News  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Partagez | 
 

 [vid DE 2014] Wetten dass (LWLB+itw)

Aller en bas 
AuteurMessage
axia

avatar

Féminin
Messages : 12119
Points : 20585
Date d'inscription : 11/02/2010

Âge : 37
Localisation : en haut à droite; près de leur pays ou bien à Perversland

MessageSujet: [vid DE 2014] Wetten dass (LWLB+itw)   Dim 5 Oct 2014 - 9:19

les trad sont de *Elena* pour les FCs Officiels français et belge



Citation :
Présentateur : Tokio Hotel, « Love Who Loves You Back » ! La folie recommence! Bill…
Bill : Les fleurs sont pour moi ?
Présentateur : C’est bon de te revoir. Non, le bouquet n’est pas pour toi. Gustav a dit hier, pendant la répétition, qu’il voulait absolument des fleurs et qu’il ne viendrait à « Wetten, dass… ? » que s’il recevait un bouquet. Gustav, descends nous voir, tu vas recevoir tes fleurs ! Tu vas y arriver ? Attention !
– Venez tous avec moi sur le canapé. Bill, Tom, Georg, Gustav ! Nous sommes heureux de vous voir. Tokio Hotel ! Partis pendant cinq ans ; pas de come-back, ils ont simplement oublié de travailler, on pourrait dire.
– Benedict, tu avais déjà entendu Tokio Hotel avant ?
Benedict Höwedes : Je dois dire que ce n’était pas tout à fait mon truc, au début…
Présentateur : Comment est-ce possible ?
– Alors, Bill, ça fait plaisir, de revenir, ou est-ce que tu te dis « Houlà, ça recommence ! ». Vous avez vécu cette folie devant l’hôtel ce matin ; ils étaient à nouveau très nombreux.
Bill : Oui, on remarque que la folie recommence, mais nous avons fait une longue pause, donc… Nous sommes prêts ; ça fait plaisir !
Présentateur : Comment vivez-vous ce qui recommence maintenant ? Je me rappelle d’un temps où, quand vous arriviez, on voyait voler les appareils dentaires. Est-ce que c’est maintenant plutôt les prothèses dentaires ?
Bill : Je pense que les deux sont bien. Mais ça fait vraiment plaisir ! Nous avons revu les fans pour la première fois à quatre, il y a quelques jours. Ça fait du bien ! Nous sommes vraiment satisfaits de l’album, des chansons. Les échos que nous en avons eus sont très bons, bien meilleurs que ce à quoi nous nous attendions. Les choses ne pourraient pas aller mieux !
Présentateur : Vous avez passé ces dernières années à L.A. Combien d’années étaient-ce, Tom ?
Tom : Plus ou moins quatre ans, je crois.
Présentateur : Que pensez-vous de ce qui se passe maintenant en Allemagne, dans l’industrie de la musique, où beaucoup de choses changent ?
Tom : Oui, l’industrie de la musique a énormément changé. Quand nous avons commencé, Facebook venait à peine de débuter, nous ne devions pas encore faire de selfies, nous avons signé des autographes, et ce genre de choses.
Bill : Nous nous sommes cette fois-ci réellement posé la question : « Est-ce qu’on va encore imprimer des cartes signées ? », parce que la plupart des gens ne veulent même plus avoir d’autographes, ils ne veulent qu’un selfie ; et si on ne fait pas de selfie, ils ne veulent rien du tout, même pas une signature.
Présentateur : C’est incroyable, ce que vous vivez là ! Je ne peux pas comprendre ça. Ils parlent comme des grands-pères : « Avant, c’était mieux,… ».
Bill : Tout était différent, avant.
Présentateur : C’était différent, exactement ; mais pas spécialement mieux.
– [A Georg et Gustav] Vous êtes restés ici tout ce temps, n’est-ce pas ?
Georg : Oui, tout à fait, nous sommes restés à Magdeburg.
Présentateur : Georg et Gustav, restés à Magdeburg. Vous aviez des contacts avec les jumeaux ?
Georg : Oui, tout le temps. Nous sommes aussi allés souvent leur rendre visite.
Bill : Je n’aime pas trop que tu utilises mon micro doré. On ne pourrait pas en avoir un autre ? [rires]
Présentateur : Il y a toujours cette chouette relation entre vous. Vous avez toujours eu cette bonne amitié, Gustav ? Vous avez commencé très tôt à jouer ensemble.
Gustav : Oui, bien sûr. Et ça va rester comme ça ; c’est la relation la plus longue que nous connaissons.
Présentateur : Je vous ai rencontré il y a des années – vous ne vous en rappelez peut-être plus, c’était une rencontre très rapide – et j’ai pu mesurer la folie qui vous entourait ; et je me suis dit : « J’espère qu’ils vont pouvoir surmonter tout ça, qu’ils vont survivre à ça. » Est-ce que vous ressentez cela aussi ?
Bill : J’ai toujours été sûr que nous allions survivre à tout ça. Mais cette pause nous a fait du bien. Nous n’avions pas prévu combien de temps ça allait durer ; nous ne nous sommes pas imposés de deadline, et notre maison de disque non plus. Nous avons simplement dit que nous donnerions de nos nouvelles quand nous aurons à nouveau de la musique…
Tom : Et ça a pris un peu plus de temps…
Bill : Oui, ça a pris plus de temps que nous l’avions prévu. Nous avions un album prêt l’année passée, mais nous sommes retournés en studio ; maintenant, on se dit que c’est bien qu’on ait continué un peu.
Présentateur : Et maintenant, tout se passe très bien. Le groupe qui a toujours été critiqué – parce que les cheveux n’allaient pas, et ceci, et cela – ce groupe passe aujourd’hui à la radio.
Bill : Je trouve que la coiffure de Georg est toujours merdique… [rires] Non, mais nous avons entendu pour la première fois notre chanson à la radio en Allemagne, parce que nous ne passions jamais à la radio ici avant, uniquement dans d’autres pays. Quand nous étions à Berlin, nous avons pour la première fois entendu notre propre chanson à la radio, c’est déjà un beau progrès !
Présentateur : C’est quand même difficile à croire, qu’un groupe si connu entende pour la première fois sa propre chanson à la radio !

itw enregistrée la veille


Citation :
Deux frères, une seule pensée
Journaliste: C’est jour de fête aujourd’hui, car nous célébrons le come-back international de Tokio Hotel en Allemagne. Et les voici ! Bonjour Tokio Hotel !
Tous : Bonjour !
Journaliste : Vous avez pris cinq ans de pause ; on pourrait dire que vous avez aussi pris cinq ans pour faire cet album, c’est vrai ?
Bill : Non, nous n’avons d’abord rien fait pendant un an et demi. Nous nous sommes retirés, nous n’avons pas fait de musique, rien du tout. Et puis nous avons recommencé doucement à aller en studio, petit à petit. Il faut dire aussi que l’album est sorti en 2009 mais que nous étions encore en tournée jusque 2011 ; en Amérique du Sud, au Japon, en Russie,… Donc après ça nous n’avons rien fait pendant un an et demi, puis nous avons commencé l’album. Quatre ans passent finalement très vite !
Journaliste : Pourquoi n’avez-vous rien fait ?
Bill : Nous avions tellement travaillé avant, nous voulions pour une fois simplement vivre, en partie pour trouver de l’inspiration pour de nouvelles chansons. Nous n’avions plus rien à dire et à raconter ; je ne savais même plus ce que nous voulions faire comme musique. J’avais à ce moment-là arrêté d’écrire, et je me suis alors dit que nous devions vivre un peu, pour retrouver l’inspiration.
Journaliste : J’ai lu dans de nombreux articles que vous avez traversé une véritable période de crise à ce moment-là – qui était une des raisons de votre départ aux Etats-Unis – que vous n’avez plus supporté votre succès immense, le stalking, les fans,…
Bill : Oui, tout à fait. Ce n’est pas à cause du succès…
Tom : Le succès, c’est toujours bien.
Bill : Mais c’était difficile, si pas impossible, pour nous d’avoir une vie privée. C’est quelque chose que l’on ne remarque que plus tard, quand on grandit, au début de la vingtaine…
Tom: C’était aussi un mélange : c’était impossible pour nous de construire ça ici, en Allemagne et en Europe ; et en même temps nous n’avions jamais réellement connu ça, parce que nous avons toujours été sur les routes depuis que nous avons 15 ans.
Bill : Et il arrive un moment où l’on remarque que l’on aimerait bien avoir quelque chose à côté de tout ça. Nous n’avions rien pour équilibrer notre carrière ; d’un coup, il n’y avait plus que ça, et nous ne pouvions pas avoir de vie privée. Alors nous nous sommes dits, nous avons besoin de ça…
Journaliste : Et comment vivez-vous maintenant à L.A. ? Vous vivez ensemble ?
Tom: Oui, nous vivons ensemble, et nous ferons sans doute ça toute notre vie. Nous ne pouvons même pas imaginer ne pas vivre ensemble. Mais il se passe toujours quelque chose chez nous, il y a toujours des amis, de la famille ; nous ne sommes en fait jamais seuls dans la maison.
Journaliste : Avez-vous une relation spéciale entre jumeaux ? Parce que ça existe, n’est-ce pas ? Même quand on est séparés et loin l’un de l’autre, on remarque quand l’autre ne va pas bien ?
Tom: Tout à fait, on fait les mêmes rêves, et ce genre de choses…
Bill : Oui.
Journaliste : Vraiment ?
Tom: Oui, bien sûr.
Bill : Ce qu’il faut dire aussi, et que peu de gens pourraient penser, c’est que Tom a encore plus de mal à vivre sans moi que moi sans lui.
Tom : C’est complètement faux !
Bill : Non, Tom n’irait même pas deux jours à New York sans moi. Alors que je fais quand même parfois des choses seul ; mais j’ai alors tout de suite un appel de Tom, ou un sms : « Où es-tu ? Quand est-ce que tu rentres à la maison ? Je peux venir avec toi ? » Nous faisons vraiment tout ensemble, c’est comme si nous étions une seule personne. Il n’y a pas une seule chose au monde que Tom ne sait pas sur moi, et réciproquement. Nous n’avons pas un seul secret l’un pour l’autre.
Journaliste : Est-ce que je pourrais tester cela ?
Les deux : Oui !
Journaliste : J’ai préparé un petit test, un pari, qui s’appelle « A quel point est-ce que je connais mon frère ? » Vous vous mettez dos à dos pour que vous ne puissiez pas vous voir. Je vais dire des choses à propos de chacun de vous, et si ça correspond, vous levez votre pouce en l’air, sinon vous l’abaissez. Si je gagne, je peux venir à la fête du lancement de votre album aujourd’hui à Erfurt.
Les deux : Ok.
Tom : Et si nous gagnons ? Tu ne viens pas ! [rires]
Journaliste : Ok, deal ! Je commence. Tom passe beaucoup de temps devant le miroir le matin.
Bill : Tom, tu dois toujours penser à ce que je dirais, hein !
Tom : Oui, oui.
Journaliste : [A Georg et Gustav] Vous comptez les points ? Ils sont d’accord. Combien de temps il reste devant le miroir ?
Bill : Une heure et demie.
Tom : N’importe quoi !
Bill : Tu te mets de la crème sur tout le corps !
Journaliste : Si tu as levé le pouce, c’est que tu passes plus qu’une heure et demie dans la salle de bain, et ça c’est quand même bizarre.
Tom : En fait, je dois me mettre de la crème partout dès que mon corps a touché de l’eau. Et pour le bas, ça prend toujours du temps.
Journaliste : Vous avez le point. Prochaine affirmation : Bill boit son café noir. Ok, vous avez le point.
– Tom a le mal du pays (pour l’Allemagne). – Vous êtes d’accord.
– Bill était le meilleur élève des deux. – Vous êtes d’accord.
– Tom est le premier à avoir vécu quelque chose avec une fille.
Tom : On n’est pas d’accord, pour ça ?
Journaliste : Si, bien sûr ; je n’ai même plus besoin de le dire.
– Bill est facilement jaloux. – Encore un point. On est déjà à 7 ?
Georg : Encore une question et le jeu est terminé ; et tu ne pourras pas venir à la soirée de lancement !
Journaliste : J’en ai encore une ! Bill dort nu. [Ils sont d’accord.]
– Comme c’est ennuyeux. Ok, vous avez gagné ! Vous voulez encore faire les autres questions ?
Les deux : Bien sûr.
Journaliste : Tom est impatient. [Ils sont d’accord.]
– La couleur préférée de Bill est le rouge.
Tom : Je n’en ai aucune idée.
Bill : Même moi, je ne le sais pas. [rires]
Tom : On n’a encore jamais parlé de ça.
Journaliste : C’est bien que vous ne le sachiez pas tous les deux. Attention, encore une : Tom parle en dormant. Et c’est encore juste.
Bill : Très bien.
Journaliste : Vous êtes des jumeaux modèles !
Bill : Nous l’avons dit, nous sommes comme une seule personne.
Journaliste : Ok, les gars, vous avez gagné, on ne se reverra plus jamais. Mais c’était très sympa de passer ce moment avec vous. Et je vous souhaite beaucoup de succès pour l’album et amusez-vous bien dans « Wetten, dass… ? » demain !
Tous : Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
emilie36963

avatar

Féminin
Messages : 6119
Points : 8106
Date d'inscription : 15/07/2008

Âge : 35
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: [vid DE 2014] Wetten dass (LWLB+itw)   Dim 12 Oct 2014 - 21:03

Les twins sont vraiment adorables dans l'interview Backstage :coeur: :coeur: :coeur: J'adore quand ils se marrent tous les deux. Puis ils répondent juste à toutes les questions dos à dos, même quand l'un hésite, l'autre hésite exactement de la même façon :oui:
Revenir en haut Aller en bas
http://tilletbom2gfiction69.free.fr
MARMOTTE
Modératrice & Traductrice
avatar

Féminin
Messages : 12465
Points : 18469
Date d'inscription : 30/07/2007

Âge : 39
Localisation : côte d'azur près des avions...

MessageSujet: Re: [vid DE 2014] Wetten dass (LWLB+itw)   Ven 24 Oct 2014 - 13:46

c est vrai qu ils sont craquants, certaines choses ne changeront jamais malgré les années (en bien ou en mal d ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [vid DE 2014] Wetten dass (LWLB+itw)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[vid DE 2014] Wetten dass (LWLB+itw)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Emission] Bill à Wetten, dass.. le 20/01/07
» Mika dans "Wetten dass..." le 08/12/07
» Mika Relax live @ Wetten das - germany (HQ) 08.12.2007
» [live MX 2014] Premios Telehit (LWLB, GGG, Monsoon)
» Europa Park 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TokioHotel-Live.com :: Tokio Hotel | Médias :: Vidéos-
Sauter vers: