indiquait.

<< - Moi je suis d'acc'. Seulement, je veux pas aller à l'encontre de la volonté de Gus'. >>

Tous les regards se posent alors sur le petit blond, attendant une réponse. Finalement celui-ci se contente d'hausser les épaules et de se laisser tomber en arrière sur la moquette. Georg, prenant ça pour un oui, s'approche, cachant difficillement la peur qui lui tiraille le ventre. Il se penche au dessus de son ami et ses lèvres tremblantes viennent à peine frôler celles de son homologue. Il se retire, ne voulant obliger Gustav à quoique se soit d'autre mais surtout se sentant lui même incapable d'en faire plus. Tom et Bill sourient à la vue de cette scène plus que adorable.

<< - Bah alors Georg, t'apelles ça un baiser ? >>, rigole Tom.

<< - Un baiser, c'est un baiser. On a rien demandé de plus. >>

<< - Dans ce cas là, ça serait marant de modifier un peu les règles, non ? >>, propose Bill.

Gustav se redresse d'un coup, apportant un soudain intêret à conversation. Pour lui, s'en est déjà beaucoup trop et il connait assez le chanteur pour savoir qu'il ne faut s'attendre à rien de bon. Bill se penche malicieusement à l'oreille de son jumeau et lui chuchote quelques mots qui font monter l'anxieté de leurs deux amis. Une de ses mains se pose sur la cuisse de Tom, tandis que l'autre cache sa bouche protégeant leurs messes basses des curieux. Le guitariste rit légèrement puis acquise, le même sourire étirant ses lèvres. Tom dépose un bisou sur la joue rosissante de son frère.

<< - Je ne te savais pas aussi pervers mon Billou. >>

<< - Et encore...tu n'as pas tout vu. >>

<< - Bon vous nous expliquez votre délire ou quoi ? >>, s'énerve Georg.

Les jumeaux échangent un dernier regard complice et Tom se lance dans l'explication :

<< - Mon très cher et brillant frère, ici présent, a eu la sublime idée de...hum, comment dire ? De rendre ce jeu un peu plus...attractif. Vous n'y voyez pas d'inconvénient ? >>

Gustav secoue passivement la tête, blasé et Georg réplique :

<< - Non mais allez abrèges Tom, par pitié. Viens en directement au fait. >>

Tom se frotte les mains, content de lui.

<< - Maintenant c'est moi qui dirige le jeu. Je décide qui doit faire quoi et avec qui. Et comme votre baiser était franchement pitoyable...Bill et moi avons conclu que vous deviez effectuer une sorte de...devoir supplémentaire si on peut appeler ça comme ça. >>

<< - Et il consiste en quoi ce "devoir supplémentaire" ? >>, s'inquiète Gustav.

<< - Et bien, Georg tu dois...toucher Gustav. >>

Le bassiste soupire de soulagement et pose sa main sur l'épaule de Gustav, puis la retire.

<< - Voilà, vous êtes contents ? --' >>

<< - Mais non abrutis. Pas toucher dans ce sens-là, ce serait vraiment trop simple. Tu dois le toucher comme ça, regarde et prends note. >>

Tom, étant assis à côté de Bill, tend légèrement le bras pour déposer sa main sur la fermeture éclair du jean de son frère qu'il ouvre sans gêne. Bill, lui, sourit, comme si tout cela était normal. Tom passe sa main entre le pantalon et le boxer de son homologue et effectue des petits mouvements sur le sexe de son jumeau. Bill ferme alors les yeux et se mord sensuellement la lèvre inférieure. Georg déglutit bruyament à la vue, il faut l'avouer apétissante, que les jumeaux leurs offrent. Finalement Tom déboutonne le jean et le descend sur les hanches du brun. Les trois paires d'yeux se rivent sur son excitation plus qu'evidente mais pour autant il n'a pas l'air de s'en soucier. Les doigts du guitariste ne se gênent pas pour rentrer à l'intérieur du sous-vêtement de son frère, tandis que celui-ci se laisse basculer sur le sol. Sa respiration est saccadée et les soupires qui passent la barrière de ses lèvres ne laissent aucun doute quand au plaisir qu'il éprouve. Avec étonnement Gustav sent son bas ventre reprendre à son tour une certaine activité, ce qui n'échappe pas à Tom qui sourit légèrement. Il en était sûr, son frère est capable de faire bander n'importe quel hétéro et lui compris. Satisfait des réactions de ses amis, il retire sa main faisant grogner de frustration Bill.

<< - Voilà ce que j'appelle toucher. Vas y Georg, c'est le jeu... >>

Gustav tremble d'inquiétude en remarquant que le petit show de Tom a convaincu leur bassiste de s'y lancer. Il recule légèrement mais celui-ci s'allonge sans demander sur son corps et entamme directement une série de baisers dans son cou. Le chanteur, d'autant plus excité par cette scène timide, laisse glisser une main coquine jusqu'à son sexe, presque déjà découvert.Il n'en peut plus et après tout, ce n'est pas la première fois qu'il se branle devant son frère.

<< - Tu veux que je t'aide ? >>, propose le blond.

Le brun sourit et dépose ses mains au dessus de sa tête, montrant au jeune dreadé qu'il peut lui faire ce que bon lui semble. Curieux, Georg qui ose à peine toucher le batteur par dessus ses vêtements observe le guitariste dénuder son frère avec une habilité étonnante. Les jumeaux s'embrassent à pleine bouche et en à peine quelques secondes ils se retrouvent vêtus d'un simple boxer. Gustav se defait de l'étreinte de son partenaire, avec l'espoir que la partie prenne fin ou qu'au moins il puisse s'en eclipser discrètement, mais la chaleur de la pièce monte en flèche et il ne fait aucun doute pour certains que la soirée vient à peine de commencer. Bien décidé à ne pas en rester là, Tom délaisse son frère après à peine quelques caresses furtives et se saisit de la bouteille.

<< - Je crois que c'est à mon tour . >>

Tom regarde la bouteille avec des yeux malicieux et lance un regard chargé de sous-entendus lorsque celle-ci s'arrête sur Georg. Il s'approche alors à pas félins, seulement vêtu de son boxer Calvin Klein qui recouvre ses jolies petites fesses rebondies, que son frère ne peut s'empêcher de fixer avec de vilaines arrières pensées très peu catholiques. Contrairement à ce que pensait Tom, le bassiste n'a pas l'air du tout gêné, il se contente de l'observer, un petit sourire discret dessiné sur ses lèvres. Alors que le dreadé l'interroge du regard, Georg déclare d'une voix posée :

<< - Tu peux tenter tout ce que tu veux, de toutes façons ce n'est pas toi qui me feras bander mon vieux. >>

Et il éclate de rire. Il fixe Tom, d'un air triomphant, certain d'avoir marqué un point, mais le guitariste a encore plusieurs cartes en main.

<< - Je ne peux peut-être pas te faire bander, mais lui si. >>, dit-il en désignant Bill d'un signe de tête.

Le jeune brun se lève donc et rejoint son ami et son frère, son excitation toujours mise en évidence au travers du fin tissu de son sous-vêtement tendu. Il s'assoit à côté de Georg, tout en lançant un clin d'oeil à son jumeau. Le châtain déglutit difficilement, comprenant qu'il est en position de faiblesse. Seul contre deux, c'est impossible de s'en sortir sans dommage. Sans plus attendre, le chanteur se penche vers les lèvres de son ami et les suçote avec envie sous le regard fiévreux du guitariste qui observe la scène, plus qu'attentif et attendant avec impatience son tour. Les deux musiciens continuent de s'embrasser de plus en plus avidement, et Bill vient délicatement posé sa main sur l'entre-jambe du bassiste, effectuant de légères pressions. Il commence à sentir sous la paume de sa main, le sexe de son ami se durcir lentement. Il décide alors de prolonger cette petite entrevue et remonte progressivement le tee-shirt de Georg, tout en déposant une myriade de petits baisers sur le torse musclé de celui-ci, laissant parfois sa langue traîner par-ci, par-là sur la peau doré du châtain.


Dernière édition par missmuse le Mer 20 Fév 2008 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
missmuse

missmuse

Féminin
Messages : 59
Points : 0
Date d'inscription : 22/08/2007

Âge : 25
Localisation : Au fin fond de la brousse Alsacienne

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyMar 19 Fév 2008 - 16:53

Jugeant le bassiste assez excité, Bill se relève à contre coeur, il aurait bien poursuivi ces attouchements, puis laisse son frère reprendre le flambeau.

<< - Voilà, maintenant qu'il est chaud-bouillant, il est tout à toi. >>

Tom sourit perversement à son frère et s'asseoit sans gêne sur le bassin de Georg. Celui-ci gémit de surprise mais ne bouge pas, abandonnant son corps au soin du guitariste. Il est beaucoup trop excité et étonné par le déroulement des évenements pour le stopper et le laisse retirer sans difficulté son tee-shirt. Bill les observe quelques secondes puis s'approche à quatre pattes félinement du batteur. Resté en retrait, il espérait encore pouvoir s'en sortir avec une simple érection non controlée, mais le chanteur en décide autrement et imite son frère en s'installant à califourchon sur lui.

<< - Bill, je- >>

<< - Chuuut, le coupe t-il, laisses toi faire, tu vas aimer. >>

Sans plus tarder le chanteur se penche sur le blond et l'embrasse avec une fougue qu'il ne se connaissait même pas. Son bassin se frotte lassivement à celui du pauvre Gustav qui n'a plus d'autre choix que de soupirer de plaisir. Il se haït pour ça mais il a envie de lui, il a envie de Bill. Tout de suite. L'androgyne lui prend les mains et les lui applique fortement sur ses fesses, il veut lui aussi se faire plaisir et profiter du moment.

À quelques centimètres à peine le bassiste, déjà en calçon, suffoque sous les baisers du dreadé. Celui-ci lui mord avec hargne et exagération les tétons, lui caressant par moment son sexe gonflé. Les gémissements ont remplacé depuis bien longtemps les rires des quatre amis.

<< - Alors comme ça tu pensais pouvoir résister aux Kaulitz ? >>, murmure Tom tout près de l'oreille de son ami.

<< - J'a-j'avoue que j'ai eu...tord. >>, balbutie Georg sous l'effet du plaisir que la main du dreadé plaqué sur son sexe lui procure.

<< - Tu ne veux donc plus que je m'arrête ? >>

<< - Nooon. Hum, Tom continues. >>, le supplie le bassiste.

<< - Ne t'inquiètes pas, je ne te lâcherai pas avant de t'avoir fait monter haut...très haut. >>, lui susure Tom tout en faisant glisser lentement la dernière barrière le séparant du corps de son ami.

C'est un Georg totalement nu et excité qui se retrouve couché à même le sol, au-dessous du guitariste. Tom embrasse fièvreusement son ami, qui maintenant, se laisse faire et participe même à l'échange. Il délaisse la hanche de Georg où sa main s'était logée durant le baiser, et la fait naturellement descendre entre son corps et celui tremblant d'impatience du châtain.
Il caresse tout d'abord l'intérieur des cuisses de celui-ci qui a instinctivement écarté les jambes, laissant un libre accès au blond. Puis, n'y tenant plus, le guitariste se saisit du membre fièrement dressé du bassiste et commence à y appliquer de lents vas-et-vients. Sans même penser à se retenir, celui-ci gemit fortement; c'est sans nul doute la situation la plus excitante dans laquelle il s'est retrouvé. Ses mains s'accrochent aux épaules de Tom, le pinçant légèrement sous l'effet du plaisir.

Juste à côté le chanteur, placé entre les jambes du blond, embrasse son torse déjà brûlant. C'est la première fois qu'il participe à de tels jeux sexuels et pourtant il est étonnant entreprenant. Un peu trop parfois, au goût du batteur qui pense déjà à la gêne qui s'installera dans le groupe après leur expérience. Son dilemme occupe toutes ses pensées. Songer aux conséquences ou se laisser pleinement aller aux caresses de la véritable bombe sexuelle qui se frotte contre son corps ?

<< - Hm Gus, lèves toi... >>, souffle le brun.

<< - Hein, pourquoi ? >>

<< - Ton pantalon... Mhm... Il veut... Pas descendre... >>, prononce t'il entre deux baisers dans son cou.

Le blond se laisse faire et soulève légèrement son bassin pour premettre au chanteur de le dénuder un peu plus. Gustav ne l'a jamais vu dans un tel état, son souffle est horriblement saccadé et ses yeux reflètent tout le désir qui brûle déjà en lui. Il a auparavant remarqué que Bill est un très bel homme, sans se poser la question d'une quelquonque attirance mais là, il est purement et simplement excitant. Le chanteur retire sans gêne son dernier vêtement sous les yeux ébahis et émerveillés de son homologue. Coucher avec un mec. Encore une chose qu'il n'a jamais envisagé et pourtant, ça s'annonce plus bien partit. Bill, ayant à peine remarqué le bouleversement qu'il venait de créer dans la tête de son ami, se recolle brusquement à lui, leur arrachant un gémissement de plaisir. Son bassin se frotte lentement et sensuellement à celui de son tortionnaire, faisant rouler ses fesses de façon plutôt provocante aux yeux de Tom.

Georg gémit de plus en plus fort sous les caresses que lui prodigue le dreadé. Il a carrément oublié tout ce qui l'entoure, même ses deux autres amis, Bill et Gustav, qui n'ont pas l'air de s'ennuyer eux non plus, bien au contraire. Le bassiste est dans un véritable état d'euphorie, aux frontières du bonheur, mais contre toute attente, Tom cesse le moindre mouvement, frustrant son ami au maximum. D'ailleurs celui-ci rouvre les yeux et grogne :

<< - Mais... Mhm...Tom, qu'est-ce que tu fou ? >>

Ne jugeant pas nécessaire de lui répondre, le guitariste se contente de faire descendre son visage le long du corps de Georg, pendant que celui-ci l'observe, relevé sur un coude et les sourcils froncés. Alors que Tom avait fini son ascension vers l'endroit tant convoité, et qu'il allait déposer ses lèvres sur le haut du pénis du bassiste, ce dernier se dégage sur le côté, esquivant le geste de Tom.

<< - Mais bordel, à quoi tu joues à la fin, Tom ? >>

Le guitariste lui répond par un sourire pervers et se ré-approche de lui, lentement. Comme il l'avait fait précédemment, il s'allonge sur lui, mais cette fois-ci sa tête au niveau de l'entre-jambe du châtain. Et avant que celui-ci ne recommence à protester, Tom lui donne un coup de langue furtif mais efficace sur le gland. Il relève sa tête par la suite, cherchant à croiser le regard de son ami, qui a déjà les yeux clos. Il se redresse légèrement, jusqu'à remonter tout près de l'oreille du bassiste et lui souffle au creux de son cou :

<< - Je te l'ai dis. Je veux te faire décoller. >>

Il lui dépose un tendre baiser dans le cou et redescend entre ses jambes, le fixant du regard, le provoquant. Regard brûlant que Georg soutient malgré la buée de plaisir qui voile ses yeux clairs. Il n'a plus aucune envie d'émette la moindre réticence. Il en est maintenant certain, il va laisser le plaisir s'insinuer en lui de toute part sans le contrer, se laisser subjuguer par le désir que les attouchements de Tom lui provoquent. Plongé dans ses réflexions, Georg sursaute lorsqu'il sent une douce chaleur englober son sexe. Il baisse les yeux et croise ceux, rieurs, de Tom, qui s'évertue à faire des vas-et-vients avec sa bouche le long de sa verge. Un long grognement s'échape de ses lèvres et il se laisse retombé sur la moquette, son corps cambré et tremblant de plaisir. Le dreadé, déjà assez expert en la matière, met tout de son côté pour faire grimper son ami, laissant sa langue, ses doigts et même parfois ses dents caresser les zones érogènes. Son regard se pose à nouveau sur son frère qui essaie apparement lui aussi de faire partager ses talents au batteur. L'androgyne l'observe, un sourire malicieux étirant ses lèvres. Alors, il veut jouer à ça ? Très bien, il déteste perdre. Mieux, il ne perd jamais.
Toujours sans le lâcher des yeux, le chanteur fait glisser lentement le calçon de Gustav et se recolle promprement à lui, les faisant gémir de plaisir. Sans plus attendre, Tom répond à la provocation de son jumeau et accelère d'un coup les mouvements de sa bouche. La réaction est immédiate et Georg hurle littéralement de plaisir tout en aggripant ses doigts aux cheveux dreadés du beau blond.

<< - J'ai envie de faire l'amour. >>, lâche le guitariste.

Les trois autres se tournent, légèrement étonné du ton si naturel qu'il vient de prendre, la tête toujours entre les cuisses du châtain. Le regard de Bill devie légèrement sur le sexe du guitariste et il remarque avec envie que celui-ci confirme sans aucun doute les dires de son propriétaire. Oh oui, il en a envie et à en juger par ses yeux, voilés d'un désir incommensurable, même tout de suite. Le brun se décale, faisant un peu grogner Gustav qui commençait à y prendre goût et s'allonge, légèrement redressé sur ses coudes. Il fixe le guitariste et se lèche exagérement la lèvre supérieure, tentant de lui faire passer le message. Georg l'obverse de travers un peu énervé par l'attention qu'il attire, lui aussi aurait bien continué la petite gâterie que lui a si bien commencé Tom. Le chanteur ne le remarque pas, il penche légèrement la tête sur le côté et tout en laissant échaper un petit gémissement, il écarte outrageusement les cuisses. Sa voix suave et sensuelle retentit dans la pièce :

<< - Moi aussi. >>

La réponse ne fait qu'un tour dans la tête de Tom. C'est un simple et direct appel au viol. Et pour cause, c'est bien ce qu'il compte faire. Laissant de côté leurs deux amis, qui ont retrouvé en un quart de seconde leurs mines déconfites et choquées, il se dirige à quatre pattes vers son frère. Tom passe doucement au dessus de lui, en appuis sur ses deux mains, entre les jambes douces de son jumeau et commence par déposer quelques baisers un peu partout sur son visage angélique. Bill tourne parfois la tête de droite à gauche, tentant de capturer les lèvres de son frère. Ses lèvres qui lui font tant envie et qui tantôt, étaient sur le sexe de Georg, excitent d'avantage l'androgyne. Son corps se frotte, au départ lentement, à celui de son jumeau, puis de plus en plus frénétiquement, leur arrachant à tous deux des râles de plaisir. Tom essai de toutes les manières possibles de faire monter leur chaleur corporelle, et vu leur état, il y arrive très bien.

Un peu plus loin, Gustav et Georg, en ayant marre d'être en retrait et exclu de la petite sauterie des jumeaux, se lancent des regards timides et discrets. Ils se rapprochent très lentement l'un de l'autre, se laissant glisser sur la moquette de la chambre, puis finissent par se retrouver face à face. Pendant que Gustav détaille chaque partie du corps de son ami, celui-ci s'empare brusquement de ses lèvres, le poussant du plat de la main à s'allonger. Le blond passe alors ses mains autour de la taille de son vis-à-vis, le collant contre lui, et par la même occasion, entrechoquant leurs deux virilités gonflées à bloc. On peut entendre leurs gémissements mourirent entre leurs lèvres scellées.
Les jumeaux, fiers d'avoir initié leurs amis à la débauche, les regardent avec un sourire satisfait. Puis, retournent à leurs activités. Tom présente son index à son frère, qui saisit immédiatement le message.

<< Les choses sérieuses vont enfin commencer ! >>, pense t-il.

Il s'empresse de lécher avidement le doigt de son frère, s'amusant à enrouler sa langue autour. Jouant même à faire coulisser la petite boule métallique qui transperce sa langue le long de celui-ci, provoquant des frissons chez son frère. Le contraste chaud/froid, il adore ça. Après quelques derniers coups de langue bien placés, Tom descend son doigt, et le place juste à l'entrée de l'intimité du chanteur. Il lui jette un dernier regard, le sondant et Bill se contente de lui sourire, l'invitant à poursuivre son geste. Le dreadé embrasse alors l'intérieur des cuisses de son frère et fait délicatement pénétrer son index à l'intérieur de celui-ci. Il y va doucement, très doucement, ne voulant en aucun cas blesser son jumeau. Il veut que se soit un moment agréable, pas une torture pour l'un d'eux. Il observe le visage de Bill, arrêtant tout mouvement lorsque ce dernier se crispe légèrement. Il entame de légers vas-et-vients, puis voyant que son frère s'habitue à cette présence en lui, Tom fait glisser un second doigt, accompagnant les mouvements du premier. Il y va toujours avec une douceur incomparable, guêtant le moindre signe de douleur que pourraît émettre son frère. Mais ce que Tom ne sait pas, c'est que Bill est loin de ressentir de la douleur. Le chanteur n'est pas étrangé à ce genre de relation, qui pour son jumeau est nouvelle. Si le dreadé lui collectionne les jolies blondes aux décolletés baillants, Bill, lui, aime particulièrement la compagnie de séduisants jeunes hommes. Et il en compte aujourd'hui à son palmares un nombre vertigineux.

<< - Mhan Tom... Prends-moi... >>

Le guitariste sourit et remonte lentement le long du corps bouillant du chanteur, le faisant languir quelques dernières secondes. Son sexe tendu au maximum se frotte à l'entrée de Bill qui halète déjà à une vitesse surprenante. Le brun se laisse tomber en arrière entrenant le dreadé sur lui, il écarte encore plus les cuisses et d'un mouvement expert le blond le pénètre lentement. Un long gémissement s'échape de leurs lèvres tremblantes, le chanteur fait glisser ses mains sur les fesses du blond et ondule sensuellement sous lui. Il a envie de plus, il mord le cou de son jumeau et lui susurre des quelques obsénités qui le font sourire à l'oreille. Tom geint et entamne un rapidement mouvement de va et vient. Il entre et sort du corps de Bill à une vitesse insoutenable, leurs bassins claquent l'un contre l'autre à chaque venue et leurs torses, dégoulinant de sueur, se frottent inlassablement. Les cris du chanteur se transforment en hurlement suraiguës, ses doigts s'aggripent fermement aux dreads du blond qui gémit de douleur. De douleur et de plaisir à la fois, c'est tellement bon, c'est tellement fort. Et ils n'ont jamais autant aimé ça.
Revenir en haut Aller en bas
missmuse

missmuse

Féminin
Messages : 59
Points : 0
Date d'inscription : 22/08/2007

Âge : 25
Localisation : Au fin fond de la brousse Alsacienne

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyMar 19 Fév 2008 - 16:53

Gustav et Georg, alertés et excités par les cris de jouissance de leurs amis se séparent quelque peu et les observent. Georg, avec des yeux curieux, s'imprégnant des moindres détails et prenant modèle sur la démarche à suivre et Gustav, légèrement affolé à l'idée de ce qui l'attend certainement lui aussi. Après tout, ils ne sont pas là pour enfiler des perles. Le blond se résoud finalement et se laisse submerger par le désir qui ne cesse d'accroître en lui, en même temps que les caresses de Georg sur sa virilité s'intensifient. Les mains habiles du châtain montent et descendent à une allure incroyable, tellement que le batteur doit fermer les yeux et s'accrocher au tapis pour maîtriser ses tremblements.

Au bout d'un certain temps, alors que Gustav aurait juré qu'il ne s'était écoulé seulement que quelques secondes, tant le plaisir était immense, il touche enfin les étoiles, et dans un dernier cris vaguement étouffé par un baiser fougueux de Georg, il se déverse dans la main de ce dernier, qui ne lâche pas son membre pour autant. Gustav souffle un peu, se remettant de ses émotions, se laissant totalement allez contre le sol, relâchant tout ses muscles qu'il avait précédemment contracté pendant l'acte. Une fois sa respiration redevenue à peu près calme, il tente de se relever, dans le but d'atteindre la salle de bain et de se faire une petite toilette, histoire de se débarasser de sa semence répendu ça et là sur son ventre, mais le bassiste le tient toujours fermement plaqué au sol. Et c'est ce dernier qui se charge de nettoyer le ventre de son ami. A l'aide de ses deux mains, Georg récolte tout le sperme du blond et dans un geste adroit il se l'applique sur son propre membre joliment dressé, sous l'oeil quelque peu craintif du blond.

<< - Georg euh, t'es sûr que ?... >>

<< - T'inquiètes, ça va bien se passer... J'ai envie de toi. >>, souffle t-il.

Le bassiste, ne sachant pas bien comment s'y prendre, décide de lui aussi préparer Gustav suivant le modèle de leur deux amis. Il humidifie lentement ses doigts, un peu trop timide pour le faire faire au blond et commence lentement à entrer en lui. Il tremble, il ne sait pas comment s'y prendre et surtout il ne sait pas comment lui donner du plaisir. Ses doigts vont et viennent avec une douceur infinie jusqu'à ce que Gustav se décripse totalement. Il hésite un peu puis un puissant gémissement de Bill, excitant au plus au point, lui donne envie à son tour de goûter à ce plaisir. Il écarte un peu plus les cuisses de blond pour se positionner confortablement entre elles. Son souffle caresse le cou du batteur et ses lèvres remontent pour venir l'embrasser, leurs gestes sont rapides et imprécis, du fait de leur excitation incontrôlable. Leurs langues tournoyent ensemble, débordent, léchent, avides du moindre contact. Les mains de Georg descendent sur les hanches du blond et tout doucement, sans casser leur baiser, il penétre en lui. Gustav se cambre, c'est si différent de tout ce qu'il a ressentit avant, ça lui tiraille le bas en ventre mais en même il sent une douce chaleur, un plaisir incomparable déferler dans ses veines. Il frissone et gémit légèrement pendant que le bassiste commence à onduler du bassin, leur faisant perdre la tête.

Juste à côté, les jumeaux n'ont pas cessé leur partie de jambes en l'air. Tom, pourtant totalement épuisé, accélere à chacune des venues, tentant toujours de s'enfoncer en peu plus en son frère. Les ongles de Bill griffent négligement son dos, alors que ses jambes enroulées autour de son bassin glissent légèrement sous ses accoups. Plus ils sont sauvages, plus ils aiment ça. C'est comme un cercle vertueux qui les conduit tout droit vers les étoiles. Le chanteur hurle sans arrêt, laissant échaper une série saccadée de << - HAN - HAN - HAN. >> en parfaite harmonie avec les mouvements du dreadé.

Gustav et Georg, bien plus timides et modérés dans leur acte, se laissent eux aussi aller au plaisir de ces sensations nouvelles. Le bassiste, soutenu par ses mains de chaque côté de la tête du blond, ne décolle plus leurs lèvres, déjà accro à cette sensation qu'ils n'avaient jamais partagé. Son bassin va et vient à un rythme lent et doux, accélérant de temps en temps pour faire gémir un peu plus le batteur. Celui-ci ne sent d'ailleurs plus aucune once de douleur, seule une immense vague de plaisir le foudroie de part en part, le forçant à s'aggriper de plus en plus violement aux poils longs du tapis, ses phalanges blanchissant à vu d'oeil. Tout de même gêné par les sensations que lui procure son ami, il retient ses gémissements comme il le peut. Mais malgré ses efforts, à un coup de rein beaucoup plus prononcé du bassiste, une phrase témointe de son excitation s'échappe maloncontreusement de ses lèvres déjà entrouvertes :

<< - Hmm ou-oui...Han...Georg. En-encore... >>

Suite à ses supplications, le châtain ne peut que réagir au quart de tour. Il commence donc à s'activer, faisant de plus brusques mouvements, se laissant lui aussi totalement guidé par le désir qu'il épprouve à ce moment-même. Les jambes de Gustav s'enroulent tant bien que mal autour de la taille du bassiste, mais celles-ci ne tiennent pas en place et glissent continuellement, les mettant tout deux dans une position inadaptée pour atteindre le summum de leur plaisir. Georg cesse alors subitement tout mouvement et se retire de Gustav qui grogne de mécontentement.

<< - Ge-Georg qu'est-ce qui...qui se passe ? >>

<< - Retournes-toi. >>

Un peu hésitant, le blond obéit et se retourne. Il sent les mains de son ami le positionner correctement, et lui écarter délicatement les cuisses pour que celui-ci viennent s'y loger, et ainsi reprendre leur activité initiale. Dans un mouvement doux et précautionneux il le pénètre une seconde fois, le faisant gémir sensuellement. Il ré-entame de longs vas et vients mais cette fois-ci à une cadence plus soutenue et fougueuse. Gustav, sous l'effet du plaisir, balance quelque fois sa tête en arrière, la laissant reposer sur l'épaule musclée du bassiste, qui en profite pour sceller leurs lèvres et mélanger leurs salives. Un réel moment d'extase pour chacun d'eux, surtout qu'ils ont, dans cette position, une vue imprenable sur les corps en ébulition des jumeaux qui sont en pleine action...

<< - HAN Bill... T'es.. Mhm trop bon... >>

Cherchant à le provoquer, Tom sort totalement de son amant. Bill grogne de frustration et remue son bassin d'une façon très... Excitante. Le guitariste sourit, comment a t-il pu ne pas s'apercevoir que son frère est une véritable bête de sexe ? Il s'avance et d'un mouvement brusque mais précis se renfonce entièrement en lui, touchant ce point si sensible qui fait trembler le brun des pieds à la tête. Un cris perçant résonne dans toute la pièce, son torse se bombe et ses yeux se ferment, laissant son corps profiter de l'orgasme qui de le terasse. Le blond retombe nonchalement sur lui, sa respiration entrecoupée par de petits gémissements, témoins du moment intense qu'il viennent de partager. Son corps couvert de sueur glisse sur celui de son jumeau et sa tête se cache dans son cou, l'embrassant, respirant cette odeur qu'il ne connaissait même pas quelques heures auparavant.

Les jumeaux se retournent vers leurs deux amis qui atteignent à leur tour leur paroxysme. Il fait chaud, très chaud. La buée recouvre totalement les quelques fenêtres. Puis la voix, malicieuse et taquine de Tom brise le silence :

<< - La prochaine fois, on jouera au twister... >>
Revenir en haut Aller en bas
bubulle91

bubulle91

Féminin
Messages : 276
Points : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

Âge : 27
Localisation : chez moi!

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyMar 19 Fév 2008 - 17:08

ahhhhh, c'est ... comment dire... très surprenant...et particulier!
en tout cas c'est très bien écrit... et très dégoutant...


Dernière édition par bubulle91 le Mar 19 Fév 2008 - 17:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
missmuse

missmuse

Féminin
Messages : 59
Points : 0
Date d'inscription : 22/08/2007

Âge : 25
Localisation : Au fin fond de la brousse Alsacienne

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyMar 19 Fév 2008 - 17:16

Roh mais nan que c'est pas dégoutant...
Revenir en haut Aller en bas
bubulle91

bubulle91

Féminin
Messages : 276
Points : 0
Date d'inscription : 02/12/2007

Âge : 27
Localisation : chez moi!

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyMar 19 Fév 2008 - 17:19

si si! je suis une âme sensible, c'est pas que ca me choque... mais presque^^'


Dernière édition par bubulle91 le Mar 19 Fév 2008 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
TOKIOFAN

TOKIOFAN

Féminin
Messages : 22
Points : 0
Date d'inscription : 20/11/2007

Âge : 40

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyJeu 21 Fév 2008 - 13:12

Moi j'adore...
Revenir en haut Aller en bas
missmuse

missmuse

Féminin
Messages : 59
Points : 0
Date d'inscription : 22/08/2007

Âge : 25
Localisation : Au fin fond de la brousse Alsacienne

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptyJeu 21 Fév 2008 - 14:58

C'est vrai ? Moi aussi XD

*schbaff*
Revenir en haut Aller en bas
leitizia
Modératrice des fics
leitizia

Féminin
Messages : 3957
Points : 210
Date d'inscription : 20/02/2007

Âge : 26
Localisation : Dans un petit village nomé Tokiohotel-live.com ...

[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre EmptySam 23 Fév 2008 - 20:16

Il faut aimé. --'
Revenir en haut Aller en bas
http://totalfiction.discutforum.com/
Contenu sponsorisé




[OS] Yaoi, lemon à quatre Empty
MessageSujet: Re: [OS] Yaoi, lemon à quatre   [OS] Yaoi, lemon à quatre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS] Yaoi, lemon à quatre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quatre murs
» DVD quatre filles dans le vent.
» Clifford Brown (1930-1956)
» Giacinto Scelsi (1905-1988)
» Alexandre Tansman (1897-1986)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TokioHotel-Live.com :: Archives :: Archives :: Archives des Fanfictions :: FanFictions 2006>2008-
Sauter vers: