News  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  









Partagez
 

 [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres

Aller en bas 
AuteurMessage
lovely113b3

lovely113b3

Féminin
Messages : 113
Points : 129
Date d'inscription : 07/02/2012

Âge : 25
Localisation : Lyon

[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty
MessageSujet: [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres   [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres EmptyDim 2 Fév 2014 - 19:07

Alors voilà je commence une nouvelle fiction. J'espère qu'elle plaira. Sa fait longtemps que je n'ai pas écrit alors n'hésiter pas à me dire si quelque chose ne vas pas. Ne vous géner pas à être critique, tant que c'est sincére ^^

Alors voilà, c'est court mais ce n'est qu'un début, Bonne lecture ^^


Un jour
comme les autre
s


C’était un jour comme les autres.
Le soleil brillait chaudement et une légère brise fessait vibrer les feuilles dans le grand chêne. L’eau du lac scintillait sous les rayons lumineux, reflétant le bleu du ciel sans nuages. Seul les battements d’ailes des oiseaux, perché ici ou là, se fessaient entendre.
Bref, c’était un jour comme les autres.
Ce petit bout de pelouse dénuée de tout, sauf d’un grand chêne, était calme et isolé. Entouré par la forêt de toute part et d’un lac majestueux. C’était un petit coin de paradis, que tout le monde rêve de voir et imagine des milliers de fois tout en le perfectionnant, comparable au jardin d’Eden. Sauf que contrairement à celui-ci, cette petite prairie ou quel que soit le nom que vous voulez lui donnez, ne possédais pas de fleurs, juste une vaste étendu d’herbe et du grand chêne imposant au milieu. Mais malgré cette beauté, ce calme, cette douceur, cette plénitude et tous les synonymes qu’y si accorde, personne n’avait la connaissance de cette endroit. Il n’était connu que par cette petite fillette du nom de Lili. Elle avait atterrit ici après s’être perdu dans la forêt et avait mis plusieurs semaines pour le retrouver. Au début, elle c’était dessiner une carte et puis maintenant elle pouvait venir les yeux fermés.
Lili venait tous les jours, sans exception, elle arrivait en début d’après-midi et repartais une heure avant le coucher du soleil. Une heure, c’était le temps qui lui fallait pour venir et rentrer chez elle.
Lili occupait ces après-midis à dessiner, à imaginer un monde parfait à travers ces dessins. Parfois elle s’endormait, coucher dans l’ombre du chêne, à donner vie à ses rêves. Ou simplement à rester assise, appuyer sur cet arbre qui lui était devenue si familier, à écouter les oiseaux chanter ou donner forme au nuage qui passait.
Quelques fois, Lili se surprenait à souhaiter que quelqu’un vienne, découvre cette endroit et qui lui tiendrais compagnie. Mais juste une heure ou deux parce que c’était son endroit, sa cachette à elle. Sur cette idée, elle s’endormait toujours, elle fermait les yeux, imaginait cette personne, se d’où elles parleraient, à quoi elles joueraient, jusqu’à ce que le sommeil l’emporte dans le monde qu’elle préférait.
Lili c’était à peu près tout imaginer comme scénario, elle pensait que si quelqu’un venait un jour, ils deviendraient tout de suite amis et joueraient immédiatement ensemble ou alors qu’il s’en irai sans dire un mot. Elle c’était amuser à imaginer plusieurs physique, fille, garçon, noir, blanc, grand, petit, peu importe. Lili pensait avoir tout imaginée mais pas une seule seconde elle avait envisagée la rencontre qu’elle allait faire ce jour-là.
C’était pourtant un jour comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
lovely113b3

lovely113b3

Féminin
Messages : 113
Points : 129
Date d'inscription : 07/02/2012

Âge : 25
Localisation : Lyon

[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres   [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres EmptyMar 4 Fév 2014 - 19:11

Alors voilà la suite ( désolée pour le double post) Bonne lecture


Ce jour-là, sous ce soleil brillant, sous ce ciel sans nuage, Lili était couchée à plat ventre dans l’herbe. Elle avait opté pour une place au soleil aujourd’hui et non l’ombre du grand chêne qu’elle aimait tant. Elle dessinait comme à son habitude, fessant noircir cette petite page blanche de ses rêves d’enfants. Elle balançait ces jambes d’avant en arrière tout en chantonnant. Un bruit de branche à sa droite la fit s’arrêter, elle laissa retomber ses jambes et regarda patiemment qu’elle était la source de son dérangement.
Un jeune garçon sorti des buissons, se cachant les yeux du soleil qui l’avait soudainement aveuglé. A peine ses yeux s’étaient-ils habitués à la lumière vif qu’il regardait déjà partout autour de lui, ébahi par une telle beauté. Contemplant la splendeur du lac et ses reflets aux mille couleurs, cette verdure impressionnante et ce chêne imposant. Ce n’est qu’après avoir admirer cet endroit crée des dieux qu’il posa son regard sur la petit Lili qui se trouvait au milieu. Il ne l’avait pas vu, pourtant elle était voyante avec sa robe rouge, visiblement trop grande pour elle, sur cette étendu verte. Ils se regardèrent pendants plusieurs secondes sans bouger, en se demande tous les deux qu’est-ce que l’autre fessait là. Puis le jeune garçon s’approcha à pas lent, arriver à ses côté, il s’accroupie et engagea la conversation.

- Salut.
- Bonjour, répondit Lili en le scrutant.
- Je m’appelle Bill et toi ?
- Lili. T’es venu jouer avec moi ?
- Euh… En fait je suis arrivée ici par hasard… Tu ne préférerais pas qu’on parle un peu avant ?
- Non je veux jouer.
- T’as quel âge ? Demanda subtilement Bill, ne voulant pas vraiment jouer.
- J’ai 7 ans et toi ?
- 12. Qu’est-ce-que tu dessines ?
- Ta pas le droit de regarder, répondit Lili en cachant ses dessins, puis elle se leva et prit la main de Bill. Allez viens on joue.
- Euh… Je n’ai pas vraiment envie de jouer.
- Alors pourquoi t’es là si tu n’es pas venu jouer ?
- Bah… Je n’avais pas vraiment l’intention de venir ici. Je me suis disputer avec mon frère alors je suis venu marcher un peu dans la forêt et j’ai atterrit ici.
- Oh…
- Pourquoi tu es là, tout seule ? Demanda Bill en regardant autour de lui.
- Je ne suis pas toute seule, t’es là toi.
- Euh… Oui mais avant ? Pourquoi je persiste, elle n’a que 5 ans. Ce dit-il à lui-même. Où est ta maman ?
- Au travail. Alors on joue ? Je veux jouer à chat.
- Non. Soupira Bill. Pourquoi tu n’es pas à l’école ?
- Et toi, pourquoi tu n’y es pas ?
- J’ai posé la question en premier.
- Je ne veux pas répondre à tes questions, moi, je veux jouer.
- Bon… alors moi je m’en vais. Dit-il en se levant.
- T’es méchant, tu viens chez moi et même pas tu joues avec moi.
- Ce n’est pas chez toi ici.
- Si c’est chez moi et tu m’énerve. T’était censée être gentil et jouer avec moi. Mais en fait t’es méchant et bizarre. T’es un garçon mais tu te maquille et ta pas coiffer t’es cheveux, ils partent dans tous les sens.
- C’est toi qui m’énerve. Rentre chez toi au lieu de prendre la tête aux autres.
- JE SUIS CHEZ MOI, hurla Lili alors que Bill s’éloignait.

Lili suivit Bill du regard jusqu’à qu’il disparaisse comme il était arrivé. Jamais elle n’aurait cru que la première rencontre qu’elle ferait ici, l’énerverait autant. Elle était vexée, tellement qu’elle prit ses dessins et parti dans le sens inverse du jeune garçon, direction la maison. C’était la première fois qu’elle rentrait aussi tôt chez elle. Tout en marchant, d’un pas rapide, elle ruminait des mots incompréhensibles. Elle fulminait toute seule dans cette grande forêt mais en fait elle était surtout déçue. Déçue qu’il n’ait pas joué avec elle, déçue qu’il soit partit si rapidement. C’est vrai après tout, c’était lui qu’était venu lui parler.
Arriver à quelques pas devant sa maison, Lili c’était enfin calmer, elle n’espérait qu’une seule chose maintenant, qu’il revienne.

De son côté, Bill essayait tant bien que mal de retrouver son chemin. Cela fessait une heure maintenant qu’il marchait dans cette forêt, lugubre pour lui.
Après de longues et intenses recherches, il finit par retrouver le sentier qu’il avait parcouru à l’aller. Il se retrouva finalement devant cette maison qu’il avait quittée, fou de rage, il y a quelques heures. En passant la porte d’entrée, il entendit du bruit dans la cuisine. Sachant pertinemment que ses parents l’attendaient et qu’ils allaient obligatoirement le gronder, voire le punir, d’être partit aussi longtemps sans prévenir. Il enfouie ses mains dans ces poches et se dirigea dans la cuisine en baisant la tête, prêt à encaisser sa sentence.
Son beau-père, Gordon, était assis devant une tasse de café, juste en face de lui se trouvait son frère, Tom, lui qui était la cause de son départ. A son arriver ils le regardèrent tous les deux sans dire un mot puis tournèrent la tête en direction de Simone, sa mère, qui leur fessait dos et essuyait la vaisselle. Bill ne bougeait pas, il restait là, debout, dans l’encadrement de la porte, se balançant d’un pied à l’autre. Il osait relever la tête de temps à autre pour jeter un regard en direction de sa mère mais la rebaissait aussitôt, au rythme de ses balancements timides.
Sa mère finit par se retourner et l’observer avant de s’assoir à table.

- Assied-toi, lâcha-t-elle dans un soupir.

Bill s’exécuta, toujours les mains dans les poches et la tête baisser, sans dire un mot, il attendait qu’elle reprenne.

- Je peux savoir où tu étais ?

Bill n’aimait pas ce ton, non pas parce qu’il ne le méritait pas mais parce qu’il savait que quand sa mère employait ce ton c’est qu’il allait se prendre un savon, et pas un petit. Mais surtout ce qu’il l’agaçait le plus c’était de savoir que son frère jubilait en son for intérieur.

- Où étais-tu ? Répéta Simone, le ton toujours plus élevé.
- Dans la forêt. Répondit Bill d’une toute petite voix.
- Quoi ? Dans la forêt ? Tu te moque de moi ? Tu te rends compte que c’est vraiment très dangereux de te promener seul dans une forêt, surtout si tu ne la connais pas. Qu’est-ce que tu aurais fait si tu t’étais perdu ? Qu’est-ce qu’on aurait fait, nous ? Tu… Tu aurais pu tomber dans un fossé ou pire te faire attaquer.
Bill, tu as 12 ans, pas 5. On ne devrait plus à avoir à t’expliquer ce genre de choses. Tu devrais connaître les dangers de la vie mais il semblerait que non en fait.
- Mais je…
- Non il n’y a pas de mais qu’y tienne, le coupa-t-elle. Il n’y a aucune raisons suffisante pour partir comme tu la fais. Certes tu étais énervé parce que tu t’es disputé avec Tom mais tu aurais pu prévenir. On s’est énormément inquiète. Gordon t’as cherché dans la forêt pendant plus de 2 h, il avait prévu de repartir mais Tom l’en a dissuader. Ton frère disait de ne pas s’inquiète, que tu reviendrais mais nous on était mort d’inquiétude. J’ai même voulu appeler la police.
Après quelques secondes de silence, Simone lâcha un soupir, croisa les mains sont son menton et s’y appuya, sans lâcher son fils du regard.
- Bon ce qui est fait est fait donc n’en parlons plus mais tu te doutes que tu seras puni, n’est-ce pas jeune homme ?
- Oui.
- Bien, tu seras privé de télé pendant toute la durée de notre séjour ici et tu feras la vaisselle tous les soirs.
- D’accord.
- Sinon, je peux savoir ce que tu as fait pendant tout ce temps ?
- J’ai marché. Je suis tombé sur une clairière magnifique avec un lac et y’avait une petite fille super agaçante. Elle voulait à tout prix qu’on joue à je sais plus quoi, sa ma souler, je suis parti.
- Une petite fille ? Demanda sa mère, surprise. Et tu as vérifié si elle n’était pas perdue au moins ?
- Euh… Non.
- Donc tu as rencontré une petite fille qui était peut-être perdu, seul, à la recherche de sa maman, et toi, tu la laisse en plan ? Mon dieu, ce n’est pas un fils que j’ai élevé, c’est un sauvage.
- Elle voulait jouer, elle n’était pas perdu, essaya de se justifier Bill.
- Sa ne veux rien dire, monte dans ta chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Lcandyce



Messages : 3
Points : 3
Date d'inscription : 02/02/2014


[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres   [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres EmptyMer 5 Fév 2014 - 2:49

La suite :=):
Revenir en haut Aller en bas
soso24

soso24

Féminin
Messages : 112
Points : 145
Date d'inscription : 10/03/2013

Localisation : Rhone-Alpes

[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres   [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres EmptyMer 5 Fév 2014 - 19:59

C'est bien écrit, l'intrigue a l'air d'être assez originale, je demande la suite!  :-D: 
Revenir en haut Aller en bas
lovely113b3

lovely113b3

Féminin
Messages : 113
Points : 129
Date d'inscription : 07/02/2012

Âge : 25
Localisation : Lyon

[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres   [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres EmptyLun 10 Fév 2014 - 20:17

Voici le chapitre 2, c'est des long chapitre ^^
Je sais pas quand sera le 3 par contre
Donc en attendent Bonne Lecture


           
Chapitre 2

Bill était assis sur son lit, la tête dans les mains, regrettant d’avoir parlé de cette petite fille à sa mère. Il se demandait si elle était vraiment perdue. Pourquoi était-elle là-bas toute seule ? Mais il se souvenait de ce qu’elle avait dit, qu’elle était chez elle. Il trouvait ça bizarre mais il préférait supposer qu’elle n’habitait pas loin et qu’elle n’était en aucun cas égarée.
Bill sortit de ses pensées quant-il entendit frapper à la porte. Avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit, la porte s’ouvrit et son frère entra.

- Tu pourrais au moins attendre que je te dise d’entrer. Dit froidement Bill en foudroyant son frère du regard.
- C’est ma chambre aussi. Et encore, j’ai étais gentil, j’ai frappé.
- Bah ce n’était pas la peine de frapper dans ce cas.

Tom poussa un soupir désespérer et s’assit sur son lit, en face de celui de son frère, puis reprit.

- C’est bon tu t’es calmer ? On peut parler sans que tu t’enflamme ?
- …Ouais…
- Qu’est-ce qui t’as pris de partir comme ça ? T’aurais dû te douter que ça n’allait pas faire plaisir à maman.
- C’est de ta faute, tu m’as énervé.
- Ce n’est pas la première fois que je t’énerve et tu ne te casse pas pour autant, répondit Tom d’un ton calme et posé.
- Tu n’arrêtais pas de me dire que j’étais nul et de te moquer, juste parce que je ne joue pas aussi bien de la guitare que toi. Tu n’arrêtais pas de te foutre de moi alors j’en ai eu marre de voir ta tronche.
- Te regarde pas dans le miroir alors, plaisanta Tom pour détendre l’atmosphère.
- HAHA… J’suis mort de rire.
- Non mais sérieusement Bill. Ce n’est pas la première fois que je me moque et ça ne sera pas la dernière, crois-moi. Mais tu ne fais pas la différence entre la taquinerie et la méchanceté, pour toi c’est pareil. T’es trop susceptible, apprend à rigoler de toi-même un peu.

Tom marqua un temps d’arrêt, probablement en attente d’une réponse de la part de son frère. Mais il avait beau attendre, Bill ne répondais rien. La tête baissé, il jouait avec le bas de son t-shirt, alors Tom reprit.

- On fait la paix ? Pas que j’étais énervé contre toi mais ce n’est pas ton cas.
- Ok, on fait la paix, enfin, je fais la paix mais t’arrête de te foutre de moi ou alors la prochaine fois je te fais bouffer ta guitare.

Les deux frères se mirent d’accord et passa le temps qu’ils leurs restèrent avant le dîner, à parler comme si cette petite querelle n’avait jamais eu lieu.
Le lendemain, Bill s’ennuyait comme il ne s’était jamais ennuyer auparavant. Puni de télévision, il n’avait même pas d’ordinateur pour passer le temps. Son frère, lui, était étendu sur le canapé, regardant la télé, à rigoler devant les dessins animés. Ses parents étaient dans la cuisine, sa mère à préparer le repas et son beau-père à commenter tous les articles du journal. Bill s’assit à table, posa une main sous son menton et prit l’expression la plus triste qu’il pouvait.

- Qu’y a-t-il mon chéri ? Tu t’es encore fâché avec ton frère ? Demanda sa mère, en lui ébouriffant les cheveux.
- Non, je m’ennuie
- On va bientôt manger.
- Oui, mais je ne sais pas quoi faire après.
- Fais tes devoirs, dit Gordon derrière son journal.
- Déjà fait, pour te dire à quel point je m’ennuie.
- Tu pourrais prendre l’air, ça te changera les idées, continua Gordon, toujours son journal en mains.
- Pardon ? Pour qu’il se perde en forêt ? Coupa Simone, soudainement paniqué à cette idée.
- Voyons Simone, Bill est assez grand, il sait faire attention, n’est-ce pas Bill ?
- Euh…Oui
- Tu vois, tu n’as pas à t’inquiéter. Il ne s’éloignera pas trop et rentrera avant que le soleil ne se couche. Et au pire, il pourra toujours faire comme le petit poucet, mettre des miettes de pain ou des cailloux derrière lui.
- Bon… ok mais tu ne quittes pas les sentiers principaux, d’accord ?
- Promit, merci maman.

Bill fit un clin d’œil à Gordon et monta se préparer, content d’avoir enfin quelque chose à faire.
Après le déjeuner, Simone rattrapa Bill qu’y était sur le point de franchir la porte d’entrée et lui tendis un petit sac.

- Tiens prend, c’est des cookies, si tu as faim pendant ta balade ou… pour laisser des miettes.

Sa mère hésita un instant, puis regarda son autre fils, toujours et encore avachie sur le canapé.

- Tom, tu es sûr que tu ne veux pas y aller aussi ? Ça te ferait du bien de sortir de ce salon.
- Sans façon. Perde mon temps à me balader dans une forêt, ce n’est pas mon délire. En plus y’a Tom et Jerry qui va commencer.

Simone fit un bisou sur le front de Bill et le laissa partir.


Comme à son habitude, Lili était arrivée tôt. Elle s’était installée au pied du grand chêne mais cette fois ci elle n’avait pas emmenée ses cahiers et ses crayons pour dessiner mais un livre. Un recueil de photo, celui des plus beau paysage du monde. Elle s’imaginait sur chacune des photographies et ce qu’elle ferrait si elle y était. Perdu dans ses rêves, elle fut déranger par un bruit de feuillage. Son attention se porta à la source du bruit, attendant de voir l’intrus et finalement il apparut. Bill sortie exactement au même endroit que la veille. Après plusieurs battements de paupière, ses yeux s’accommodèrent à la lumière et il fut une nouvelle fois émerveillé par la splendeur des lieux, avant de croiser deux petits yeux marron qui le dévisageait. Il s’approcha, moins hésitant que la dernière fois, soulagés de voir qu’elle ne portait pas le même vêtement et qu’elle n’était donc pas égarée.

- Salut.
- Bonjour. Pourquoi t’es revenu ? Demanda Lili, curieuse.
- Je n’avais rien d’autre à faire.
- Alors tu vas jouer avec moi aujourd’hui ?
- Oui mais avant laisse-moi me reposer un peu. C’est super éloigner ici, trop fatiguant, j’suis mort.

Bill se coucha à côté de Lili et laissa les rayons du soleil qui filtrait entre les feuilles, caresser sa peau.

- T’habite où ? Demanda Lili en refermant son livre.
- A Hambourg mais on séjourne ici pour quelques temps.
- Comment tu fais pour l’école ?
- Je n’y vais pas. En fait mon frère et moi, on s’est fait virer pour un mois. Parce qu’on c’est encore battu. D’habitude on a juste des avertissements et des heures de colles mais là, il semblerait que c’était la bagarre de trop. Alors nos parents on décider de nous emmener ici pour nous changer d’air. Plutôt nous punir oui. Déjà qu’Hambourg c’est paumé mais c’est surpeuplé à côté d’ici. Et toi ? Pourquoi tu n’es pas à l’école ?
- Je ne sais pas. Maman dit que ce n’est pas pour moi l’école et que c’est mieux d’apprendre à la maison. Répondit Lili en se couchant à son tour.
- T’as cours à domicile, c’est cool. T’as un prof qui vient ou c’est ton père qui t’apprend ?
- Non j’apprends toute seule. Avant de partir le matin, maman me laisse une liste des devoirs à faire sur la table et elle corrige le soir quand elle rentre. Mais elle rentre tard, je dors déjà alors je ne sais pas si c’est bien ou pas ce que j’ai fait.
- Tu n’as pas de frère ou sœur ?
- Non mais j’aimerais bien. Tu veux bien être mon grand frère ?
- Euh… si sa peut te faire plaisir mais…
- Oui, j’ai un grand frère, coupa Lili en tapant dans ses mains, toute contente.

Bill soupira, il savait que ça ne servirait à rien d'ajouter quoi que ce soit, et il se releva en position assise. Il fixa le grand lac et ses couleurs scintillantes, perdu dans ses pensées.

- Tu veux qu’on joue à quoi ? L’interrompit Lili, qui c’était relevé aussi.
- Je ne sais pas. Tu joues à quoi d’habitude quand tu viens?
- D’ habitude je dessine. Y’a jamais personne qui vient pour jouer avec moi.
- Y’a pas vraiment grand-chose à faire ici. Ok, j’ai une idée, tu pourrais me montrer ta maison, non ?
- Oh oui ! Je te montrerais ma chambre.

Lili se leva, prit Bill par la main et ensemble, ils quittèrent l’abri que leur offrait le grand chêne et s’aventura dans la forêt.


voilà voilà, alors qu'en penser vous?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty
MessageSujet: Re: [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres   [Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfiction, en cours] Un jour comme les autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» autres cours sur Lyon
» Je vous déteste - Fais comme tu veux
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)
» La musique...comme torture!
» Jouer comme Rory !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TokioHotel-Live.com :: Tokio Hotel | Les fans :: FanFictions-
Sauter vers: